10.10.21    Avyakt Bapdada     French Murli     11.08.88     Om Shanti     Madhuban


Rencontrer et s’adapter sont l’aimant qui attire le succès


L’amour de tous se fond dans l’Océan d’Amour. Restez toujours absorbés dans l’amour de cette façon et continuez aussi à permettre aux autres de faire l’expérience de l’amour. BapDada est content de voir la conférence dans laquelle les idées de tous les enfants sont égales. Ceux qui viennent ici en volant recevront automatiquement les bénédictions du niveau constamment volant. En voyant l’entrain et l’enthousiasme de tous les enfants qui sont venus ici, BapDada les arrose de fleurs d’amour. La rencontre avec le Père est celle où vos pensées sont en harmonie et où se fait également la rencontre de vos sanskars qui deviennent égaux à ceux du Père. C’est ce qu’on entend par devenir égal au Père. Harmoniser les pensées et harmoniser les sanskars, c’est devenir humble et être un instrument. Vous vous rapprochez et continuerez à vous rapprocher. Baba est content de voir le signe du succès dans le service. Vous êtes venus dans cette réunion d’amour (sneh milan) afin d’être constamment emplis d’amour et de propager des vagues d’amour dans le monde entier. Cependant, comme pour tout, «charité bien ordonnée commence par soi-même». Tout d’abord, le soi, notre demeure la plus aimée. Ainsi, commencez par vous-mêmes, puis avec la famille brahmine et ensuite, avec le monde. Ayez de l’amour dans chaque pensée; un amour vrai et altruiste, un amour qui vient du cœur. Que chacune de vos pensées soit emplie d’empathie et de compassion; soyez naturellement des donneurs; que cela devienne votre nature. C’est une vraie rencontre d’amour, celle de l’harmonie des pensées, des idées et des sanskars. La coopération à tout moment de toutes les âmes brahmines élevées fera facilement, automatiquement coopérer tout le monde (Coopération Globale pour un Monde Meilleur). C’est pourquoi le succès se rapproche. Rencontrer et se transformer, c’est-à-dire s’adapter; tel est l’aimant qui attire le succès. Grâce à cet aimant, toutes les âmes seront bientôt et très facilement attirées ici.

BapDada donne à tous les enfants qui sont venus ici pour la rencontre des félicitations emplies d’amour. Vous êtes proches et vous le resterez. Non seulement proches du Père mais vous avez montré à Baba que vous êtes proches les uns des autres également; vous Lui en avez donné une vision. Avant de donner une vision au monde, vous en avez donné une à BapDada. Les enfants, en voyant vos actions à tous, ceux qui sont venus ici comprendront très facilement ce qu’ils doivent faire et ce qui doit se produire. Vos actions sont leur plan d’actions. Achcha.

Tous les plans que vous avez faits sont bons. Lorsque ce projet a commencé, BapDada vous avait donné le signal de préparer les différentes branches professionnelles et Il dit à présent la même chose: gardez assurément le but qu’aucune profession ne soit oubliée dans ce grand programme. Même si, selon le drama, vous ne pouvez pas faire grand chose, essayez de garder le butd’en préparer au moins un échantillon. Dans le futur, ce projet prendra de l’expansion. Continuez donc à tout faire en fonction du moment.Cependant, la coopération de chacun est nécessaire pour faire se rapprocher l’accomplissement. Vous ne pouvez pas faire venir toutes les âmes du monde en contact en même temps. C’est pourquoi vous pouvez dire avec l’éclat de votre ivresse que vous avez rendu toutes les âmes coopératives en servant toutes les professions. Ce but satisfera donc tout le monde. Aucune profession ne devrait se plaindre en disant qu’elle ne savait pas ce que vous faisiez. Semez des graines. Que la croissance se fasse selon votre disponibilité maintenant ou plus tard. Ne vous alourdissez pas avec des «Que devrions-nous faire? Combien devrions-nous faire?». Tout ce qui doit arriver arrivera, c’est certain. Avec tout ce que vous avez fait, vous vous êtes rapprochés du succès. Vous pouvez préparer des échantillons, n’est-ce pas?

