6.1.19    Avyakt Bapdada     French Murli     08.04.84     Om Shanti     Madhuban


En obtenant les droits à l’âge de confluence,


vous devenez ceux qui ont droit au royaume du monde.

Aujourd’hui, BapDada voit la cour divine des âmes élevées qui ont réclamé le droit d’être maîtres d’eux-mêmes. Vous, les âmes élevées, êtes devenues celles qui ont droit à la cour du royaume du monde et à la cour des souverains du soi. Seuls ceux qui sont des souverains d’eux-mêmes ont droit au royaume du monde. Avez-vous constamment cette double ivresse? Appartenir au Père veut dire réclamer des droits innombrables. Savez-vous combien de sortes de droits vous avez réclamés? Souvenez-vous du chapelet de vos droits. Votre premier droit est que vous êtes devenus des enfants de Dieu; autrement dit, vous avez réclamé le droit de devenir les âmes dignes de respect et d’adoration les plus élevées. Vous ne pouvez pas réclamer le droit d’être des âmes dignes d’être adorées sans devenir d'abord les enfants du Père. Par conséquent, le premier droit est que vous êtes devenues des âmes dignes d’être adorées. Le second droit est que vous êtes devenus les maîtres des trésors de la connaissance, c’est-à-dire que vous avez réclamé tous les droits. Le troisième est que vous avez réclamé un droit sur tous les pouvoirs. Le quatrième droit est que vous êtes devenus des souverains de vous-mêmes qui ont triomphé de tous les organes physiques. Avec tous ces droits, vous devenez les conquérants de Maya et par là même les conquérants du monde, ceux qui ont un droit sur le royaume du monde. Par conséquent, en gardant constamment tous ces droits dans votre conscience, vous devenez des âmes puissantes. Vous êtes devenus puissants de cette façon, n’est-ce pas?

Afin d’accéder à la souveraineté de soi et au royaume du monde, vous pouvez obtenir le succès en vous imprégnant tout spécialement de trois aspects. La base du succès dans toute tâche élevée est le renoncement, la tapasya et le service. En s’appuyant sur les trois, on ne peut pas se poser la question de savoir si on aura le succès ou non. Si vous vous imprégnez des trois, votre succès est garanti en une seconde; c’est déjà fait! Renoncer à quoi? En renonçant à une seule chose, vous pourrez facilement et naturellement renoncer à tout le reste. Il s’agit du seul renoncement à la conscience du corps, qui vous fera facilement renoncer à la conscience du «je» limité. Cette conscience du «je» limité vous empêche de faire de la tapasya et du service. Dès lors que vous avez la conscience du «je» limité, vous ne pouvez faire ni acte de renoncement, ni tapasya ni service. Le renoncement à un seul aspect est nécessaire et cet aspect, c’est la conscience du «je» et du «mon (ma, mes)» limités. Que reste-t-il une fois que l’on a mis fin aux «je» et aux «à moi»? L’illimité. Je suis une âme pure et seul le Père est à moi et personne d’autre. Ainsi, si vous avez avec vous le Père illimité, l’Autorité toute puissante, votre succès est garanti. Avec ce renoncement, vous accomplissez aussi automatiquement votre tapasya. Qu’est-ce que la tapasya? «J’appartiens à l’Unique; je ne suis que les directives élevées de l’Unique». C’est ainsi que votre niveau devient automatiquement constant et stable. Se souvenir toujours de l’Unique, c’est de la tapasya. Un niveau stable et constant est votre siège élevé. Le niveau de la fleur de lotus est votre siège de tapasya. Par le biais du renoncement, vous accomplissez automatiquement votre tapasya. Quand vous serez devenus les incarnations du renoncement et de la tapasya, que ferez-vous? Renoncer à la conscience du soi veut dire avoir mis fin à la conscience de «je». Vous devenez des tapaswis perdus dans l’amour d’Un seul, et ensuite, vous ne pouvez vous passer du service. Les «je» et «mon, ma mes» limités vous empêchent de faire du vrai service. Ceux qui sont les incarnations du renoncement et de la tapasya sont de vrais serviteurs. Si vous avez la moindre conscience du corps: «j’ai fait ceci», «je suis ainsi», que devenez-vous au lieu d’être des serviteurs? Vous ne devenez des serviteurs que de nom. Vous ne devenez pas de vrais serviteurs. La fondation du vrai service est le renoncement et la tapasya. Ceux qui sont de tels serviteurs renonciateurs et tapaswis, sont constamment les personnifications du succès. La victoire et le succès deviennent la guirlande autour de leur cou. Ils deviennent ceux qui ont cela comme droit de naissance. Par conséquent, BapDada donne à tous les enfants du monde ces enseignements élevés: «Devenez des renonciateurs, devenez des tapaswis et devenez de vrais serviteurs».

