03.05.20    Avyakt Bapdada     French Murli     06.01.86     Om Shanti     Madhuban


L’âge de confluence – l’âge pour accumuler.


Aujourd’hui, Trikaldarshi BapDada, Celui qui connaît les trois aspects du temps de tous les enfants voit leurs comptes d’épargne. Vous savez tous que sur tout le cycle, cet âge de confluence est le seul moment pour accumuler et se créer un compte élevé. C’est un âge court et une vie courte. Cependant la spécialité de cet âge et de cette vie est que l’on peut accumuler autant qu’on le souhaite. En fonction du compte élevé du présent, vous obtenez plus tard le statut digne d’adoration; puis, de dignes d’adoration, vous devenez des adorateurs. C’est seulement en ce moment que vous accumulez un compte élevé d’actions élevées, de connaissance élevée, de relations élevées, de pouvoirs élevés et de vertus élevées. Depuis l’âge de cuivre, vous avez le compte temporaire de la dévotion: vous faites quelque chose, vous en recevez le fruit instantanément, et c’est fini. Le compte de la dévotion est de courte durée parce que vous consommez immédiatement ce que vous gagnez. Le moment pour accumuler sur votre compte impérissable pour que cela vous dure vie après vie, c’est maintenant. C’est pourquoi on appelle cette période élevée l’âge le plus bénéfique, l’âge de la charité. On le nomme l’âge de l’incarnation de Dieu. On s’en souvient comme l’âge pendant lequel on reçoit les pouvoirs directement du Père. C’est en cet âge que le Père joue le rôle de Donneur de Fortune et de Donneur de Bienfaits. C’est pourquoi on l’appelle l’âge des bienfaits, des bénédictions. En cette période, par amour, le Père devient le Trésorier Innocent et vous donne des millions et des millions en retour pour un. C’est seulement en ce moment que vous recevez la fortune spéciale d’accumuler des millions et des millions pour un. Durant les autres âges, vous recevez autant que vous donnez ou autant que vous faites; tel est le compte. Cela fait une différence parce qu’en ce moment, le Père devient l’Instrument pour vous permettre de recevoir, de façon directe, un héritage ainsi que des bénédictions. Pendant bhakti, vous recevez le fruit de votre foi et de votre dévotion alors qu’ici, vous recevez le fruit de l’héritage et des bénédictions. Faites-vous donc chaque pas en étant trikaldarshi et en connaissant l’importance de cette période, les acquisitions et le compte d’épargne? Savez-vous combien une seule seconde de cette période est élevée comparée à un moment ordinaire? Etes-vous bien conscients de ce que vous pouvez gagner en une secondeou perdre en une seconde? Ou alors gagnez-vous ou perdez-vous quelque chose de façon ordinaire? Vous ne gaspillez pas un temps aussi précieux, n’est-ce pas? Vous êtes devenus des Brahma Kumars et Kumaris, mais avez-vous revendiqué un droit à l’héritage impérissable et aux bénédictions spéciales? Ceux qui ont un droit en ce moment peuvent prétendre à un droit vie après vie. Une âme qui, en ce moment, reste dépendante d’une nature ou d’une autre, d’un sanskar ou d’un autre ou encore d’une relation aura droit au statut de sujet au lieu d’avoir droit au royaume vie après vie. Une telle âme n’a pas droit au royaume, mais n’a droit qu’au statut de sujet. Vous êtes venus ici pour devenir des Raja Yogis, ceux qui ont droit au royaume et au lieu de cela, à cause du sanskar d’être dépendant, bien que vous soyez les enfants du Donneur de Fortune, vous êtes incapables de réclamer un droit au royaume. Vérifiez donc dans quelle mesure vous êtes devenus ceux qui exercent un droit sur eux-mêmes? Comment celui qui est incapable de régner sur lui-même pourrait-il prétendre au royaume du monde? C’est en devenant des souverains de vous-mêmes en ce moment que vous préparez les modèles vivants de ceux qui ont droit au royaume du monde. Dès que vous inventez quelque chose, vous commencez par en faire un modèle, une maquette, non? Donc commencez par regarder cette maquette.

