08.03.20    Avyakt Bapdada     French Murli     04.12.85     Om Shanti     Madhuban


Lelangage le plus élevé est celui des pensées.


Aujourd’hui, il y a une double assemblée face à BapDada, qui réunit ceux qui ont une forme double. Ce sont toutes les deux des assemblées d’enfants aimants. L’une est l’assemblée des enfants dans leur forme corporelle et l’autre est celle des enfants aimant dans leur forme subtile. Tout en célébrant la rencontre avec le Père, l’Océan d’Amour, tous les enfants partout dans leur forme subtile, révèlent leur amour devant BapDada. BapDada écoute les pensées d’amour de tous les enfants, les différentes pensées d’entrain et d’enthousiasme qui animent leur cœur et, en plus de tous les sentiments dans leurs cœurs, BapDada écoute également les douces choses que les enfants disent sur leurs droits, parce qu’ils ont droit à une relation d’amour. Chaque enfant place clairement devant le Père l’état de son cœur, des circonstances de ses diverses activités et ses nouvelles de service avec le langage des yeux et celui des pensées élevées et emplies d’amour. BapDada écoute les conversations de cœur à cœur de tous les enfants sous les trois formes. Une conversation se fait par le langage des yeux. La seconde par le langage des sentiments et la troisième par celui des pensées. Le langage des mots est ordinaire alors que ces trois-là sont les langages d’une vie spirituelle de yogi que seuls les enfants spirituels et le Père spirituel connaissent et expérimentent. Plus vous vous intériorisez et restez stables dans le doux silence, plus vous serez en mesure de donner des expériences à toutes les âmes grâce à ces trois langages. Ces langages alokik (qui ne sont pas de ce monde) sont tellement puissants. Pour la plupart, les gens sont maintenant fatigués d’écouter et de parler, d’utiliser la langue des mots. Quand on parle la langue des mots, cela prend du temps pour clarifier une situation alors qu’avec le langage des yeux, il s’agit simplement de donner des signaux. La langue des sentiments dans votre esprit les révèlent par l’expression sur votre visage. L’expression sur votre visage révèle les sentiments qui animent votre esprit. Par exemple, lorsqu’une personne se place devant une autre, ses yeux et ses traits sont éloquents et montrent si cette personne est venue avec amour, avec animosité ou animée de sentiments égoïstes. Vous pouvez donc connaître et parler le langage des sentiments à travers les expressions du visage. De même le langage des pensées est le plus élevé de tous parce que le pouvoir de la pensée est le pouvoir le plus élevé; c’est le pouvoir originel. Et le langage le plus rapide de tous est celui des pensées. Peu importe la distance qui vous sépare de quelqu’un et même si vous ne disposez d’aucun moyen de communication, vous pouvez lui transmettre un message par le langage des pensées. A la fin, ce sera ce langage des pensées qui vous sera utile. Lorsque les moyens de la science échoueront, ces moyens du silence seront utiles. Cependant, pour créer une connexion, la ligne doit rester toujours claire. Plus vous vous exercerez à rester constamment occupés avec le Père, avec la connaissance qu’Il vous a donnée, plus votre lignedeviendra claire avec ces pensées élevées. Toute interférence ou perturbation est causée par les pensées perdues. Plus vous en finirez avec tout gaspillage et n’aurez que des pensées puissantes, plus les gens feront clairement l’expérience du langage élevé des pensées, tout comme ils font l’expérience du langage des mots. En une seconde, le langage des pensées peut donner à n’importe qui une expérience bien plus grande que le langage des mots. Vous pouvez donner l’essence d’un discours de trois minutes en une seconde avec le langage des pensées. On s’est souvenu que vous pouvez leur permettre de faire l’expérience de la «libération dans la vie en une seconde».

