05.01.20    Avyakt Bapdada     French Murli     30.03.85     Om Shanti     Madhuban


La leçon des trois


Aujourd’hui, BapDada est venu rencontrer Ses enfants qui sont Ses compagnons constants. Seuls les enfants sont des compagnons constants et coopératifs avec le Père parce qu’ils ont énormément d’amour. Lorsque vous aimez quelqu’un, vous devenez constamment ses compagnons coopératifs. Donc, parce que les enfants sont emplis d’amour, le Père ne peut pas mener à bien une tâche sans les enfants, et les enfants ne peuvent pas effectuer une tâche sans le Père. C’est pourquoi, depuis le début de l’établissement, en même temps qu’il a créé Brahma, le Père a également créé les Brahmines. Il n’a pas créé uniquement Brahma. En même temps que Brahma, Il a aussi créé les enfants Brahmines. Pourquoi? Les enfants, vous êtes les compagnons coopératifs et donc que se passe-t-il en même temps que la célébration de l’anniversaire du Père? L’anniversaire de Shiva est aussi l’anniversaire de Brahma et l’anniversaire des Brahmines. Donc, BapDada et les enfants, tous ensemble sont la création d’origine, et par conséquent vous êtes devenus les compagnons coopératifs du Père depuis le début. Donc, aujourd’hui, Baba rencontre Ses compagnons coopératifs. Un compagnon, c’est quelqu’un qui remplit la responsabilité de la compagnie à chaque pas, avec chaque pensée et chaque parole. Suivre signifie remplir la responsabilité de la compagnie. Ceux qui remplissent la responsabilité de la compagnie à chaque pas, c’est-à-dire ceux qui suivent le Père sont les vrais compagnons. Ils sont les compagnons éternels. Chaque pas de ceux qui sont les vrais compagnons est automatiquement comme ceux du Père. Ils ne peuvent pas fluctuer. Les vrais compagnons n’ont pas à faire d’efforts pour savoir s’ils doivent faire un pas dans cette direction ou dans l’autre. En plaçant chacun de vos pas dans les empreintes du Père, vous ne pouvez pas mettre vos pas ailleurs, c’est automatique. Qu’y a-t-il profondément dans l’esprit, l’intellect et le cœur des enfants qui sont les vrais compagnons? J’appartiens au Père et le Père m’appartient. Votre intellect est conscient que: Quel que soit l’héritage de trésors illimités du Père, c’est à moi. Au fond de votre cœur, vous n’avez que Celui qui réconforte les cœurs. Il ne peut rien y avoir d’autre – rien que le cœur et Celui qui réconforte les cœurs. Donc puisque le Père est fondu dans votre souvenir, votre niveau et vos actions sont automatiquement alignés sur votre conscience. Sur le chemin de la dévotion, afin de montrer leur foi, les dévots disent:«Regardez qui je garde dans mon cœur!»Vous ne le dites pas mais tout le monde fait automatiquement l'expérience, c'est-à-dire tout le monde voit Celui qui réconforte les cœurs à travers votre cœur. Donc, les vrais compagnons sont les maîtres à l’autorité toute puissante comme le Père.