Le monde d’aujourd’hui est un monde empli de peur de la mort. (il y avait des tempêtes). Bien qu’il y ait un bouleversement de la nature, vous êtes inébranlables, n’est-ce pas? Le devoir des éléments tamoguni de la nature est de créer des bouleversements et le vôtre, vous, les âmes inébranlables, est de transformer les éléments de la nature. «Rien de neuf!» Tout cela doit se produire, de toute façon. Ce n’est qu’à travers le bouleversement que vous deviendrez inébranlables. Ainsi, avez-vous compris, vous, les âmes élevées, qui êtes des résidents de la cour et des maîtres du soi? Cela aussi, c’est une cour royale, non? Raja-yogi veut dire celui qui est un roi de soi. Une cour de raja-yogis, c’est une cour de ceux qui sont des souverains du soi. Vous êtes tous également devenus des dirigeants politiques, n’est-ce pas? Ils sont les leaders politiques de leur pays et vous, les dirigeants du soi. Un dirigeant est celui qui guide tout avec les bons principes. Par conséquent, vous êtes les dirigeants du soi qui suivent les principes de la religion et de la souveraineté. Les principes élevés précis, c’est shrimat. Les directives élevées constituent la bonne éthique. Ceux qui suivent cette éthique sont des dirigeants couronnés de succès.

BapDada félicite les dirigeants du monde parce qu’au moins, ils font des efforts, bien qu’il y en ait de toutes sortes. Au moins, ils ont de l’amour pour leur pays. Au moins, ils font des efforts avec l’idée que leur royaume dure toujours. Leur amour pour rendre leur Bharat élevée les inspire automatiquement à faire des efforts. A présent, le moment va venir où les deux autorités, celle du royaume et celle de la religion, vont se rejoindre. Alors, les cris de victoire de Bharat se propageront à travers le monde entier. Bharat sera le phare. Tous regarderont Bharat. Tous feront l’expérience que Bharat est la terre de l’inspiration. Bharat est la terre impérissable. C’est le pays de l’incarnation du Père éternel. C’est pourquoi la louange de Bharat est si grande. Achcha.

Vous êtes tous parvenus dans votre douce demeure. BapDada félicite tous les enfants d’être venus ici. Bienvenue! Bienvenue à la décoration de la maison du Père. Achcha.

A toutes les étoiles du succès qui restent toujours stables sur le siège d’un niveau constant et stable; aux enfants tapaswis; aux grandes âmes qui restent toujours dans le souvenir de l’Âme suprême; aux bienfaiteurs du monde; aux enfants serviables qui ont des bons souhaits élevés et des sentiments purs et élevés, BapDada donne Son Amour, Son Souvenir et dit: «Namaste».

BapDada rencontre le Gouverneur du Gujarat:

Bienvenue dans la maison du Père, ta maison. Le Père sait que tu as beaucoup d’amour pour le service. Il n’y en a qu’une poignée sur des millions et des millions qui sont de tels serviteurs et c’est pourquoi tu continueras constamment à recevoir le fruit instantané de ton labeur dans le service sous la forme de bonheur intérieur. Cet effort est la base du succès. Si tous les instruments serviteurs font cet effort, le royaume de Bharat obtiendra constamment le succès. Assurément, tu dois recevoir le succès. C’est garanti, car ceux qui deviennent des instruments reçoivent effectivement le fruit instantané de leur service et reçoivent aussi un fruit dans le futur. Par conséquent, tu es un instrument pour le service. Sois un instrument et continue toujours à aller de l’avant dans le service. Si tu as la conscience d’être un instrument et qu’il n’y a aucune conscience de «je», tu progresseras toujours. Ce sentiment d’être un instrument éveille automatiquement les bons souhaits et les sentiments purs. La raison de l’absence de bons souhaits et de sentiments purs dans le monde d’aujourd’hui est qu’au lieu d’être des instruments, ils ont cette conscience de «je». S’ils se considéraient comme des instruments, ils comprendraient également le Père Karavanhar. Karankaravanhar Swami (le Seigneur qui agit et qui inspire les autres à agir) t’inspirera toujours à faire ce qui est élevé. Au lieu d’être des gérants, ils sont devenus des chefs de famille (ceux qui ont le sentiment que le royaume leur appartient). Être un chef de famille alourdit alors qu’être un gérant procure un sentiment de légèreté. A moins de devenir léger, tu ne peux avoir un bon pouvoir de décision. Si tu es un gérant, tu es léger et ton pouvoir de décision est élevé. Par conséquent, sois toujours un gérant, un dépositaire. La conscience d’être un instrument porte des fruits. Tu reçois effectivement le fruit de cette conscience. Ce sentiment d’être un instrument continuera toujours à te donner un fruit élevé. En conséquence, rappelle à tes compagnons d’être conscients d’être des instruments et des gérants. Ces principes du royaume deviendront les principes élevés pour le monde entier. Le monde entier copiera les principes du Gouvernement de Bharat. Cependant, la fondation pour cela est la conscience d’être un gérant, c’est-à-dire un instrument.