Le langage des âmes intériorisées est ce langage spirituel. A présent, conformément à la période actuelle, vous allez faire l’expérience d’un succès facile avec ces trois langages. Cela vous demandera moins d’efforts et moins de temps, mais le succès sera aisé. Exercez-vous donc à ce langage spirituel. Ainsi, aujourd’hui, BapDada écoute les enfants à travers ces trois langages et Il donne également une réponse à tous les enfants. En voyant la forme d’amour profond de chacun, BapDada fond tout cet amour dans l’Océan d’Amour. Il donne à chacun la bénédiction élevée de faire du souvenir de chacun un mémorial. Connaissant les divers sentiments dans l’esprit de chacun, BapDada donne à tous les enfants la réponse de ces sentiments avec ces souhaits purs: «Puissiez-vous être toujours libres des obstacles! Puissiez-vous être puissants! Puissiez-vous être emplis de tous les pouvoirs!». Avec les souhaits purs du Père, quels que soient les souhaits purs des enfants, quels que soient les sentiments de coopération et les bons souhaits en fonction de la situation, tous ces souhaits purs continueront à être exaucés grâce aux souhaits élevés de BapDada. Tandis qu’ils avancent, parfois, les comptes karmiques du passé viennent face aux enfants tels des tests, que ce soit sous la forme d’une maladie du corps, de tempêtes de pensées perdues dans l’esprit ou sous la forme de relations et connexions. Parfois, au lieu de recevoir de la coopération de ceux qui sont proches et censés coopérer, il y a de légers conflits. Néanmoins, tous ces vieux comptes et ces anciennes dettes sont en train de se solder. Par conséquent, au lieu de vous faire piéger par des soulèvements, rendez votre intellect puissant et ainsi, avec le pouvoir de votre intellect, au lieu de faire l’expérience de ces anciennes dettes en tant que telles, vous ferez toujours l’expérience qu’elles sont là pour vous permettre de réussir. Ce qui se passe, c’est que, étant donné que votre intellect n’a pas de pouvoir, vous voyez cette dette comme un fardeau. Et du fait de ce fardeau, vous êtes incapables de prendre la bonne décision avec cet intellect et, comme vous ne prenez pas la bonne décision, le fardeau vous entraîne encore plus bas. Vous ne pouvez donc pas accéder aux hauteurs du succès et c’est pourquoi, au lieu de solder votre dette, dans certains cas, au contraire, elle augmente. En conséquence, la méthode pour solder toutes vos anciennes dettes est de garder votre intellect constamment clair. Ne gardez aucun fardeau dans votre intellect. Plus vous maintiendrez votre intellect léger, plus le pouvoir de votre intellect vous permettra facilement d’obtenir le succès. Alors n’ayez pas peur. Mettez fin aux pensées perdues qui créent des fardeaux, telles que: «Pourquoi cela s’est-il produit?Qu’est-ce qui s’est passé? Peut-être est-ce comme ceci…», et gardez la ligne de votre intellect claire. Maintenez votre intellect léger. Ensuite, avec courage et avec l’aide du Père, vous continuerez à faire l‘expérience du succès. Comprenez-vous?

Au lieu d’être légers et lumineux (double-light), vous avez un double fardeau. Le double fardeau des comptes du passé et des pensées perdues vous fera-t-il vous élever ou descendre? C’est pourquoi BapDada attire tout spécialement votre attention, à vous tous, les enfants: «Continuez toujours à régler tout fardeau qui pèse sur votre intellect. Tout fardeau transforme le yoga de l’intellect en souffrance de comptes karmiques. Par conséquent, gardez toujours votre intellect léger. Ainsi, le pouvoir du yoga et le pouvoir de l’intellect mettront un terme à toutes les sortes de souffrances.

La forme d’enthousiasme pour le service propre à chacun est parvenue à BapDada. Dans la mesure où l’âme sert de façon altruiste avec un cœur honnête, BapDada est content. Le signe que le Seigneur est content est le contentement dans votre cœur et le succès dans le service. Tout ce que vous avez fait jusqu’à présent était bien, de même que ce que vous faites maintenant. Et au fur et à mesure que vous progresserez, ce sera encore mieux. C’est pourquoi BapDada donne à tous les enfants de partout, amour et souvenir sous la forme d’une bénédiction: «Continuez constamment à progresser et à grandir en utilisant la bonne méthode». En plus de cette bénédiction, BapDada vous donne Son Amour et Son Souvenir des millions et des millions de fois. BapDada donne une réponse ainsi que Ses félicitations à tous les enfants qui ont envoyé des lettres manuscrites ou des lettres de leur esprit. «Puissiez-vous toujours continuer à mener cette vie élevée en faisant des efforts élevés». Avec de tels sentiments élevés d’amour, BapDada donne Son Amour, Son Souvenir et dit: «Namaste».