Vous avez eu la pensée élevée de faire se rapprocher le Gouvernement Indien; cependant, le temps fait se rapprocher leur intellect de toute façon. C’est pourquoi, depuis le début de ce programme jusqu’à la fin, toutes les âmes brahmines devraient avoir la pensée pure et spéciale que «le succès est garanti». Continuez à progresser avec cette pensée pure, avec les vibrations du niveau égal au Père et avec la détermination que le succès est garanti. Cependant, que font les gens en premier lieu lorsqu’un grand travail doit être accompli? Comme pour un travail physique, que font-ils s’ils doivent porter quelque chose de très lourd? Ils s’y mettent tous; chacun coopère, ils s’encouragent les uns les autres et prononcent des paroles qui donnent de l’enthousiasme. Vous avez pu le voir, n’est-ce pas? De même, bien que n’importe qui puisse devenir un instrument pour ce travail spécial, c’est l’amour de tous, la coopération et les vibrations d’entrain, d’enthousiasme et de pouvoir de tous qui sortiront le Kumbhakarna de son sommeil. Ce travail nécessite de l’attention. Pour réussir, il faut votre propre coopération, celle de tous les brahmines et celle de toutes les âmes du monde. La moindre lacune à ce niveau-là créera une différence dans le succès. C’est pourquoi BapDada est content quand Il entend les paroles de courage de tous les enfants. Il doit aussi donner le retour de l’amour, étant donné tout l’amour qui règne dans l’assemblée. Vous êtes très bien; vous avez été les meilleurs de tous de nombreuses fois déjà et vous l’êtes devenus cette fois encore. C’est pourquoi BapDada fait des enfants spéciaux doubles-étrangers qui sont toujours prêts à s’envoler la guirlande autour de Son cou et Il les absorbe dans Son cœur. Achcha.

Les Kumaris appartiennent à Kanhaiya (Krishna, celui qui a volé leur cœur). Rappelez-vous ce seul mot: «un (ek)» dans tous les domaines: UNE directive (ek mat), la stabilité et la conscience (ek ras), UN Père (ek Bap). BapDada félicite aussi les enfants de Bharat du fond de Son cœur. Vous avez fait correspondre concrètement vos qualités à votre but. Comprenez-vous? A qui Baba devrait-Il dire quelque chose et à qui ne devrait-Il rien dire? C’est pourquoi Il parle à tout le monde. (A Dadiji): Ceux qui sont devenus des instruments sont évidemment concernés. C’est un signe de sympathie. Achcha.

BapDada a appelé sur scène tous les frères et sœurs qui sont venus pour la réunion.

Vous y avez tous engagé votre intellect. BapDada connaît l’amour qu’a chaque enfant pour le service. Tout en avançant dans le service, pensez à tout le succès qu’il va y avoir partout ! Tous ont beaucoup d’amour pour le service. Pour vous, le jour et la nuit ne font qu’un et vous courez pour le service. BapDada voit le labeur sous la forme de l’amour. Ce ne fut pas du labeur mais vous avez montré votre amour. Achcha. Vous avez trouvé de bons compagnons, pleins de zèle et d’enthousiasme. C’est une tâche illimitée et votre cœur est illimité; c’est pourquoi, lorsque la conscience est illimitée, le succès est garanti. En voyant l’amour de tous les enfants pour le service, BapDada chante tous les jours des chansons de bonheur. Il a chanté très souvent cette chanson: «Ouah, Mes enfants, ouah!».Achcha. Le fait de venir recèle tant de sens. Vous êtes ceux qui comprennent tous les secrets, n’est-ce pas? Le Père le sait et les secrets le savent aussi. (Dadiji a voulu offrir bhog à BapDada). Aujourd’hui, Baba n’acceptera que par le drishti. Achcha.