Aujourd’hui, BapDada est venu pour vous féliciter les enfants. Maintenant, vous les enfants qui êtes des compagnons coopératifs grâce à votre ardeur et votre enthousiasme, vous continuez à avancer dans le souvenir et le service. Dans l’esprit de chacun il y a une pensée déterminée: le drapeau de la victoire doit être hissé. Le drapeau de la révélation du Père spirituel doit être hissé à travers le monde entier. Sous ce drapeau élevé les âmes du monde entier chanteront la chanson que le Père est venu. Maintenant également, quand vous hissez le drapeau, vous vous tenez tous en dessous et chantez des chansons, et que se passe-t-il alors? Lorsque le drapeau est hissé, tout le monde est arrosé de fleurs. De même, cette chanson sortira automatiquement du cœur de tous: Notre Père à tous, est l’Unique. Celui qui donne la Libération et le Salut est le Père unique. Quand vous chanterez de telles chansons, vous ferez l’expérience de la douche de paix et de bonheur impérissables comme une douche de fleurs. Dès que vous dites «Père », vous faites l’expérience de l’héritage. Donc, vous avez tous cette ardeur et cet enthousiasme uniques dans votre esprit. C’est pourquoi, en voyant l’ardeur et l’enthousiasme de votre cœur, les enfants, BapDada vous félicite (vadhaai). Il ne vous dit pas adieu (bidaai). Félicitations! Chaque instant de l’âge de confluence est un moment de célébration. Donc, BapDada félicite chacun d’entre vous, les enfants, pour l’amour que vous avez au fond du cœur et pour votre amour du service. Vous avez tous l’enthousiasme d’avancer constamment dans le service. Personne n’a aucun enthousiasme pour avancer dans le service. Si vous n’aviez pas eu de zèle et d’enthousiasme, comment seriez-vous arrivés ici? C’est là une preuve d’enthousiasme. Vous avez du zèle et de l’enthousiasme et cela restera tout le temps. Tout en avançant ensemble, avec ardeur et enthousiasme, êtes-vous constamment libres des obstacles? Le zèle et l’enthousiasme sont très bons, mais il existe une différence entre faire un service qui est libre des obstacles et faire du service en étant constamment en train de surmonter des obstacles. Etre libre des obstacles veut dire que vous ne devenez pas vous-même un obstacle pour les autres, et que vous n’avez peur d’aucun obstacle, quel qu’il soit. Faites-vous l’expérience de cette spécialité avec zèle et enthousiasme? Ou bien rencontrez-vous des obstacles? Que ces aspects viennent vous apprendre une leçon, c’est une chose. C’en est une autre quand les obstacles viennent pour vous ébranler. Si vous avez appris votre leçon et si vous êtes devenus bien solides, cet obstacle sera transformé en amour. Si vous avez peur de l’obstacle, le registre porte une tache. Il y a donc une différence. Etre un Brahmine signifie défier Maya:"Que les obstacles viennent! Je suis victorieux. Tu ne peux rien faire." Auparavant, vous étiez les amis de Maya. Maintenant vous lancez un défi en disant que vous deviendrez les conquérants de Maya. Vous lancez ce défi, n’est-ce pas? Autrement, sur qui obtiendriez-vous la victoire? Sur vous-mêmes? Quand vous devenez des joyaux victorieux, c’est parce que vous obtenez la victoire sur Maya, n’est-ce pas? Vous faites partie du chapelet de la victoire et vous êtes adorés. Donc, devenir un conquérant de Maya veut dire être victorieux. Devenir un Brahmine veut dire défier Maya. Cependant, ceux qui la défient ressentent cela comme un jeu; si bien qu’elle vient et repart. Vous êtes capables de la reconnaître de loin et de la chasser loin. Vous ne perdez pas votre temps. Vous êtes tous très bons dans le service. En même temps que le service, il devrait y avoir le registre du service libre des obstacles. Vous gardez un registre concernant la pureté depuis le début. Qui n’est pas devenu impur même en pensée depuis le début jusqu’à maintenant? Vous recherchez cette spécialité, n’est-ce pas? Vous ne réussirez pas avec honneur rien qu’avec cet aspect de pureté. Cependant, vous regardez pour voir qui a été inébranlable, qui n’a pas connu de bouleversement et qui n’a pas été influencé par un quelconque obstacle dans le service, dans son propre niveau, dans ses contacts et ses relations, ainsi que dans le souvenir. On vous a dit que vous ne deviez ni être influencés par les obstacles ni devenir vous-même un obstacle pour les autres. Des points sont accumulés sur cette base également. L’une est la pureté, l’autre est le souvenir inaltéré. Qu’il n’y ait pas le moindre obstacle dans votre souvenir. De cette façon, restez toujours libres des obstacles dans le service, restez contentés avec vos vertus et contentez les autres. La vertu du contentement est le miroir pour s’imprégner de toutes les vertus. Donc, dans vos vertus, vous devez recevoir un diplôme de contentement de vous-même ainsi que de la part des autres. Cela indique que l’on réussit avec honneur, c’est le signe que l’on est l’un des 8 joyaux. Vous êtes ceux qui vont réclamer un rang en tout; vous n’êtes pas de ceux qui sont bons dans une seule matière, n’est-ce pas, en pensant que pour vous tout va bien au niveau du service? Bien sûr, BapDada vous félicite. Vous devez faire partie des 8 et devenir l’une des déités tout spécialement aimées. Si vous devenez l’un des 8, vous deviendrez également aussi élevés quand il s’agira d’être l’une des déités tout spécialement aimées. Pour cela, souvenez-vous de trois choses tout au long de l’année et vérifiez en vous. Si l’une de ces trois choses reste encore en vous, même dans vos pensées, alors dites-lui adieu. Aujourd’hui, c’est le jour pour les félicitations. Quand vous prenez congé, que faites-vous au moment de dire au revoir?(Vous recevez des petits morceaux de sucre candi, des amandes et des graines de cardamome). Il y a trois choses. Vous allez donc, vous aussi, donner trois choses à BapDada, n’est-ce pas? Ce n’est pas un adieu, mais des félicitations et c’est pourquoi on vous donne une douceur à manger. Pourquoi vous donne-t-on trois choses ici? Pour que vous vous souveniez de revenir vite. Aujourd’hui, BapDada va Lui aussi vous parler de trois choses qui deviennent parfois des obstacles dans le service. Donc, BapDada attire tout particulièrement votre attention sur ces trois choses une nouvelle fois, et en y faisant attention, vous réussirez automatiquement avec tous les honneurs.