Enfant et Maître
Aujourd’hui, BapDada voit Son Armée Shakti et Il voit si cette Armée Shakti réunit ceux qui sont les conquérants de leur esprit et les conquérants du monde. Etre un conquérant de l’esprit veut dire avoir triomphé des pensées perdues et négatives de l’esprit. Les enfants qui remportent la victoire de cette façon peuvent prétendre à un droit au royaume du monde. C’est pourquoi on s’est souvenu que «ceux qui conquièrent l’esprit conquièrent le monde». Plus vous gardez le pouvoir de vos pensées, c’est-à-dire votre esprit, sous votre contrôle, plus vous revendiquez un droit au royaume du monde. En ce moment, vous êtes les enfants de Dieu et seuls ceux qui sont des enfants maintenant deviendront des maîtres du monde. Vous ne pouvez pas devenir des maîtres sans devenir des enfants. Mettez fin à toute ivresse limitée d’être un maître limité et devenez des enfants, car alors seulement l’enfant deviendra-t-il un maître. C’est pourquoi, sur le chemin de la dévotion, peu importe combien le leader d’un pays est grand, il peut bien être le maître de grandes richesses et d’une famille, mais face au Père, dans ses prières, il dira: «Je suis Ton enfant»! Il ne dira jamais: «Je suis tel ou tel maître». Vous aussi, les enfants brahmines, devenez des enfants et c’est pourquoi vous êtes à présent des empereurs sans souci et des maîtres du monde dans le futur, autrement dit vous devenez des empereurs. Cette conscience d’être des enfants et des maîtres vous donne toujours l’expérience du niveau incorporel et sans ego. Devenir un enfant veut dire transformer votre vie limitée. Quand vous êtes devenus brahmines, quelle a été la toute première leçon que vous avez apprise et la plus facile de votre vie brahmine? Les enfants ont dit: «Baba» et le Père a dit: «Mon enfant»! La leçon de ce seul mot vous rend emplis de connaissance. Si vous avez étudié la leçon de ce seul mot «Enfant», vous avez appris toute la connaissance, pas d’un seul monde, mais des trois. Dans le monde d’aujourd’hui, peu importe combien les gens ont de connaissance, ils ne peuvent pas connaître les trois mondes. Dans ce domaine, ces grands érudits sont ignorants face à vous qui avez étudié ce seul mot. Vous êtes devenus, si facilement, des maîtres emplis de connaissance. Baba et les enfants; tout est inclus dans ces deux mots. Quand l’arbre entier est latent dans la graine, alors être un enfant (bachche) veut dire rester constamment en sécurité (bachche hue), à l’abri de Maya. Restez à l’abri de Maya, autrement dit restez toujours conscients d’être des enfants. Ayez toujours cette conscience: «Je suis un enfant!», c’est-à-dire, j’ai été sauvé. Cette leçon est-elle difficile? Elle est facile, n’est-ce pas? Alors pourquoi l’oubliez-vous? Certains enfants se disent qu’ils ne veulent pas l’oublier, mais ils l’oublient quand même. Pourquoi oubliez-vous? Ils répondent: «Est-ce un sanskar profond ou est-ce un très vieux sanskar?»Cependant, puisque vous êtes morts à cette vie, qu'arrive-t-il quand on meurt? Il y a une cérémonie de crémation, n'est-ce pas? C'est en ayant une crémation de ce qui est vieux qu'on prend une nouvelle naissance. Si vous avez eu cette cérémonie de crémation, alors, d'où viennent les vieux sanskars? Lorsqu'un corps fait l'objet d'une crémation, toute trace de nom ou de forme disparaît. Ainsi, en vous remémorant cette personne, vous en parleriez à l'imparfait et non au présent. Par conséquent, lorsqu'un corps a subi une crémation, il disparaît. Or, que brûlez-vous dans la vie Brahmine? Vous gardez le même corps mais vous brûlez vos vieux sanskars, vos vieilles mémoires et votre vieille nature. C'est pour cela qu'on utilise l'expression "mourir vivant". Après avoir eu cette cérémonie de crémation, d'où viennent les vieux sanskars? Que diriez-vous si quelqu'un qui a subi une crémation apparaissait devant vous? Vous diriez que c'est un fantôme! Là aussi, que diriez-vous si les sanskars qui ont été brûlés réapparaissaient? C'est également un fantôme de Maya, n'est-ce pas? On chasse les fantômes et on évite d'en parler. Vous vous trompez vous-même en les appelant vos vieux sanskars. Si vous aimez ce qui est vieux, alors, souvenez-vous de ce qui est vraiment vieux, à savoir vos sanskars originels. Ceux dont vous parlez sont les sanskars de la période intermédiaire. Ce ne sont pas les plus vieux sanskars. Le milieu est intermédiaire et se souvenir de cela revient à être perdu au milieu de l'océan. Ne vous souvenez donc pas de ces choses faibles, sans intérêt. Souvenez-vous toujours de ces deux mots: "Enfant et Maître." La conscience d'être un enfant génère automatiquement la conscience d'être un maître. Ne savez-vous pas comment être un enfant?

