01.06.22       Morning French Murli        Om Shanti      BapDada       Madhuban


Essence:
Doux enfants, si vous restez continuellement occupés dans le service de Dieu, votre amour pour le Père augmentera et le mercure de votre bonheur sera toujours élevé.

Question:
Quel bonheur y a-t-il dans le cœur des enfants qui ont fait l'expérience d'aller au-delà en recevant le drishti de Baba?

Réponse:
Ils ressentent dans leur cœur le bonheur du royaume du paradis, parce que dès que le regard du Père se pose sur une âme, elle obtient son droit à l'héritage. Tout est fondu dans le Père.

Question:
Pourquoi le Père donne-t-Il chaque jour aux enfants des points différents?

Réponse:
Pour combler le désir qu'ils ont eu durant de nombreuses vies. En écoutant chaque jour ces nouveaux points, leur amour pour le Père grandit.

Chanson:
Vous avez passé la nuit à dormir et le jour à manger.

Om shanti.
Les enfants, tout en étant assis ici, votre regard se pose sur Baba. Le Père vous voit, vous les âmes, et Il voit aussi vos corps. Vous aussi voyez le Père. Les enfants, quel est votre plus grand plaisir? Regarder Baba ou bien L'écouter? Vous avez entendu beaucoup de connaissance; vous avez entendu une connaissance sans limite. Vous êtes les dévots numéro un. C'est vous qui avez fait le plus de dévotion. Vous avez étudié les Védas, les écritures, le Granth, la Gîta et le mantra de Gayatri (des vers sacrés). Vous avez fait pénitence, vous avez fait de la tapasya, vous avez tout fait. Vous avez entendu beaucoup de choses. Le Père vous dit à quel moment vous avez commencé à les écouter. Vous en avez entendu beaucoup depuis qu'elles ont été écrites. Cependant, c'est seulement en ce moment que vous pouvez rencontrer le Père et Le voir de vos yeux. Par un simple regard, vous allez au-delà. Il y a un verset qui dit: "Le Seigneur, le Satgourou, a emmené les âmes au-delà d'un simple regard." Baba est le Satgourou ainsi que le Seigneur des jeunes épouses. Nous sommes dans Ses yeux. C'est par notre regard que nous rencontrons le Père et que nous comprenons comment nous devenons les maîtres du monde. Le cœur bondit de joie en voyant le Père, parce c'est du Père que l'âme reçoit tout. Tout est fondu dans le Père. Les enfants, en ayant trouvé le Père, vous avez l'ivresse d'être assis dans Ses yeux ainsi que l'ivresse d'aller au paradis. En premier vient l'ivresse d'appartenir au Père, puis vient celle de l'héritage, c'est-à-dire du royaume. Nous savons que nous nous trouvons devant notre Père et que notre conscience du corps est en train de nous être enlevée. Nous, les âmes, avons fait le tour du cycle en jouant nos différents rôles par le biais de nos corps. Notre Père se trouve maintenant devant nous. Nous sommes si heureux de recevoir notre héritage! En grandissant, un enfant prend conscience qu'il est l'enfant d'un avocat, d'un ingénieur ou d'un empereur, et qu'il est le maître de ce royaume. Ici, vous savez que vous êtes en train de recevoir du Père votre héritage du paradis. Les enfants, vous devriez faire l'expérience d'un si grand bonheur en voyant le Père! C'est ce que l'on appelle une conversation de cœur à cœur. Le Père Suprême vient ici et Il parle aux âmes. L'âme écoute par l'intermédiaire de ce corps. Le Père dont vous n'avez cessé de vous souvenir et qui vous donne votre héritage pour 21 vies ne vient qu'une seule fois. Cette rencontre a lieu avec les yeux. Les enfants, vous devriez vous en souvenir. Mais certains enfants l'oublient; vous ne devriez pas l'oublier. En étant sous le regard de Baba, vous savez que vous êtes avec Lui. En voyant Baba, le mercure de votre bonheur augmente. Chaque jour le Père vous explique de nouveaux points. C'est ainsi que votre amour grandit. Les âmes, vous avez été séparées de votre Père pendant si longtemps! Votre cœur est aujourd'hui comblé. Vous avez fait l'expérience de toutes sortes de peine. Maintenant que vous êtes personnellement face à Lui, vous devriez être si heureuses! Etes-vous aussi heureuses lorsque vous êtes loin de Lui? Vous dites qu'à l'extérieur vous entendez beaucoup de choses qui attirent votre intellect. Les enfants qui sont à Madhuban écoutent Baba personnellement. Baba attire les âmes par Son amour. Votre Baba est si charmant et si doux! Il vous rend dignes d'aller au paradis. Les enfants, vous étiez les maîtres du paradis. Aujourd'hui, conformément au drama, vous avez tout perdu. Cela n'a rien d'extraordinaire de perdre le royaume et de le conquérir à nouveau. Vous seuls le comprenez. Parmi les millions