03.10.21    Avyakt Bapdada     French Murli     31.03.88     Om Shanti     Madhuban


Un plan divin pour accumuler le pouvoir des mots et celui des actions.


Aujourd’hui, la Flamme spirituelle voit l’assemblée de Ses papillons de nuit spirituels. Les papillons de nuit de partout sont tombés amoureux, c’est-à-dire se sont sacrifiés à la Flamme. D’innombrables papillons de nuit se sacrifient, autrement dit tombent amoureux. Cependant, après s’être sacrifiés par amour pour la Flamme, ils deviennent comme Elle, numberwise, selon leur amour. En fait, c’est l’amour dans leur cœur qui les amène à se sacrifier. Il y a une différence entre l’amour dans le cœur et un amour profond. Vous avez tous de l’amour parce que c’est l’amour qui vous a fait vous sacrifier. Ceux qui ont de l’amour dans leur cœur comprennent les espoirs qu’il y a dans le cœur du Père, et ils y répondent également. Ceux qui ont de l’amour dans leur cœur comblent les espoirs et les désirs du cœur du Père. Aimer avec son cœur signifie que tout ce qui provient du cœur du Père se fond dans le cœur des enfants. Et tout ce qui se trouve dans leur cœur se retrouvera automatiquement dans leurs actions. En ce qui concerne les âmes qui ont simplement de l’amour, certaines choses restent dans leur cœur et d’autres dans leur tête. Tout ce qui se trouve dans le cœur est ensuite traduit en action. Tout ce qui est dans leur tête fait naître beaucoup de pensées telles que: «Pouvons-nous le faire ou non?» ou «Cela doit se faire; cela se fera au bon moment». Du fait de ces nombreuses pensées, ça reste au niveau des pensées et n’est pas transcrit dans les actes.

Aujourd’hui, BapDada voyait donc que vous vous êtes sacrifiés. Autrement, vous ne pourriez pas vous appeler des brahmines. Par amour pour le Père, vous devez faire le sacrifice de ce dont le Père a parlé, à savoir la conscience de «je». Le «je» des faiblesses comme celui de l’arrogance, vous devez renoncer aux deux. C’est ce qu’on appelle un sacrifice. Beaucoup sont prêts pour le sacrifice mais ceux qui ont le courage de le faire sont numberwise.

Aujourd’hui, BapDada voit le résultat de ce seul mois. Durant cette saison, BapDada a donné tout particulièrement et à de nombreuses reprises des signaux sur les différentes façons pour l’âme de devenir égale au Père (Bap saman). C’est le désir élevé qui habite le cœur de BapDada. Vous avez reçu tant de trésors et de bénédictions. Vous êtes venus ici en courant pour recevoir des bénédictions. Le Père aussi est content de voir que les enfants sont venus rencontrer le Père avec tant d’amour et qu’ils sont heureux de recevoir des bénédictions. Mais quels sont ceux qui combleront les espoirs et les désirs du cœur du Père? Dans quelle mesure avez-vous mis en pratique ce dont le Père vous a parlé? Quel est le résultat au niveau des pensées, des paroles et des actions? Combien votre esprit est-il puissant en ce qui concerne vos relations et connexions? Si vous n’avez fait que vous asseoir pour réfléchir à toutes ces choses, c’est très bien pour votre progrès personnel et il faut le faire; néanmoins, quel est le miroir du pouvoir de l’esprit des âmes élevées dont l’esprit est élevé, c’est-à-dire dont les pensées sont puissantes et qui sont emplies de bons souhaits et de sentiments purs? Leurs paroles et leurs actions sont le miroir de leurs pensées. Dans vos relations et échanges avec les âmes gyani ou agyani, vos paroles et vos actions sont un miroir. Si elles ne sont pas emplies de bons souhaits et de sentiments purs, comment peut-on comprendre la forme concrète du pouvoir de l’esprit? Les paroles et les actions de ceux dont l’esprit est pur et puissant seront automatiquement pures et puissantes, elles aussi; elles seront emplies de bons souhaits. Un esprit puissant, cela veut dire que le pouvoir du souvenir est élevé et puissant et le yoga facile. Ces âmes-là ne seront pas seulement des yogis faciles mais des karma-yogis faciles.