Devenez un enfant, c'est-à-dire, allégez-vous de tout fardeau. Dire parfois «A toi» et à d'autres moments «A moi» rend les choses difficiles. C'est lorsque vous trouvez les choses difficiles que vous dites (à Baba): «Tu connais Ton travail! (Tu sais ce que Tu as à faire)» Et lorsque vous les trouvez faciles, vous dites: «Mon, à moi»". En finir avec la conscience de "A moi" signifie être un enfant et maître. Le Père dit: «Devenez des mendiants. Même cette maison, ce corps n'est pas à vous. Vous l'avez emprunté. Baba vous l'a prêté pour le service divin et a fait de vous des gérants. C'est le bien précieux de Dieu qui vous a été confié. Pour tout ce que vous avez eu, vous avez dit: «C'est à Toi» et vous l'avez donné au Père.» Vous avez fait cette promesse, n'est-ce pas? Ou l'avez-vous oubliée? Avez-vous fait cette promesse? Ou est-ce "à Toi" pour moitié et "à moi" pour l'autre moitié? Que se passerait-il si vous utilisiez ce que vous avez donné à Baba tout en considérant que c'est encore à vous? Cela vous rendrait-il heureux? Cela vous aiderait-il à obtenir le succès? Par conséquent, si vous considérez que c'est quelque chose qui vous a été confié et qui appartient à Baba, vous aurez automatiquement le bonheur et l'ivresse d'être des enfants et des maîtres. Comprenez-vous? Rendez donc cette leçon constamment ferme. Vous avez rendu cette leçon ferme, n'est-ce pas? Ou l'oublierez-vous en rentrant dans vos lieux de service? Devenez ceux qui n'oublient rien. Achcha.

A tous les enfants qui ont constamment l’ivresse spirituelle d’être des enfants et des maîtres; à ceux qui ont constamment conscience d’être des enfants, autrement dit ceux qui ont constamment conscience d’être des empereurs sans souci; aux enfants qui utilisent constamment pour le service ce qui leur a été confié en tant que gérants; aux enfants qui ont un entrain et un enthousiasme neufs, BapDada donne Son Amour, Son Souvenir et dit: Namaste.

Bénédiction:
Puissiez-vous vous transformer et parvenir à votre but de perfection avec la conscience du mot spécial.

Ayez toujours cette conscience: Je suis une âme spéciale, un instrument pour une tâche spéciale, et montrer quelque chose de spécial. Rappelez-vous tout particulièrement ce mot: spécial. Que vos paroles soient spéciales, que votre regard soit spécial, que vos actions soient spéciales ainsi que vos pensées. En rendant tout spécial, vous deviendrez facilement ceux qui se transforment eux-mêmes et qui transforment le monde et vous parviendrez facilement à votre but: la perfection; autrement dit, vous atteindrez votre destination.

Devise:
Au lieu d’avoir peur des obstacles, considérez-les comme des tests et réussissez-les.