et les millions d'âmes qu'il y a dans le monde, seules quelques-unes Me reconnaissent tel que Je suis et comprennent ce qu'elles reçoivent de Moi. Même si certaines comprennent tout cela, la merveille est que Maya les fait oublier. Ne pensez pas que Maya ne fasse pas oublier Baba à ceux qui sont assis personnellement devant Lui. Maya fait même en sorte que ceux qui sont ici L'oublient. Vous devriez avoir un amour total pour Shiv Baba. Vous pouvez faire grandir cet amour et recevoir votre héritage complet en faisant le service de Dieu. Le Père sert aussi les enfants. Les enfants, vous savez que Baba est venu d'une terre lointaine. Les enfants qui ont la foi dans l'intellect ne devraient jamais fluctuer, mais Maya est très puissante. Baba est en train de vous décorer. Il est en train de vous transformer d'êtres humains en déités. Dans cette école on apprend à devenir des déités. Vous faites cet effort pour devenir les maîtres du monde pur. Baba vous dit simplement: Souvenez-vous de Moi! Quand quelqu'un est sur le point de mourir, on lui demande de se souvenir de Rama (Dieu). Mais cela ne sert à rien parce qu'ils ne connaissent pas Dieu. Vous avez reconnu le Père. Vous êtes venus à Shiv Baba. Il est l'Incorporel et le Créateur. Mais en quoi est-Il le Créateur? Prajapita Brahma est lui aussi un créateur. Le monde humain est créé par l'intermédiaire de Brahma. C'est pourquoi il est appelé Brahma, le Père de l'Humanité. Les âmes, en devenant Brahmines, vous avez compris que vous étiez les petits-enfants de Shiv Baba, ainsi que les enfants de Brahma. Les enfants, vous avez le désir d'être allégés de vos péchés et de faire partie du chapelet de la victoire. C'est pourquoi vous devriez vous souvenir de Baba. Vous êtes également des karma yogis. Veillez sur votre foyer et restez aussi purs que des fleurs de lotus. Ceci ne s'applique pas aux sannyasis. Les sannyasis ne peuvent ni rester dans leurs foyers et devenir purs comme des lotus, ni demander aux autres de le faire, parce qu'eux-mêmes ne le font pas. Les sannyasis ne peuvent pas dire: "Soyez aussi purs que des lotus." Ils ne peuvent pas non plus demander aux gens de se souvenir de l'élément brahm; même cela n'est pas possible. Autrement les gens leur répondraient: "Vous avez quitté votre foyer, mais comment pouvons-nous le faire? Vous êtes incapables de rester dans votre famille, alors comment pouvez-vous demander aux autres de le faire?" Les sannyasis ne peuvent pas enseigner le Raja Yoga. Vous avez maintenant compris le rôle de toutes les religions. Chaque religion doit venir en son temps. L'âge d'or doit venir après l'âge de fer. La religion originelle et éternelle des déités est nécessaire à l'âge d'or. Aucune autre religion ne peut changer les êtres humains en déités. Les âmes doivent d'abord aller dans le monde de la libération. Le bonheur règne au paradis. Quand nous devenons des déités, les âmes des autres religions vont dans le monde de la libération. Cependant, tant que nous ne sommes pas au paradis, c'est-à-dire dans le monde de la libération dans la vie, personne ne peut aller dans le monde de la libération. Le paradis et l'enfer ne peuvent pas coexister. Une fois que aurons reçu notre héritage, plus personne ne vivra dans la servitude. Vous savez qu'en ce moment c'est l'âge de confluence. Vous seuls rencontrez Baba à la confluence des cycles; les autres ne peuvent pas Le rencontrer. Ils pensent que c'est l'âge de fer, mais nous ne sommes plus à l'âge de fer. Nous sommes en train de recevoir de Baba notre héritage du paradis. Nous sommes morts de notre vivant afin d'appartenir à Baba. Les enfants qui sont adoptés apprennent à connaître deux mondes. On leur dit: "Tu appartenais à celui-ci et maintenant tu appartiens à celui-là." Ils ont alors des parents et des amis des deux côtés. Les enfants, vous savez que vous avez levé l'ancre et que vous avez quitté la rive. Vous êtes sur le départ. Vous n'avez plus aucune connexion avec ce monde. Dieu parle à Ses enfants, c'est-à-dire que le Père Suprême, l'Âme Suprême, parle à Ses enfants saligrams. Les gens disent que Dieu doit venir, mais ils ne Le connaissent pas. Et parce qu'ils ne connaissent pas le Père, ils sont dans la confusion. Ils ne comprennent pas une chose aussi simple, et pourtant ils continuent de se souvenir de Dieu. Vous savez que l'âme adopte un corps afin de jouer son rôle. Les âmes, vous êtes venues de la région suprême où vit aussi le Père Suprême, l'Âme Suprême. Les êtres humains ne savent rien de l'âme, ni de l'Âme