Chacun a un intellect qui fonctionne très bien et vous vous rapprochez les uns des autres. C’est pourquoi le succès est extrêmement proche. Votre proximité fait se rapprocher le succès. Vous n’êtes pas fatigués en pensant que vous avez reçu beaucoup de travail à faire, n’est-ce pas? De toute façon, le Père en fait la moitié. Tous ont beaucoup d’enthousiasme. Vous avez aussi de la détermination. Combien êtes-vous proches? Si vous placez l’Aimant (Baba) ici, cette proximité décorera le cou de chacun d’une guirlande. Est-ce votre expérience? Achcha. Vous êtes tous meilleurs les uns que les autres.

Aux Dadis(31/08/88):

Le Père remercie les enfants et les enfants remercient le Père. Vous avez progressé en vous remerciant les unes les autres. C‘est la méthode pour progresser. Grâce à cette méthode, votre assemblée devient bonne. Vous vous dites: «haji» et vous vous remerciez les unes les autres et ainsi, vous avancez. Si tous suivent cette méthode, ils deviendront des anges. BapDada est content de voir le petit chapelet. Pour l’instant, vous n’avez créé qu’un bracelet; le collier est en préparation. Vous êtes tous engagés dans la préparation du collier. A présent, il faut faire attention. Lorsque vous vous impliquez beaucoup dans le service, votre attention sur vous-mêmes se relâche. Parfois l’essence disparaît dans les détails; on ne la voit plus. Vous-mêmes vous dites que ceci doit maintenant se produire. Le jour viendra où vous direz que tout ce qui doit arriver est en train de se produire. C’est ici que le chapelet des lampes sera créé en premier. BapDada vous voit tous comme des exemples pour faire grandir l’entrain et l’enthousiasme en chacun. L’unité entre vous toutes est la forteresse du yagya. Que vous soyez 10 ou 12, vous êtes les murs de la forteresse. BapDada est donc tellement content. Il est présent de toute façon; cependant, vous êtes des instruments. Si le second ou le troisième groupe préparait une telle assemblée, cela ferait des merveilles. A présent, préparez un tel groupe. Pour le premier groupe (les Dadis), tous disent qu’elles ont beaucoup d’amour les unes pour les autres. Elles ont des natures différentes et elles le resteront, bien sûr, mais il y a entre elles du respect et de l’amour et elles disent toujours: «haji». Elles savent s’adapter au bon moment et c’est pourquoi les murs de la forteresse sont solides. C’est pourquoi vous progressez tous. On est heureux en voyant la fondation, n’est-ce pas? De même que ce premier fruit de la saison est visible, de même si le groupe devient puissant, le service vous suivra. Le chapelet de la victoire existe dans le drama. Vous vous rapprocherez donc tous les uns des autres car seulement alors le chapelet sera créé. Si une perle se trouve à un endroit et une autre reste à distance, on ne peut pas créer un chapelet. Les perles doivent s’unir; elles continueront à se rapprocher. Seulement alors pourra-t-on créer le chapelet. Vous êtes donc de bons exemples. Achcha.

A présent, il faut considérer le quota pour les rencontres. On vous a dit que Baba faisait fonctionner le véhicule (le corps de Dadi Gulzar) en lui faisant passer un courant (sakash) supplémentaire. Ce n’est pas quelque chose d’ordinaire. Baba doit prendre tout cela en compte. Néanmoins, l’énergie de tous les pouvoirs s’est accumulée et c’est pourquoi le véhicule aussi coopère tellement. Si le pouvoir ne s’était pas accumulé, ce serait difficile de faire tout ce service. C’est aussi le rôle de chaque âme dans le drama. Tout le stock de trésors d’actions élevées que vous avez accumulé vous sert au moment où vous en avez besoin. Tu [Dadi Gulzar] reçois ainsi les bénédictions de tant d’âmes; elles aussi s’accumulent. Cette âme a un rôle spécial du fait du stock de trésors de tant de charité. Le fait que le véhicule continue sans obstacles est également un rôle dans le drama. Six mois, ce n’est pas rien. Achcha. Tout le monde sera heureux.

Questions et Réponses extraites d’Avyakt Murlis:

Question:
En vous stabilisant dans la compréhension de quel mot mettrez-vous un terme à toutes vos faiblesses?