Etre un souverain de soi, un maître de soi-même, veut dire régner sur tous les organes qui sont les sujets. Est-ce le roi qui règne ou bien les sujets? Vous le savez, n’est-ce pas? Si ce sont vos sujets qui gouvernent, on ne peut pas vous appeler des rois. Le règne des sujets met un terme à la dynastie des rois. Si l’un de vos organes physiques vous trompe, vous ne pouvez être qualifiés de maîtres de vous-mêmes. Ne pensez pas qu’il y aura toujours une ou deux faiblesses et que vous serez parfaits à la fin. Une seule faiblesse qui dure longtemps peut vous tromper au moment critique. Le sanskar de dépendance sur une longue période vous empêchera d’avoir un droit. Ainsi, être celui qui a un droit veut dire exercer un droit sur soi-même. Ne vous faites pas d’illusions en ayant l’impression que vous deviendrez parfaits à la fin. Le sanskar d’exercer un droit sur soi pendant longtemps vous permettra d’exercer un droit sur le monde pendant longtemps. Ceux qui deviennent maîtres d’eux-mêmes pendant peu de temps deviendront ceux qui auront droit au royaume du monde pendant peu de temps. Ceux qui sont assis sur le trône du cœur du Père, suivant l’ordre du Père de devenir égaux à Lui, réclament un droit au trône du royaume du monde. Devenir égal au Père signifie être assis sur le trône du cœur du Père. Le Père Brahma est devenu parfait et égal; devenez-le vous aussi. Réclamez le droit au trône du royaume. Ne prenez pas moins que votre droit à l’héritage et aux bénédictions, à cause d’une négligence. Ainsi, vérifiez combien vous avez accumulé sur votre compte d’épargne. La Nouvelle Année vient de commencer. Vérifiez votre compte passé et accumulez sur votre nouveau compte avec l’aide du temps et des bénédictions du Père. Ne créez pas un compte où vous consommez immédiatement tout ce que vous gagnez. A l’amrit vela, vous avez du yoga et vous accumulez. Pendant le murli, vous étudiez et vous accumulez. Ensuite, pendant toute la journée, sous l’influence des circonstances et des situations, sous le coup d’une attaque ou une autre de Maya ou sous l’emprise de vos propres sanskars, vous utilisez ce que vous avez ainsi accumulé pour remporter la victoire dans ces combats. Ainsi, quel a été le résultat de la journée? Vous avez gagné et vous avez consommé; et qu’avez-vous accumulé? Donc, vérifiez toujours ce que vous avez accumulé sur votre compte et continuez à le créditer. Dans votre bilan aussi, ne vous contentez pas de cochez des cases: ai-je assisté au murli? Oui. Ai-je eu du yoga?… Mais votre yoga a-t-il été puissant comme il est censé l’être à l’heure qu’il est? Avez-vous employé votre temps à bon escient? Vous avez apprécié le temps passé et vous avez créé quelque chose pour le présent, mais en plus de cela, avez-vous aussi accumulé quelque chose? Avez-vous eu une expérience aussi puissante? Ne vérifiez pas seulement si vous avancez. Lorsque vous demandez à quelqu’un comment il avance, il répond: «très bien». Cependant vérifiez à quelle vitesse vous avancez. Comme une fourmi ou comme une fusée? Cette année, vérifiez à quelle vitesse et avec quel pourcentage vous devenez puissants dans tous les aspects. Avec quel pourcentage accumulez-vous? Qu’il s’agisse de 5 roupies ou de 500 roupies, vous diriez que vous avez accumulé. Donc, oui, vous avez accumulé! Mais combien? Comprenez-vous ce que vous devez faire?