N’ayez aucune sorte d’attachement à quoi que ce soit de limité. Avoir de l’attachement pour le Père c’est une chose, mais qu’il n’y ait aucun attachement limité.
N’ayez aucune sorte de tension en vous ni avec les autres. Qu’il n’y ait aucun attachement. Au lieu de vous battre avec Maya qu’il n’y ait aucune sorte de conflit entre vous.
N’ayez en aucune façon une nature faible

L’attachement, les tensions et la nature faible. En réalité le mot nature (swabhav) est très bien. Swabhav veut dire les sentiments sur le soi. On dit que le soi est élevé. Il y a les sentiments élevés, les sentiments sur le soi, la conscience d’âme. Cependant, vous utilisez beaucoup ces mots «bhav-swabhav» (conflit de sentiments et de nature). Il s’agit bien là d’une nature faible, qui de temps en temps, devient un obstacle dans votre niveau volant. Vous formulez les choses royalement en disant: « Ma nature est ainsi ». Quand votre nature est élevée, elle est comme celle du Père. Si elle devient un obstacle, alors c’est une nature faible. Donc, vous connaissez le sens des trois mots. Il y a toutes sortes de tensions et la raison pour laquelle la tension existe c’est la conscience de « je ». «J’ai fait ceci. Je peux le faire. Moi seul le ferai ». Cette conscience de « je » crée des tensions. Ce « je » c’est de la conscience du corps. C’est une chose de dire: « Je suis une âme élevée »; c’en est une autre de dire: « Je suis Untel. Je suis sensé. Je suis yogi, je suis gyani. Je suis en tête dans le service ». Cette conscience de « je » engendre des tensions. C’est pourquoi, dans certains cas, alors que le service devrait avancer rapidement, la vitesse diminue. Vous continuez à avancer, mais vous ne pouvez pas accélérer. La base de l’accélération, c’est d’aider les autres à avancer. Les aider toujours à avancer, c’est vous faire avancer. Vous comprenez effectivement ce qu’est la conscience de «je » dans le service, n’est-ce pas? C’est cette conscience de «je » qui bloque l’accélération. Comprenez-vous? Vous allez abandonner ces trois choses, n’est-ce pas? Ou bien les emporterez-vous? C’est ce que l’on appelle la fortune que vous avez reçue du renoncement. Mangez constamment en partageant avec tout le monde et ainsi que cela s’accroisse. Vous avez reçu cette fortune du renoncement. Les moyens de service sont la fortune du renoncement. Cependant, si vous limitez cette fortune par la conscience de « je », elle n’augmentera pas. Rendez les autres coopératifs et partagez constamment le fruit de la fortune du renoncement avec eux et ainsi avancez. Ne dites pas simplement « je, je ». Partagez-la avec les autres également. Partagez-la entre vous, travaillez en harmonie et continuez à avancer. Maintenant, on peut sentir d’autres vibrations dans le service. Donc, ayez un cœur généreux dans ce domaine. C’est ce que l’on entend par: Celui qui prend l’initiative est Arjuna. Ne vous regardez pas les uns les autres. « Celui-ci le fait également. Cela se produit tout le temps ». Mais plutôt « Je dois devenir un instrument pour voir les spécialités des autres ». Quelle était la spécialité du Père Brahma? Il a toujours mis les enfants devant ». « Les enfants sont plus intelligents que moi. Les enfants feront ceci ». Il avait un tel renoncement qu’il a même renoncé à la fortune reçue grâce au renoncement. Si quelqu’un faisait l’éloge de Brahma du fait de l’amour qu’il avait reçu ou des acquisitions gagnées, il leur rappelait le Père. Vous ne recevrez pas d’héritage de Brahma. Vous ne devez pas garder de portrait de Brahma. Ne considérez pas Brahma comme étant tout. C’est ce que l’on a appelé renoncer à la fortune reçue grâce au renoncement et s’engager dans le service. Grâce à cela, vous devenez doublement des grands donneurs. Les autres devraient vous l’offrir, vous ne devriez pas avoir à l’attirer vers vous. Si vous faites votre propre éloge, si vous tirez les choses vers vous, comment appelleriez-vous cela? Vous l’avez entendu dans les murlis, n’est-ce pas? Ne devenez pas ainsi. N’engagez jamais une lutte acharnée pour obtenir quelque chose. Tout ce que vous recevez facilement constitue une fortune élevée. Prendre quelque chose en tirant dessus n’est pas ce que l’on appelle une fortune élevée. Il n’y a aucun succès là-dedans. Cela demande davantage d’efforts et le succès est moindre parce que n’avez pas reçu les bénédictions de tous. Tout ce que vous recevez facilement est empli des bénédictions de tous. Comprenez-vous?