BapDada a vu que la plupart des enfants font attention à rendre le souvenir puissant et maintiennent de l’entrain et de l’enthousiasme pour le rendre facile et constant. Pour la plupart, ils progressent à ce niveau-là et ils continueront à progresser. Ils aiment beaucoup le Père et c’est pourquoi ils accordent beaucoup d’attention au souvenir, parce que la base du souvenir est l’amour. Tous sont très doués pour entretenir des conversations de cœur à cœur avec le Père. Ils montrent même parfois un œil sévère lorsqu’ils se disputent entre eux et ensuite, ils se plaignent au Père: «Pourquoi n’arranges-Tu pas cela?». Leur œil est empli d’amour et d’affection, mais au moment de venir dans l’assemblée, dès qu’ils se mettent à agir au sein de la famille, ils gaspillent beaucoup de mots et cela se voit dans le manque de pouvoir des paroles.

Comme ils gaspillent le pouvoir des paroles, leur pouvoir ou l’ingrédient spécial pour donner aux autres l’expérience de la révélation du Père est réduit d’autant. Les autres aiment ce qu’ils entendent; ça, c’est autre chose, parce que vous répétez ce que le Père dit donc, évidemment, ils aimeront cela. Mais étant donné que vous gaspillez le pouvoir des paroles, vous n’accumulez aucun pouvoir. C’est pourquoi la propagation du message de la révélation du Père est reportée d’autant. Vous dites beaucoup de choses ordinaires. Au lieu de cela, vous devriez prononcez des paroles alokik, des paroles d’ange. Cette année, soulignez tout particulièrement cet aspect. Vous avez vu le Père Brahma, ses paroles étaient celles d’un ange: douces et peu nombreuses. Les mots qui donnent des fruits sont précis alors que les paroles stériles sont ruineuses. Même si ce sont des paroles pour votre activité professionnelle, car vous devez bien parler pour votre travail, faites en sorte de restreindre le nombre de vos paroles. Vous devez à présent accumuler du pouvoir. De même que vous vous constituez un stock de pouvoir de l’esprit grâce au souvenir et que vous accumulez le pouvoir des pensées lorsque vous vous asseyez dans le silence, accumulez aussi le pouvoir des paroles.

Baba va vous dire quelque chose d’amusant. Dans le monde de BapDada se trouve la boîte d’épargne, la tirelire de chacun. Dans les centres aussi, vous avez une boîte (la Baba’s box), n’est-ce pas? Dans le monde du Père, il y a les boîtes d’épargne de tous les enfants. Tout au long de la journée, chacun d’entre vous épargne et accumule les trois pouvoirs des pensées, des paroles et des actions; chacun a donc sa tirelire, ses économies. Il y a ainsi le compte d’accumulation du pouvoir de l’esprit, du pouvoir des paroles et du pouvoir des actions. Vous avez envoyé le compte de vos pertes et profits, n’est-ce pas? BapDada regardait donc vos économies, votre épargne. Qu’a-t-Il vu? Combien avez-vous accumulé sur votre compte? Chacun a son propre résultat. Beaucoup de boîtes étaient pleines, mais elles contenaient beaucoup de petite monnaie, des pièces jaunes. La tirelire que se constituent les petits-enfants avec les pièces jaunes devient tellement lourde. BapDada voyait donc tout particulièrement le résultat au niveau des paroles. Vous faites attention au souvenir, mais vous n’accordez pas la même attention à vos paroles. Ainsi, établissez un plan d’épargne pour économiser ces deux pouvoirs des paroles et des actions. Le Gouvernement aussi crée différents plans d’épargne, n’est-ce pas? Bien entendu, vous savez tous que le pouvoir principal est celui des pensées. Cependant, en plus du pouvoir des pensées, les paroles et les actions sont également très liées parce qu’elles se voient clairement dans les relations et connexions. Les pensées sont incognito alors que les paroles et les actions se voient concrètement. La méthode pour économiser les paroles est de «parler moins, avec douceur et respect». Le Père Brahma donnait aux jeunes comme aux plus âgés l’expérience d’être proches de lui en leur parlant avec respect. Plus vous avancerez avec cette méthode, plus le chapelet de la victoire sera prêt rapidement. Ainsi, qu’allez-vous faire cette année? En plus du service et tout en servant, vous devez tout particulièrement accumuler ces pouvoirs.

