11.10.20    Avyakt Bapdada     French Murli     31.03.86     Om Shanti     Madhuban


L’année pour s’emplir de tous les pouvoirs et obtenir des bénédictions


Aujourd’hui, le Maître de tous les trésors regarde Ses enfants maîtres. Il voit dans quelle mesure vous êtes devenus des maîtres, les enfants. Les sanskars d’être des maîtres en ce moment font des âmes élevées qui sont maintenant les maîtres de tous les trésors et de tous les pouvoirs des maîtres du monde dans le futur. Qu’a donc vu Baba? Que tous sont les enfants et que tous les enfants ont un amour très profond en étant dans cette conscience «Baba et moi». Tous ont l’ivresse d’être des enfants, mais être un maître et un enfant veut dire devenir complet et égal au Père. Donc, le Père a vu une différence entre le niveau de l’enfant et le niveau de maître. Etre un maître signifie que chaque pas que l’on fait pour soi et pour les autres est automatiquement fait dans le niveau complet. C’est ce que l’on a appelé être un maître, c’est-à-dire un enfant et un maître. La spécialité d’être un maître est que dans la mesure où vous avez l’ivresse d’être un maître, vous aurez en conséquence constamment sous une forme apparente les sanskars de serviteur du monde. Dans la mesure où vous avez l’ivresse d’être un maître, vous aurez en même temps l’ivresse d’être un serviteur du monde. Les deux seront égaux. C’est ce que l’on entend par devenir un maître égal au Père. Donc, Baba voyait le résultat à savoir si les deux formes celle de l’enfant et celle du maître sont constamment visibles dans les actions ou si elles ne restent qu’à l’état de connaissance. Il y a une différence entre le savoir et le transcrire dans le concret. Baba a vu certains bons enfants sous leur forme égale au Père dans leurs actions concrètes. Même maintenant certains enfants restent au niveau de l’enfance. Cependant ils restent parfois stables dans un niveau puissant égal au Père avec l’ivresse spirituelle d’être un maître, alors qu’à d’autres moments, ils passent leur temps à essayer de se stabiliser dans ce niveau.

Tous les enfants ont le but élevé de devenir égaux au Père. Le but est puissant, mais maintenant il doit se traduire dans les pensées, les paroles, les actions, les relations et contacts. Et il existe une différence. Certains enfants restent stables dans le niveau égal quand il s’agit des pensées. Certains restent même dans ce niveau dans leurs pensées et leurs paroles. Parfois ils atteignent même le niveau des actions. Cependant, quand il s’agit des relations et des contacts, qu’il s’agisse de relations de service ou même de relations avec la famille, ce pourcentage diminue. Devenir égal au Père veut dire rester dans le niveau égal au Père dans vos pensées, vos paroles, vos actions et vos relations en même temps. Certains restent dans ce niveau dans deux sujets et certains dans trois, mais il s’agit de rester en même temps dans ce niveau dans les quatre sujets dont Baba a parlé, c’est parfois le cas et d’autres fois non. Donc, BapDada est toujours extrêmement aimant à l’égard des enfants. La forme d’amour ne consiste pas simplement à rencontrer la forme avyakt dans la forme corporelle mais à devenir égal. Certains enfants pensent que BapDada est libre de tout attachement (est détaché), mais ce n’est pas se libérer de l’attachement, c’est la forme spéciale d’amour.

BapDada vous a déjà dit précédemment qu’il ne reste que très peu de temps pour faire des acquisitions sur une longue période de temps. C’est pourquoi, pour la longue période de temps, BapDada consacre tout spécialement du temps pour vous motiver par la tapasya de la détermination, c’est-à-dire pour vous rendre forts et mûrs. En réalité, vous avez pensé à devenir égaux, des conquérants des obstacles et des incarnations des solutions pour le Jubilé d’Or. Toutes ces promesses sont notées par la forme Chitragupt du Père (Celui qui tient tous les comptes) dans Ses livres. Aujourd’hui aussi certains enfants ont eu une pensée déterminée. S’abandonner veut dire vous rendre mûrs avec toutes les acquisitions. S’abandonner veut dire devenir égal au Père dans les quatre aspects – les pensées, les paroles, les actions et les relations. Les lettres que vous avez données et les pensées que vous avez eues ont été enregistrées par BapDada dans les régions subtiles pour toujours. Le registre de chacun est là dans les régions subtiles. Les pensées de chacun d’entre vous sont devenues impérissables.