Qu’est-ce que la tension? Baba a clarifié ce qu’était l’attachement l’autre jour. N’ayez pas une nature faible en quoi que ce soit. Ne pensez pas: Je suis un résident de ce pays et c’est pour cette raison que ma nature, ma façon d’avancer et de vivre est ainsi. Non. Vous ne pouvez pas dire que votre nature est ainsi à cause du pays, de la religion ou de l’environnement (la compagnie). A quel pays appartenez-vous? Vous avez reçu ce lieu uniquement dans l’intérêt du service. Personne n’est un étranger, et personne ne devrait avoir cette ivresse: je suis un résident de Bharat. Vous appartenez tous au Père. Les résidents de Bharat sont les âmes Brahmines et les résidents de l’étranger sont eux aussi des âmes Brahmines. Il n’y a aucune différence. On ne peut pas dire que les gens de Bharat soient comme ceci et les gens à l’étranger comme cela. Ne prononcez jamais ce genre de paroles. Vous êtes toutes des âmes Brahmines. Ces lieux sont simplement des lieux de service. On vous a dit pourquoi vous êtes allés à l’étranger, pourquoi vous êtes nés là-bas et pourquoi vous n’êtes pas nés à Bharat. Vous êtes allés là-bas pour ouvrir des lieux de service. Autrement, les gens de Bharat auraient eu tant de problèmes de visas. Vous vivez tous là-bas facilement. Le service se développe dans tant de pays. Donc vous êtes allés à l’étranger pour le service. Cependant, vous êtes toutes des âmes Brahmines. Par conséquent, aucun d’entre vous ne devrait laisser sa nature dépendre de quoi que ce soit. La nature du Père est la nature des enfants. Quelle est la nature du Père? Sa nature est d’avoir constamment des sentiments bienveillants et miséricordieux pour chaque âme. Sa nature est d’élever tout le monde. C’est une nature douce, une nature d’humilité. Ne dites jamais « Ma nature est ainsi ». D’où vient ce « ma »? "Parler durement est ma nature. Mettre la pression est ma nature. Cela arrive à cause de ma nature." C’est Maya! Certains ont de l’arrogance, ou de la jalousie ou la nature de mettre la pression. Certains ont dans leur nature d’être découragés. Ils peuvent être bons, mais ils ne se considèrent pas comme tel. Ils considéreront toujours qu’ils sont faibles. « Je ne peux pas avancer. Je ne peux pas faire ceci ». Avoir cette nature d’être découragé est également faux.