Vous avez tous fait les meilleurs plans de service. Même maintenant, le service qui se fait partout, à Bharat comme à l’étranger, selon les plans, est bon et vous continuerez à faire du bon service. Vous avancez, animés des bons souhaits d’obtenir un résultat meilleur que les autres; de la même manière, dans le service, ayez aussi, collectivement, la pensée d’être toujours contents et de rendre les autres contents parce que trois sortes de service se font simultanément: 1) le contentement de soi, c’est-à-dire le service de soi; 2) le contentement de l’assemblée, c’est-à-dire le service de la famille; 3) le service des âmes du monde par les paroles ou avec toute autre méthode. Trois sortes de service se font en même temps. Tout programme que vous créez englobe les trois. De même que vous faites attention à la méthode et au résultat du service du monde, de même, pour les deux autres services, ceux de soi et de la famille, vos pensées, paroles et actions devraient être libres des obstacles car seulement alors pourra-t-on dire que vous êtes n°1 dans le service. Réussir dans les trois signifie prétendre à un rang. Cette année, vous devriez obtenir le succès dans les trois sortes de service en même temps. Que les tambours résonnent. S’ils ne résonnent que dans un coin, leur son ne parviendra pas aux oreilles du Kumbhakarna (le géant endormi). Lorsque ces tambours retentiront dans toutes les directions, tous les kumbhakarnas se réveilleront. A l’heure actuelle, l’un s’éveille et l’autre s’endort; quand le second se réveille, un troisième se rendort. Ils s’éveillent un peu et disent que c’est bien, puis ils se rendorment. Cependant tout sera accompli lorsqu’ils se réveilleront, diront, verbalement ou mentalement: « Dieu, comme Tu es merveilleux!» et réclameront leur héritage de libération. Comprenez-vous donc ce que vous devez faire? Coopérez les uns avec les autres. En protégeant les autres, vous vous protégerez vous-mêmes; c’est-à-dire que vous serez en mesure d’économiser sur votre compte.

Plus vous faites se rapprocher les autres dans les plans de service, plus le résultat du service sera visible concrètement. Vous avez fait le service de donner le message et vous devez continuer à le faire, mais cette année, vous ne devez pas seulement donner le message; vous devez aussi les faire coopérer, autrement dit les faire venir en contact proche. Vous leur faites remplir un formulaire et vous continuerez à le faire, mais cette année, allez plus loin. Faites-leur remplir un formulaire, mais ne vous arrêtez pas là: faites-les venir en relation. Créez des plans, en fonction du genre de personnes, pour les faire venir en relation. Ayez ce but, même si vous organisez des petits programmes. Ne les faites pas coopérer seulement pendant une heure ou ne vous contentez pas de leur faire remplir le formulaire, mais faites-les se rapprocher grâce à leur coopération. Faites-les venir en contact ou en relation. Ainsi, au fur et à mesure que vous progresserez, le service changera de forme. Vous n’aurez rien à faire par vous-mêmes. Ceux qui seront en relation avec vous parleront pour vous; vous n’aurez rien d’autre à faire que donner le drishti et des bénédictions. Tout comme, de nos jours, ils font asseoir Shankaracharya sur un siège en argent, ils vous feront asseoir non pas sur une chaise en argent mais sur le siège du niveau digne d’adoration. Ils seront des instruments pour préparer le terrain et vous n’aurez qu’à y semer des graines avec votre drishti, prononcer quelques paroles de bénédictions et ainsi, la révélation se fera. Grâce à cela, le Père sera visible à travers vous et l’expérience du drishti et de l’amour du Père commencera à faire retentir le son de la révélation.