Réponse:
Stabilisez-vous simplement dans la profondeur du mot «Purusharthi» (faiseur d’efforts). Purush signifie le conducteur de ce véhicule, le maître de cette matière. Si vous restez stables dans la profondeur de ce seul mot, toutes vos faiblesses se termineront. L’être (purush) a un droit sur la matière, il n’en est pas dépendant. Le conducteur conduit le véhicule, il n’en est pas dépendant.

Question:
Quels sanskars devez-vous adopter dès à présent afin de réclamer un droit au royaume dès le début?

Réponse:
Imprégnez-vous dès maintenant de vos sanskars originels et éternels. Si vous avez les sanskars de lutter pendant longtemps, autrement dit si vous passez votre temps à batailler – un jour la victoire et le lendemain la défaite, victorieux à un moment donné, et vaincus l’instant suivant – si vous ne créez pas les sanskars d’être constamment victorieux, vous serez alors appelés des guerriers et non des brahmines. Ce sont les brahmines qui deviennent des déités; les guerriers iront dans le clan guerrier (âge d’argent).

Question:
Avant de devenir ceux qui transforment le monde, de quel pouvoir de transformation avez-vous besoin?

Réponse:
Avant de devenir ceux qui transforment le monde, vous avez besoin du pouvoir de transformer vos sanskars. En premier doit s’opérer la transformation de votre vision, votre regard, et de votre attitude. Vous, les observateurs, voyez avec ce regard. Voyez tout avec votre œil divin et non avec vos yeux physiques. Quand vous verrez tout avec l’œil divin, vous ne verrez naturellement que la forme divine. Les yeux physiques verront la peau et penseront à la peau (aux êtres physiques). Ce n’est pas là le travail des anges ni des brahmines.

Question:
En entretenant la relation frère-sœur, quel œil divin devez-vous utiliser pour que votre regard et votre attitude ne vous jouent pas de tours?

Réponse:
Voyez chaque femme comme une âme incarnée, la forme de Shakti, une mère du monde, une déesse. C’est cela, voir avec l’œil divin. Si quelqu’un vient face à une Shakti avec une mauvaise attitude, il périt par le feu. Par conséquent, ne voyez personne comme votre sœur ou professeure, mais comme une Shiv Shakti. Les mères et les sœurs doivent également rester stables dans leur forme de Shakti. Pas de «celui-ci est mon frère spécial, mon étudiant spécial». Ils sont des Mahavirs et vous êtes des Shiv Shaktis.

Question:
Qu’a-t-on montré comme spécialité d’un mahavir?

Réponse:
Mahavir n’a que Rama dans son cœur. Mahavir appartient à Rama et il a le pouvoir de Shiva. Quand vous regardez un être physique, regardez l’âme dans le front. Parlez à l’âme et non au corps. Portez votre regard sur le joyau sur le front.

Question:
Quel mot ne devez-vous pas utiliser négligemment, mais avec précaution? Pourquoi cette attention?

Réponse:
N’utilisez pas l’expression «faiseur d’efforts» avec négligence, mais faites bien attention à être emplis de détermination en toute situation. Quoi que vous fassiez, n’accomplissez que des actions élevées et devenez élevés.

Bénédiction:
Soyez des gérants pleinement dédiés qui mettent fin à toutes les traces des aspects résiduels des vices. Si vous gardez de côté un peu de vieux sanskars au cas où vous en auriez besoin, Maya s’empare de vous d’une façon ou d’une autre. Vous pouvez vous faire piéger même par un reste de vos anciens réflexes et attitudes. Maya est très fine, son pouvoir de capter n’est pas moindre et donc, mettez fin dès à présent à la moindre trace des formes résiduelles des vices. Qu’il n’y ait plus aucun signe des vos vieux magots dans le moindre recoin. C’est ce qu’on entend par être un gérant pleinement dédié et être empli d’amour et coopératif avec le Yagya.

Devise:
Avoir un amour spécial pour quelqu’un du fait de sa spécialité est également de l’attachement.