Vous avancez vers le Jubilé d’Or. Toute cette année est l’année du Jubilé d’Or, n’est-ce pas? Alors vérifiez si vous êtes de l’âge d’or, c’est-à-dire si vous avez un niveausatopradhan dans tous les aspects ou si vous êtes sato, c’est-à-dire de l’âge d’argent. Vous devriez faire l’effort d’être satopradhan, de l’âge d’or. Votre service aussi devrait être de l’âge d’or. Il ne devrait y avoir aucune trace de vos vieux sanskars. Cela ne devrait pas être comme de nos jours où on trouve de l’argent plaqué or. On dirait de l’or, mais ce n’en est pas intérieurement. On dira alors que c’est mélangé, n’est ce pas? Ainsi, l’alliage de l’arrogance et de l’irrespect ne devrait pas se mélanger au service. C’est alors ce qu’on appelle du service de l'âge d’or. Il ne devrait y avoir dans votre nature aucun sentiment de jalousie, d’entêtement ni le fait de vouloir prouver que vous avez raison. Tout cela, c’est de l’alliage. Mettez-y fin et devenez ceux qui ont une nature de l’âge d’or. Ayez toujours les sanskars de «ha-ji». Vous devez vous adapter en fonction du moment et selon le service; autrement dit, vous devez devenir de l'or vrai. «Je dois me «mouler», m’adapter». Si vous pensez que vous ne vous adapterez que lorsque les autres s’adapteront, c’est ce qu’on appelle être têtu. Ce n’est pas être de l’or vrai. Mettez fin à l’alliage et devenez des âmes de l’âge d’or. Dans vos relations, ayez toujours de bons souhaits et des sentiments de bienveillance pour tous. Ayez des sentiments d’amour et de coopération. Peu importe la motivation ou la nature des autres, vos sentiments devraient toujours être élevés. Opérer une transformation en soi dans tous ces domaines revient à célébrer le Jubilé d’Or. Célébrer le jubilé d’or, c’est brûler l’alliage. Comprenez-vous? Commencez la Nouvelle Année avec un niveau de l’âge d’or. C’est facile, n’est-ce pas? Quand vous entendez cela, vous comprenez tous que c’est ce que vous devez faire, mais lorsqu’un problème survient, vous pensez que c’est très difficile. Quand le problème apparaît, c’est le moment de montrer votre autorité en tant que maîtres de vous-mêmes. C’est seulement à l’heure de l’attaque que vous devez être victorieux. Ce n’est qu’au moment de l’examen que vous devez revendiquer le 1er rang. Ne devenez pas les incarnations des problèmes, mais les personnifications des solutions. Comprenez-vous ce que vous devez faire cette année? Seulement alors l’accomplissement du Jubilé d’Or sera-t-il appelé le Jubilé d’Or pour devenir complet. Quelle autre nouveauté apporterez-vous? Les pensées de tous les enfants parviennent à BapDada. Quelle nouveauté allez-vous apporter dans vos programmes? Vous avez choisi le thème d’avoir des pensées en or, n’est-ce pas? «Des pensées en or et des idées en or font de vous de l’or et font venir l’âge d’or». C’est bien le thème que vous avez choisi, n’est-ce pas? Achcha. Aujourd’hui, nous discutions de ce thème dans la région subtile; Baba vous en parlera plus tard. Achcha.

A toutes les âmes fortunées qui ont un double droit à l’héritage et aux bénédictions; aux âmes élevées qui sont constamment des maîtres d’elles-mêmes; aux enfants en or vrai qui se stabilisent toujours dans le niveau de l’âge d’or; aux âmes spéciales qui, par un amour profond pour la transformation de soi, progressent dans la transformation du monde, BapDada donne Son Amour, Son Souvenir et dit: «Namaste».

BapDada rencontre les médecins qui sont venus pour une réunion:

Vous êtes engagés dans le service de rendre toutes les âmes constamment heureuses avec votre entrain et votre enthousiasme élevés, n’est-ce pas? La tâche spécifique des médecins est de rendre chaque âme heureuse. Le tout premier médicament est le bonheur. Le bonheur élimine la moitié de la maladie. Etre un médecin spirituel veut donc dire donner le médicament du bonheur. Vous de tels médecins, n’est-ce pas? Si une âme connaît l’éclat du bonheur, ne serait-ce qu’une fois, elle ne cessera de voler avec cet éclat de bonheur. Vous êtes donc des médecins qui rendent toutes les âmes légères et lumineuses et qui les font voler, n’est-ce pas? Les autres médecins font sortir leurs patients de leur lit. Ils peuvent faire quitter leur lit à leurs patients alités et les faire marcher. Vous, vous les emmenez loin du vieux monde pour les installer dans le nouveau. Avez-vous fait de tels plans? Vous avez fait des projets pour utiliser des instruments spirituels, n’est-ce pas? Quelles sont vos piqûres? Quels sont vos comprimés? Qu’est-ce qu’une transfusion de sang pour vous? Vous avez créé tous ces moyens spirituels. Si quelqu’un a besoin d’une transfusion sanguine, quel sang spirituel lui donnez-vous? Quel médicament donnerez-vous à un malade du cœur? Un malade du cœur est une âme découragée. Vous avez besoin de matériel spirituel. Toutes les inventions récentes sont créées grâce aux moyens de la science. Avec les moyens du silence, vous libérez les âmes de la maladie pour toujours. Les autres médecins ont des listes entières de toutes sortes d’instruments. De même, vous devriez vous aussi dresser une longue liste. Vous êtes de tels médecins, vous devriez avoir des équipements tels que vous puissiez redonner la santé aux âmes pour toujours. Est-ce bien là votre occupation? Vous tous, les médecins, avez-vous placé de telles plaques dans vos cabinets respectifs annonçant que vous rendiez tout le monde pour toujours riche et en bonne santé. Ces gens-là inscrivent leur activité et vous devriez le faire également; ainsi, dès qu’ils le verront, les gens pourront comprendre de quoi il s’agit et ils entreront pour voir. Vous devriez placer des plaques attirantes. Le texte inscrit devrait être tel qu’ils ne puissent pas s’empêcher de rentrer pour un premier rendez-vous. Votre plaque devrait être telle qu’il vous soit totalement inutile de les appeler, mais ils devraient plutôt être attirés à venir même sans le vouloir. Les autres médecins inscrivent «Dr Untel, telle ou telle spécialité», mais vous devez installer une plaque sur laquelle soit écrite votre activité spirituelle; ainsi ils prendront conscience de la nécessité de ce lieu. Avez-vous créé un tel diplôme spirituel ou n’inscrivez-vous que vos diplômes de ce monde?