N’ayez pas d’arrogance, mais maintenez le respect de soi. Donc, ce type de nature est appelé une nature faible. Par conséquent, faites attention à ces trois aspects tout au long de l’année. Restez à l’abri de ces trois choses. Ce n’est pas difficile, n’est-ce pas? Votre Compagnon est le Compagnon coopératif jusqu’à la fin. Un compagnon doit être égal. S’il n’y a pas d’égalité entre les compagnons, les compagnons ne peuvent pas remplir la responsabilité de l’amour. D’accord, vous ferez attention à ces trois choses. Cependant, afin de rester constamment à l’écart de ces trois choses, souvenez-vous de trois autres choses. Aujourd’hui, Baba vous enseigne la leçon des trois. Premièrement, maintenez constamment un équilibre dans votre vie. Qu’il y ait un équilibre en tout. L’équilibre entre souvenir et le service. Le respect de soi met fin à l’arrogance. Restez stables dans le respect de soi. Gardez ces aspects dans votre conscience. Ni trop amusant, ni trop sérieux. Qu’il y ait un équilibre. Soyez amusants quand vous devez l’être et sérieux quand c’est nécessaire. Donc tout d’abord l’équilibre. Deuxièmement, réclamez toujours les bénédictions spéciales du Père à l’Amrit Vela. Chaque jour à l’Amrit Vela, BapDada vous ouvre Son tablier de bénédictions pour vous les enfants. Vous pouvez prendre autant que vous le voulez dedans. Donc, équilibre, bénédictions et troisièmement une vie de félicité. En gardant conscience de ces trois aspects, les trois autres choses sur lesquelles vous devez porter votre attention cesseront automatiquement. Comprenez-vous? Achcha, maintenant écoutez trois autres choses.

Vous devez tout spécialement garder le but de vous imprégner de trois autres choses. Vous devez renoncer aux trois aspects énoncés plus haut et vous imprégner des trois autres choses. Vous devez lâcher, pour toujours, les choses que vous devez lâcher, n’est-ce pas? Vous n’aurez même pas à vous en souvenir, mais gardez dans votre conscience les trois choses dont Baba vous a parlé et souvenez-vous en également tout spécialement afin de devenir des incarnations de dharna. Premièrement, la réalité, être vrai en tout, pas de mélange. C’est ce que l’on appelle être vrai. Etre vrai dans vos pensées, vos paroles et en tout. Le Seigneur est content d’un cœur honnête. Quel est le signe de la vérité? L’âme danse quand il y a la vérité. Ceux qui sont honnêtes continueront toujours à danser dans le bonheur. Donc, l’une est la réalité, être vrai, la suivante est la royauté. Que votre intellect ne soit pas empêtré dans des peccadilles. Le regard des enfants royaux n’est jamais attiré vers de petites choses. Si leur regard est attiré, ce n’est pas ce que l’on appelle royal. Si l’intellect est dominé par de petites choses, ce n’est pas appelé de la royauté. Ceux qui sont royaux sont toujours les incarnations des acquisitions. Ni leur regard, ni leur intellect n’est attiré où que ce soit. C’est cela la royauté spirituelle. Pas la royauté des vêtements. Donc, être vrai (la réalité), la royauté et troisièmement l’unité. Que l’unité soit visible entre vous en toute situation, dans vos pensées, vos paroles et vos actes. Brahmines signifie uniques. Pas des centaines de milliers, mais un. C’est ce que l’on appelle l’unité. Là-bas (dans le monde) parce qu’ils ont de très nombreux niveaux différents, un se subdivise et cela fait beaucoup, tandis qu’ici, alors que vous êtes nombreux, vous devenez un. C’est ce qu’on appelle l’unité. Vous ne devez pas regarder les autres. « J’aimerais qu’il y ait l’unité, mais celui-ci ne participe pas à l’unité ». Si vous continuez à rester dans l’unité, les autres n’auront aucune chance de se désunir. Si une main se lève pour applaudir mais que l'autre ne se lève pas, aucun son ne sera produit. Si quelqu’un fait quelque chose qui entraîne un manque d’unité, maintenez simplement de votre côté l’unité. Alors, ceux qui manquent d’unité ne pourront pas mener à bien la tâche de désunion. Ils devront venir dans cette unité.

Par conséquent, souvenez-vous de trois choses: la réalité, la royauté et l’unité. Les trois coopéreront constamment avec vous pour que vous deveniez égaux au Père. Comprenez-vous?