Vous avez à présent terminé le Jubilé d’or du service. Désormais, d’autres feront du service et vous vous contenterez d’être des observateurs. Par exemple, que fait le Pape? Il se contente de donner le drishti à la foule immense et de prononcer quelques paroles de bénédictions. D’autres seront les instruments pour faire des conférences. Vous direz que c’est le Père qui vous a dit tout cela et ces gens-là diront: «Tout ce qu’ils (les BK) vous disent sont les paroles du Père; elles sont uniques». Tant de mains seront ainsi préparées progressivement. Déjà des mains sont prêtes pour s’occuper des centres, n’est-ce pas? De même d’autres apparaîtront qui acquerront de l’expérience et parleront ensuite sur scène en votre nom. Ils ne se contenteront pas de faire votre éloge; ils deviendront des instruments pour expliquer les points profonds de la connaissance et ils prouveront également que cette connaissance divine est vraie. Cependant, pour ce faire, faites venir en contact et en relation avec vous des personnes emplies d’amour et coopératives. Le but de tout ce projet (CGMM - Coopération Globale pour un Monde Meilleur) est de les faire coopérer de façon à ce que vous-mêmes deveniez l’énergie (might) et qu’eux deviennent les micros (mikes). Le but de ce service de coopération est de préparer des micros qui révéleront la connaissance du Père, et la vôtre, sur la base de leur propre expérience. Préparez des micros qui aient un impact sur les autres facilement et automatiquement. Comprenez-vous quel est le but de ce service? C’est le beurre qui sera extrait de tous vos programmes. Faites beaucoup de service. Mais cette année, en plus de donner le message, faites cet ajout. Gardez un œil ouvert pour voir qui seront ces âmes dignes et régulièrement, faites-les venir en contact de diverses façons. Il ne faudrait pas que vous enchaîniez les programmes et qu’un nouveau groupe prenne la place du premier qui, lui, serait délaissé. Ici aussi, vous allez devoir appliquer le pouvoir d’accumuler (les contacts). Continuez à les accumuler à chaque programme pour qu’à la fin, vous puissiez créer un chapelet des âmes en contact et en relation avec vous. Comprenez-vous? Qu’y a-t-il d’autre à faire? Quel est le programme? Le programme est de rencontrer Baba.

Cette année, BapDada souhaite voir le résultat de 6 mois de service. Quels que soient les plans que vous avez créés pour le service, coopérez avec tous, partout, et voyagez partout pour servir. Inspirez entrain et enthousiasme à tous, jeunes et vieux, et faites-les progresser dans les trois aspects du service. C’est pourquoi BapDada vous a pleinement servis cette année, transformant la nuit en jour. C’est maintenant l’année pour manger le fruit des trois sortes de service. Cette année n’est pas faite pour venir ici mais c’est le moment de manger le fruit. (Il n’allait pas y avoir de saison de murlis à Madhuban l’année suivante). Cette année, rien n’est fixé pour que vous veniez ici. Vous bénéficiez constamment de sakaash (le courant ou les rayons subtils de lumière et de pouvoir) du Père. On vous a dit ce qui est écrit dans le Drama. Ce que le drama accepte, vous aussi devez l’accepter. Faites beaucoup de service. On verra les résultats dans six mois. A présent, élaborez un plan pour combler les désirs du Père. Où que vous regardiez, qui que vous regardiez, les pensées, paroles et actions de chacun d’entre vous devraient être telles qu’elles allument la lampe des espoirs du Père. Commencez par en montrer l’exemple à Madhuban. Commencez par créer un modèle de plan d’épargnes à Madhuban. Accumulez dans cette banque en premier. Les résidents de Madhuban ont tous reçu des bénédictions. Il y en a encore quelques-uns qui doivent rencontrer Baba et cela aussi (rencontres personnelles) sera bientôt accompli, parce que le Père aime tous Ses enfants. En fait, chaque enfant reçoit des bénédictions du Père à chaque pas. Les enfants qui ont de l’amour dans leur cœur avancent avec des bénédictions à chaque pas. Les bénédictions du Père ne sont pas que des mots mais elles viennent du cœur également, et les bénédictions du cœur donnent toujours l’expérience du bonheur, de l’ardeur et de l’enthousiasme dans le cœur. C’est là le signe des bénédictions qui viennent du cœur. La caractéristique de ceux qui ont imprégné leur cœur des bénédictions du cœur est qu’ils avancent constamment avec bonheur, entrain et enthousiasme. Ils ne sont jamais bloqués et ne tombent jamais dans la confusion à propos de quoi que ce soit. Rien ne les arrête. Grâce aux bénédictions, ils ne cessent de voler et ils laissent tout le reste au-dessous d’eux. Même les scènes secondaires ne peuvent pas stopper ceux qui volent.