(Quels devraient être les moyens élevés pour le service?) Les outils les plus rapides pour le service sont les pensées puissantes. Ayez des pensées, des paroles et des actions emplies de pouvoir. Les trois devraient agir simultanément. C’est un outil puissant. Lorsque vous vous mettez à parler, le pourcentage de pensées puissantes diminue; ou alors il reste le même, mais alors, il y a une différence dans le pouvoir des mots. Pourtant, les trois devraient fonctionner en simultané. Pendant qu’un médecin opère un patient, un autre vérifie son pouls. Tout se fera en même temps. Que se passerait-il si le chirurgien continuait d’opérer et que la personne responsable du pouls ne s’en occupait qu’après? Tant de tâches sont menées de front, simultanément. De même, les outils spirituels pour le service devraient fonctionner de concert. Vous avez élaboré des plans pour le service et c’est très bien. Cependant, inventez des équipements qui permettent à tous de comprendre que oui, ces médecins spirituels leur rendront leur bonne santé pour toujours. Achcha.

BapDada parle à des groupes:

Quels signes montrent qu’on a été victorieux de nombreuses fois? Une telle âme sentira que tout est très facile et léger. Ceux qui ne sont pas victorieux cycle après cycle trouveront difficiles même de petites choses ordinaires. Ils n’auront pas le sentiment que c’est facile. Pourtant, avant d’entreprendre un travail, les autres feront l’expérience que c’est comme si c’était déjà fait. Ils ne se demanderont jamais si cela va se faire ou non. Ils auront toujours l’impression que la tâche est déjà accomplie. Ils savent qu’ils ont toujours le succès et qu’ils remporteront la victoire. Ils ont une telle foi dans l’intellect. Ils ne verront pas cela comme quelque chose de nouveau; ils sentiront que tout est très vieux. Ils continueront à avancer avec cette conscience.

Quels signes montrent qu’on est double-light (des incarnations de lumière et de légèreté)? Une âme double-light fait facilement et constamment l’expérience du niveau volant. Ce n’est pas que parfois elle vole et parfois elle s’arrête, non. Seules les âmes qui font constamment l’expérience d’être dans le niveau volant, des âmes aussi double-light, peuvent prétendre à une couronne double. Les âmes double-light expérimentent automatiquement le niveau le plus élevé. Dès qu’une situation survient, souvenez-vous que vous êtes double-light, légers et lumineux. Devenir un enfant veut dire devenir léger. Vous ne pouvez pas porter de fardeau. Achcha.

Bénédiction:
Puissiez-vous être des maîtres-donneurs et faire l’expérience du niveau de pensées pures et positives pour vous-mêmes et pour les autres, comme le Père Brahma.

Afin de devenir des maîtres-donneurs comme le Père Brahma, restez libres de trois choses: la jalousie, l’inimitié et la critique. Nourrissez pour tous des pensées pures et positives et faites l’expérience du niveau où vous n’avez que des pensées pures et positives. Ceux qui ont en eux le feu de la jalousie se brûlent eux-mêmes et causent de la peine aux autres; ceux qui éprouvent de l’inimitié tombent et font tomber les autres; et ceux qui critiquent les autres, même pour plaisanter, les rendent malheureux et leur font perdre tout courage. Par conséquent, restez libres de ces trois aspects, faites l’expérience du niveau de ne nourrir que des pensées pures et positives, et devenez des maîtres-donneurs, les enfants du Donneur.

Devise:
Ceux qui règnent totalement sur leur esprit, leur intellect et leurs sanskars sont de véritables maîtres d’eux-mêmes, des souverains de soi.