BapDada parle aux Kumars:

Les Kumars sont ceux qui accumulent tous les pouvoirs et tous les trésors et qui font le service de rendre les autres puissants. Vous restez toujours occupés dans ce service, n’est-ce pas? Si vous restez occupés, vous continuerez à progresser. Si vous êtes un tant soit peu libres, vous aurez des pensées ruineuses. Restez occupés afin de rester puissants. Établissez votre propre emploi du temps. Vous avez un emploi du temps pour votre corps; établissez-en un également pour votre intellect. Faites un plan pour maintenir votre intellect occupé. En restant occupés, vous continuerez constamment à progresser. Étant donné l’heure actuelle, être élevé dans une vie de kumar est une très grande fortune. Pensez toujours que vous êtes des âmes élevées et fortunées. Maintenez toujours l’équilibre entre le souvenir et le service. Ceux qui maintiennent cet équilibre reçoivent continuellement des bénédictions. Achcha.

Restez constamment absorbés dans l’amour de Dieu :

L’amour de Dieu est une balançoire, merveilleuse, emplie de félicité. En vous berçant dans cette balançoire de bonheur, restez constamment absorbés dans l’amour de Dieu et aucune situation adverse ni aucune fluctuation de Maya ne peut alors venir face à vous. L’amour de Dieu est infini et inébranlable et il y a en a tant que tous peuvent y accéder. Cependant, la méthode pour recevoir l’amour de Dieu est d’être détaché. Dans la mesure où vous serez détachés, vous aurez droit à l’amour de Dieu. Restez absorbés dans l’amour de Dieu au point que rien de limité ne puisse vous influencer ni vous attirer. Restez constamment absorbés dans vos acquisitions illimitées qui permettent au parfum de la spiritualité de se diffuser dans l’atmosphère. Le signe de l’amour est que l’on sacrifie tout pour l’être aimé. Le Père a tant d’amour pour les enfants qu’Il leur écrit une lettre chaque jour, leur donnant la réponse à leur amour. Il vous donne Son amour et Son souvenir et, en tant que Compagnon, Il assume toujours la responsabilité de l’amour. Sacrifiez toutes vos faiblesses au nom de cet amour. Les enfants, le Père vous aime et c’est pourquoi Il dit toujours: «Les enfants, qui que vous soyez, tels que vous êtes, vous M’appartenez. De même, vous restez constamment absorbés dans l’amour et dites, du fond du cœur: «Baba, qui que Tu sois, Tu es tout (pour moi)». Ne subissez jamais l’influence du royaume de la fausseté. On n’a pas à se souvenir consciemment de quelqu’un qu’on aime, car on s’en souvient automatiquement. Simplement, que votre amour soit vrai et altruiste, et qu’il vienne du cœur. Puisque vous dites: «Mon Baba, adorable Baba», vous ne pouvez pas oublier Celui que vous aimez. Aucune âme autre que le Père ne peut vous donner un amour altruiste. Donc, ne vous souvenez pas de Lui en étant animé par d’autres motivations, mais restez absorbés dans un amour altruiste. Soyez expérimentés dans l’amour de Dieu parce que grâce à cette expérience, vous deviendrez des yogis faciles et continuerez à voler. L’amour de Dieu est un moyen pour vous faire voler. Ceux qui volent ne peuvent pas se faire piéger par l’attraction de la gravité. Peu importe combien Maya se montre attirante, cette attraction ne peut pas atteindre ceux qui sont dans le niveau volant. Le fil de l’amour de Dieu vous attire ici de très, très loin. Cet amour procure un tel bonheur que si vous vous absorbez dedans ne serait-ce qu’une seconde, vous oublierez toutes les sortes de peines et commencerez à vous bercer dans la balançoire du bonheur pour toujours. Si vous recevez de quelqu’un tout ce dont vous avez besoin dans la vie, c’est là un signe d’amour. Le Père vous aime tellement, les enfants, qu’Il comble tous vos désirs de bonheur et de paix dans la vie. Non seulement le Père vous donne du bonheur, mais Il fait de vous les maîtres du trésor du bonheur. De plus, Il vous donne aussi la plume avec laquelle vous pouvez tracer la ligne de votre fortune élevée. Vous pouvez créer autant de fortune que vous le voulez. Tel est l’amour de Dieu. Les rayons de l’éclat, l’ivresse et l’expérience des enfants qui restent constamment absorbés et perdus dans l’amour de Dieu sont tellement puissants que tout problème non seulement reste loin d’eux, mais ne peut même pas lever les yeux pour les regarder. Ces enfants ne peuvent être confrontés à aucune épreuve.