Suprême. Personne ne sait comment Dieu vient rencontrer Ses enfants, ni ce qu'Il fait. Tout a été écrit de manière incorrecte dans la Gîta. Ils ont même remplacé les noms. Le Père vous demande: "Me connaissez-vous?" Jamais Krishna ne poserait une telle question. Le monde entier le connaît, mais il ne peut pas donner la connaissance. Vous devez expliquer que Dieu change de forme mais qu'Il ne devient pas Shri Krishna. Il entre dans le corps d'un être humain, pas dans celui de Krishna. Celui-ci est Brahma; l'âme de Krishna est en lui. Ils ont fait une erreur concernant ce petit détail. Cette vie est la 84ème vie de l'âme de Krishna, qui redeviendra Krishna au début de l'âge d'or. Durant sa dernière vie, il fait l'effort de mériter le statut de Krishna. C'est un sujet très incognito. Ils ont oublié ce détail. C'est un aspect très difficile à saisir. Vous comprenez que vous appartenez au clan de Krishna. Vous êtes encore une fois en train de recevoir de Shiv Baba votre fortune du royaume. Vous ne vous souvenez pas de Krishna. Les gens disent: "Dieu Krishna parle", mais cela ne prouve rien. La Gîta dit que seuls cinq Pandavs ont survécu. Ils prétendent que le cycle dure des centaines de milliers d'années. Ils ne comprennent même pas une chose aussi simple! Simplement grâce à un signal, vous comprenez que vous apparteniez à la famille de la dynastie du soleil. Après avoir appartenu à la dynastie du soleil, vous avez fini par appartenir à la dynastie shudra. Puis, de Brahmines, vous êtes devenus des déités. Vous devriez vous souvenir de toutes ces castes. Ils en ont oublié la moitié. Ils ont oublié les Brahmines, le top-knot, ainsi que Shiv Baba. Ils ont représenté les déités, les guerriers, les marchands et les shudras, mais ils ont oublié les Brahmines, qui sont pourtant absolument nécessaires. Où s'en sont allés les enfants de Brahma? Cela ne reste dans l'intellect de personne. Le Père vous explique clairement. Vous devriez verser goutte à goutte cette connaissance dans votre intellect. La connaissance qui est dans l'intellect du Père devrait aussi couler dans le vôtre. Les âmes, Je vous rends semblables à Moi. La connaissance du cycle du monde qui est en Moi est également dans votre intellect. Vous devriez faire preuve de sagesse. Vous devriez avoir du yoga avec Baba et baratter la connaissance encore et encore. Vous êtes ici devant Baba. Il vous explique tout très simplement. On dit que les âmes et l'Âme Suprême ont été séparées pendant longtemps. Le Satgourou vous enseigne par l'intermédiaire d'un agent. Un agent est quelqu'un qui arrange un contrat. Le Père vient signer un contrat avec vous par l'intermédiaire de celui-ci. Vous comprenez que vous ne devriez pas vous souvenir de l'agent. Votre engagement envers Shiv Baba a lieu par le biais de cet agent. Vous aussi êtes des agents, des intermédiaires. Vous pouvez leur demander: "Quelle relation avez-vous avec le Père Suprême, l'Âme Suprême?" Vous créez des méthodes pour arranger le mariage des autres âmes avec Lui. Vous donnez aussi le nom de Prajapita Brahma. Vous recevez votre héritage de Shiv Baba. Il est le Créateur du paradis. Les âmes incarnées sont fiancées à l'Âme Suprême. Vous avez été fiancées, puis vous avez reçu votre héritage et vous êtes à nouveau en train de le recevoir. Vous comprenez que c'est votre travail à l'âge de confluence, cycle après cycle. Personne d'autre que vous ne peut inciter les autres âmes à se fiancer à l'Âme Suprême. Vous les fiancez à Celui qui fait d'elles les maîtres du monde. Ce sont les fiançailles spirituelles les plus élevées qui soient. Cycle après cycle, le Père vous montre comment arranger les fiançailles spirituelles des âmes avec Lui. Cela se passe ainsi à chaque cycle. Vous changez d'êtres humains en déités, cycle après cycle. Puis vous, les déités, redevenez des êtres humains. Les êtres humains sont les êtres humains! Pourquoi a-t-il été écrit qu'il n'avait pas fallu longtemps à Dieu pour changer les êtres humains en déités? Parce que c'est Lui qui fonde la religion des déités. Vous comprenez que c'est grâce à cet engagement que vous changez d'êtres humains en déités. Les gens disent que 3000 ans avant Christ, Bhârat était le paradis, et pourtant ils ne comprennent rien. Au commencement, Bhârat était le paradis. Même de nos jours ils construisent de nombreux temples. C'est actuellement le niveau de descente pour les autres âmes, alors que pour vous c'est le niveau d'ascension. Il suffit d'une seconde pour entrer dans le niveau d'ascension. Achcha.