Cette année, BapDada vous donne le temps de rendre chacune de vos pensées immortelle et impérissable grâce à la tapasya de la détermination, d’avoir régulièrement une conversation spirituelle avec vous en maintenant la détermination, de vous faire réaliser et ensuite de vous faire agir sous votre forme de réincarnation, de renforcer ces niveaux et de les rendre permanents. En même temps, vous devez spécialement accroître le compte d’épargne du pouvoir des pensées pures. Le besoin de faire l’expérience du pouvoir des pensées pures en devenant encore plus intériorisés se fait maintenant grandement sentir. Grâce au pouvoir des pensées pures, vous pouvez facilement mettre fin à vos pensées perdues et amener une transformation chez les autres grâce à vos bons souhaits et à vos sentiments purs. A présent, l’expérience spéciale du pouvoir des pensées pures mettra facilement fin aux pensées perdues. Ce n’est pas simplement mettre fin aux pensées perdues, mais grâce à vos bons souhaits et à vos sentiments purs, vos pensées pures peuvent amener une transformation chez les autres. A présent, il est vraiment nécessaire que vous accumuliez un stock de ces pensées pures. Vous aimez beaucoup écouter le murli. Murli veut dire trésor. Accumuler chaque point du murli comme du pouvoir, c’est accroître le pouvoir des pensées pures. Utilisez-le à chaque instant comme un pouvoir. Dorénavant vous devez tout particulièrement porter une attention spéciale là-dessus. Plus vous continuerez à faire l’expérience de l’importance des pensées pures, plus vous deviendrez expérimentés dans le service par l’esprit. Tout d’abord, il vous faut accumuler le pouvoir des pensées pures pour vous et ensuite, avec le Père, vous devenez des bienfaiteurs du monde qui transforment le monde. Il reste encore beaucoup à faire pour transformer le monde grâce au pouvoir des pensées pures. En ce moment, le Père Brahma, qui est devenu celui qui a une forme avyakt, vous soutient tous grâce au pouvoir des pensées pures. Il coopère avec vous pour le développement du service et vous fait avancer. C’est le service spécial du pouvoir des pensées pures. Donc, devenez comme le Père Brahma et développez cette spécialité en vous, car vous devez maintenant pratiquer cela sous la forme de tapasya. Tapasya signifie pratiquer avec détermination. Ce qui est ordinaire ne peut pas être appelé de la tapasya et donc Baba vous donne maintenant du temps pour la tapasya. Pourquoi le donne-t-Il maintenant? Parce que ce temps sera accumulé sur votre compte d’une longue période de temps. BapDada est l’instrument qui permet à tout le monde d’avoir des acquisitions sur une longue période. BapDada veut faire en sorte que tous les enfants aient un droit à la fortune du royaume sur une longue période de temps. Donc, le temps pour une longue période de temps est très court. Par conséquent, afin de tout pratiquer sous la forme de tapasya, Baba vous donne ce moment spécial, parce qu’un jour viendra où vous serez tous devenus des bienfaiteurs et des donneurs de bénédictions et vous les donnerez à tout le monde en peu de temps. Donc, Baba vous donne du temps pour remplir votre compte de tous les trésors.