Les enfants, le Père vous aime tant qu’Il vous soutient dès l’amrit vela. Le début de la journée est tellement élevé. Dieu Lui-même vous appelle pour célébrer une rencontre, Il a avec vous une conversation de cœur à cœur et vous emplit de tant de pouvoir. Ce sont les chansons du Père qui vous réveillent. Il vous appelle et vous éveille avec tant d’amour: «Doux enfants, Mes adorables enfants, venez!». La forme pratique que revêt ce soutien d’amour est une vie de yogi facile. En règle générale, on fait tout ce que celui ou celle qu’on aime apprécie. Les enfants, le Père n’aime pas que vous soyez perturbés. Ainsi, ne dites jamais: «Que puis-je faire? Telle était la situation et c’est pourquoi j’ai été déstabilisé». Même si une situation qui peut vous bouleverser se présente à vous, ne permettez pas à votre niveau de fluctuer.

BapDada a tant d’amour pour vous, les enfants, qu’Il se dit que chacun de Ses enfants devrait Le dépasser. Dans le monde également, vous laissez ceux que vous aimez vous dépasser. C’est un signe d’amour. BapDada dit également: «Que mes enfants n’aient plus aucune faiblesse! Que tous deviennent complets, parfaits et égaux». Au début de la journée, à l’amrit vela, l’heure du nectar, emplissez complètement votre cœur de l’amour de Dieu. Si votre cœur est empli de l’amour de Dieu, des pouvoirs de Dieu et de la connaissance de Dieu, vos sentiments d’attachement et d’amour ne peuvent jamais aller dans une autre direction.

On ne peut recevoir l’amour de Dieu que durant cette vie-ci. Pendant 63 vies, vous avez reçu l’amour d’âmes de déités puis d’âmes ordinaires. C’est seulement maintenant que vous recevez l’amour de Dieu. L’amour pour des âmes vous fait perdre la fortune du royaume alors que l’amour de Dieu vous permet de la recevoir. Restez donc absorbés dans l’expérience de cet amour. Si vous éprouvez un amour vrai pour le Père, le signe en est que vous devenez égaux à Lui et karmateet. Agissez en tant que «karavanhar» (ceux qui inspirent). Ce ne sont pas vos organes des sens qui vous font faire quelque chose, mais plutôt vous qui les faites fonctionner. N’accomplissez aucune action sous l’influence de votre esprit, de votre intellect ou de vos sanskars.

Bénédiction:
Puissiez-vous être des âmes courageuses qui rendent possible l’impossible en se transformant de faibles en fortes.

Sur la base de la bénédiction: «Quand l’enfant a du courage, le Père aide», vous avez tout d’abord eu la détermination de devoir absolument devenir purs. Le Père vous a donné une aide multiplié des millions de fois. Il a dit: «Vous, les âmes, êtes éternellement et originellement pures, vous devez le redevenir de nombreuses fois et vous continuerez à le devenir. En reprenant conscience de l'adage «de nombreuses fois auparavant», vous êtes devenus puissants. De faibles, vous êtes devenus tellement forts que vous défiez tout le monde en disant que, vraiment, vous allez purifier le monde et le montrer à tous. Vous dites que ce que les rishis, les munis et les grandes âmes considèrent difficile – le fait de vivre en couple, dans son foyer tout en restant purs – est extrêmement facile.

Devise:
Faire un vœu, c’est faire preuve de détermination. Les vrais dévots ne rompront jamais leur vœu.


Effort spécial pour devenir égal au Père Brahma.

Dans sa forme ordinaire, le Père Brahma avait un niveau alokik et extraordinaire. Ainsi, suivez le père. Dans la galaxie des étoiles, le scintillement et l’éclat des étoiles spéciales est perçu de loin comme unique et très beau. De même, vous, les étoiles, êtes perçues comme des âmes spéciales au milieu d’âmes ordinaires.