Aujourd’hui, BapDada félicite les enfants qui ont servi durant cette saison, ceux qui ont servi inlassablement, avec leur cœur. Félicitations spéciales aux serviteurs. Vous êtes venus à Madhuban et en êtes devenus la décoration. BapDada félicite les enfants qui sont devenus la décoration de Madhuban. Il félicite également les âmes élevées qui sont les instruments responsables, constamment infatigables et qui, comme le Père, redonnent à tous de la fraîcheur par leur service. Félicitations aussi au véhicule [Dadi Gulzar]. Félicitations également aux enfants serviteurs de partout; vous avez avancé en restant libres des obstacles et vous devez continuer à avancer ainsi. Félicitations à tous les enfants de ce pays et de l’étranger qui sont venus ici et félicitations pour vous être ressourcés. Cependant faites en sorte que cela ne dure pas seulement six mois, mais toujours. Et surtout, revenez ici pour vous emplir et vous ressourcer à nouveau parce que tous les enfants ont toujours droit aux trésors du Père. Vous avez toujours avec vous le Père et les trésors et il en sera toujours ainsi. Devenez simplement des exemples dans les aspects que vous avez soulignés et obtenez des points supplémentaires dans cet examen. Ne regardez pas ce que font les autres mais devenez vous-mêmes des exemples car celui qui prend l’initiative est Arjuna, le n°1. Lorsque BapDada viendra, la prochaine fois, faites en sorte qu’on puisse toujours voir, en chacun de vous, des actions d’anges, des paroles d’anges et des pensées d’anges. Qu’une telle transformation soit visible dans l’assemblée. Que tous sentent combien les paroles et les actions des anges sont uniques. BapDada veut voir la cérémonie de cette transformation. Si chacun de vous enregistrait sur cassette tout ce qu’il dit pendant ne serait-ce qu’un jour, vous comprendriez tout cela très clairement. Vérifiez simplement et vous prendrez conscience de tout ce que vous gaspillez. Vérifiez cela avec la cassette de votre esprit, pas avec une vraie cassette. Toutes les paroles ordinaires s’accumulent sur le compte du gaspillage. Si au lieu de quatre mots, vous en prononcez vingt-quatre, dans quelle catégorie s’inscrivent les vingt mots supplémentaires? Par conséquent, économisez votre énergie et ainsi, deux mots de bénédictions feront le travail d’une heure de conférence. Achcha.

A tous les papillons de nuit spirituels qui se sacrifient totalement; à toutes les âmes spéciales qui avancent avec la détermination de devenir égaux au Père; aux enfants légers et lumineux qui traversent constamment toutes les scènes secondaires grâce à leur niveau volant, BapDada, la Flamme spirituelle, donne Son Amour, Son Souvenir et dit: «Namaste».

Bénédiction:
Ayez un intellect empli de foi et transformez les sanskars de toutes les âmes avec vos sentiments bienveillants.

Votre intellect a 100% foi dans le Père si bien que, peu importe combien quelqu’un essaie de vous ébranler, c’est impossible. De même, peu importe toutes les sortes de tests que vous donnent les âmes dans la famille divine ou dans le monde, même si elles se mettent en colère et s’opposent à vous, vous critiquent, vous insultent ou vous diffament, elles ne peuvent pas vous ébranler. Pour cela, nourrissez simplement des sentiments bienveillants envers toutes les âmes et ces sentiments transformeront leur sanskars. Vous ne devez pas manquer de patience dans ce domaine. Des fruits finiront bien par apparaître, au bon moment; c’est écrit dans le drama.

Devise:
Avec le pouvoir de votre pureté, nettoyez vos pensées, rendez-les pures, emplissez-les de connaissance et mettez fin à vos faiblesses.