Aujourd’hui, vous avez appris la leçon des trois. Le Père est fier de vous, les enfants. Aucun autre Père ne peut avoir de tels enfants dignes et yogis. Vous êtes dignes et vous êtes également yogis, et chacun d’entre vous est des millions et des millions de fois fortuné. Personne, tout au long du cycle, ne pourrait avoir tant d’enfants pareils. Donc, pourquoi BapDada a-t-Il gardé ce moment de l’Amrit Vela spécialement pour vous les enfants Brahmines? Parce qu’à ce moment-là BapDada met spécialement devant Lui la spécialité, le service et les vertus de chaque enfant. Et que fait-Il d'autre? Il rend la spécialité, les vertus et le service de chaque enfant impérissable en lui donnant une bénédiction spéciale. C’est pourquoi ce moment-là vous est tout spécialement réservé, les enfants. C’est le soutien spécial de l’Amrit Vela. BapDada donne à chacun le soutien de la bénédiction d’amour et de coopération. Comprenez-vous ce qu’Il fait et ce que vous faites? Shiv Baba est Celui qui donne du Bonheur et qui donne la Paix. C’est ce que vous dites, n’est-ce pas? Et le Père vous soutient. De même que des parents préparent leurs enfants le matin, ils les lavent, les habillent et disent: Maintenant, allez manger, boire et étudier toute la journée, BapDada vous donne Lui aussi ce soutien à l’Amrit Vela, c’est-à-dire qu’Il vous emplit de pouvoir pour toute la journée. C’est le moment pour un soutien spécial. C’est le moment pour des bénédictions et un soutien supplémentaires. Le tablier des bénédictions s’ouvre à l’Amrit Vela. N’importe lequel d’entre vous peut prendre autant de bénédictions qu’il le veut avec un cœur honnête, et non avec des motivations égoïstes. Quand c’est fait avec des motivations égoïstes, vous dites: « Donne-moi ceci! ». Que fait BapDada quand vous demandez quelque chose avec des motivations égoïstes? Il vous donne juste assez de pouvoir pour combler votre intention. Cependant, dès que votre intention est comblée, tout est fini. Néanmoins, vous êtes Ses enfants et donc Il ne dira pas non. Par conséquent, continuez constamment à être soutenus par les bénédictions. Continuez à avancer, continuez à voler. Pour cela, dans la mesure où vous rendez l’Amrit Vela puissante, toute la journée sera facile. Comprenez-vous?

A ceux qui se mettent constamment en situation d’avancer avec le but et les qualifications de ceux qui doivent réussir avec tous les honneurs, à ceux qui partagent constamment la fortune élevée qu’ils reçoivent grâce au renoncement comme le Père Brahma, aux renonciateurs numéro 1 qui créent une fortune élevée, à ceux qui réclament facilement un droit aux acquisitions et qui progressent tout en faisant progresser le service, à ceux qui deviennent constamment des compagnons coopératifs à chaque pas et qui avancent, à ceux qui rendent leur conscience et leur niveau puissants et qui suivent constamment le Père, à de tels compagnons coopératifs qui obéissent aux ordres, aux enfants obéissants qui restent contents, à ceux qui connaissent les secrets pour rendre tout le monde heureux, à de telles âmes élevées, à de telles âmes grandement charitables, aux enfants doublement grands donneurs, BapDada donne Son Amour, Son Souvenir et dit: «Namaste».


Bénédiction:
Puissiez-vous faire l’expérience d’une joie au-delà des sens en restant libres de tout lien de l’esprit et devenir ceux qui donnent la libération.

Se bercer dans la joie au-delà des sens est la spécialité des brahmines de l’âge de confluence. Cependant tout lien de pensées dans votre esprit vous empêchera de faire l’expérience d’un bonheur intérieur ou de la joie au-delà des sens. Etre lié par un lien de pensées perdues, de jalousie, de négligence ou de pensées de paresse est un lien de l’esprit. Du fait de l'ego, de telles âmes continuent toujours à penser à blâmer les autres. Leur pouvoir de réalisation disparaît et c’est pourquoi ils doivent être libérés de ces liens subtils car alors seulement pourront-ils devenir ceux qui donnent la libération.

Devise:
Que votre mine de bonheur reste emplie au point qu’aucune vague de peine ne puisse venir à vous.


Devoir spécial pour expérimenter le niveau avyakt durant ce mois avyakt.
Peu importe combien de choses inutiles sont prononcées devant vous, transformez simplement ce gaspillage et rendez ces paroles puissantes. Ne prenez rien d’inutile dans votre intellect. Si vous acceptez ne serait-ce qu’une parole inutile, ce seul mot gaspillé en engendrera beaucoup d’autres. Soyez très attentifs à vos paroles.«Parlez moins, parlez doucement (pas trop fort) et avec douceur», et vous rendrez facilement votre niveau avyakt.