Aux plus doux enfants bien-aimés, longtemps perdus et maintenant retrouvés, amour, souvenir et bonjour de la Mère, du Père, BapDada. Le Père Spirituel dit namaste aux enfants spirituels.

Essence pour la dharna:
1. Ne vous laissez pas troubler par quoi que ce soit et ne permettez pas à votre foi de fluctuer. Tout en veillant sur votre foyer, soyez des karma yogis. Si vous voulez faire partie du chapelet de la victoire, devenir purs.

2. Barattez l'océan de connaissance afin de devenir expérimentés. Restez constamment engagés dans le service de Dieu. Faites le service de rendre les autres semblables à vous.

Bénédiction:
Puissiez-vous être ceux qui dédient leur conscience limitée de "Je" grâce à la conscience du mot "Baba", et qui ainsi deviennent des renonciateurs illimités.

Certains enfants disent: "J'ai telle vertu, j'ai tel pouvoir…". C'est une erreur. S'approprier un cadeau de Dieu est un grand péché. Certains enfants disent avec dépit: "Mes vertus ou mon intellect ne sont pas utilisés." Mais dire "mon" ou "mes" revient à les salir; c'est aussi une tromperie. Par conséquent, dédiez cette conscience limitée du "Je" et souvenez-vous constamment du mot "Baba". Ainsi, vous serez considérés comme des âmes renonciatrices.

Devise:
Dédiez votre service au Père et vous continuerez à recevoir le fruit et le pouvoir de ce service.