Autre chose: Vous avez promis de devenir des destructeurs d’obstacles et des incarnations des solutions. Donc, ayez des pensées particulièrement déterminées et la détermination de devenir des destructeurs d’obstacles pour vous et pour les autres. Que ce ne soit pas simplement dans les pensées, devenez en également la forme. Cette année, BapDada donne une chance supplémentaire. Quiconque veut réclamer cette chance supplémentaire de devenir un destructeur d’obstacles peut la prendre cette année. Cette année porte en elle une bénédiction spéciale. Toutefois, afin de réclamer cette bénédiction, vous devez faire tout spécialement attention à deux choses:

L’une c’est d’être un bienfaiteur constant, égal au Père et de ne pas s’attendre à recevoir quoi que ce soit. Faites en sorte de ne pas avoir ce sentiment d’éprouver de l’amour quand vous recevrez du respect et de l’amour, ou de donner du respect quand vous en recevrez; non. Je dois être un enfant du Bienfaiteur et donner. Je ne dois pas m’attendre à recevoir quoi que ce soit. Tout en accomplissant des actions élevées, je ne dois pas m’attendre à recevoir quoi que ce soit en retour. Le fruit des actions élevées est élevé de toute façon. Vous avez cette connaissance, mais au moment d’agir n’ayez pas cette pensée. Tout d’abord, afin de devenir dignes de réclamer des bénédictions, soyez constamment des bienfaiteurs. Deuxièmement, soyez des destructeurs d’obstacles. Faites tout spécialement attention au pouvoir d’adaptation. Le pouvoir d’adaptation est également essentiel pour soi. Vous êtes les enfants de l’Océan et la spécialité d’un océan est de s’adapter. Seuls ceux qui ont le pouvoir de s’adapter pourront avoir des bons souhaits et des sentiments bienveillants. Par conséquent, soyez des bienfaiteurs, soyez des océans, des incarnations du pouvoir de s’adapter. Mettez toujours ces deux spécialités dans chacune de vos actions. Certains enfants disent parfois qu’ils ont pensé le faire, mais quand il a fallu le concrétiser ils ont changé d’avis. Donc, cette année, vous devez tout spécialement vous exercer à arriver à égalité dans les quatre sujets en même temps. Comprenez-vous? Vous avez donc reçu du temps pour vous imprégner des sanskars d’accumuler les trésors, de devenir des bienfaiteurs et de donner d’une façon naturelle. Vous avez donc reçu une chance de fixer votre rang pour toujours en devenant des destructeurs d’obstacles et en rendant les autres ainsi également. Quoi qu’il arrive, faites vous-mêmes la tapasya et coopérez à mettre fin aux obstacles des autres. Peu importe à quel point vous devez vous courber, ce salut revient à se balancer constamment dans la balançoire. Les gens continuent à bercer Sri Krishna avec tant d’amour. De même le Père vous berce les enfants dans le berceau de Ses bras et dans le futur vous serez bercés dans des balançoires serties de pierres précieuses, et sur le chemin de la dévotion, vous serez dignes d’adoration et on vous bercera dans des balançoires. Donc, se courber et mourir, c’est de la grandeur. «Pourquoi devrais-je me courber? L’autre personne devrait se courber».Ne considérez pas que vous êtes inférieurs en faisant cela car cela reflète en réalité de la grandeur. Cette mort n’est pas une mort, mais c’est vivre avec les acquisitions impérissables. Par conséquent, soyez constamment des destructeurs d’obstacles et rendez les autres ainsi également. Tous ceux qui veulent réclamer une chance de venir dans la première division peuvent le faire. BapDada vous explique l’importance de ce moment spécial pour saisir une chance. Faites donc la tapasya en connaissant l’importance du temps.

Troisièmement, en accord avec le temps, dans la mesure où l’atmosphère d’agitation et de bouleversement se propage, la ligne de votre intellect doit être très claire parce que les deux pouvoirs d’être inspirés («touching») et de capter («catching») sont particulièrement nécessaires. Vous devriez tout d’abord être capables de capter les instructions de BapDada avec votre intellect. Si la ligne n’est pas claire, les directives de votre propre esprit seront elles aussi mélangées aux instructions de BapDada. Et, du fait de ce mélange, vous serez alors trompés. Plus votre intellect est clair, plus vous serez clairement capables de capter les instructions de BapDada. Plus la ligne de votre intellect est claire, plus les pouvoirs pour soi, pour le développement du service et pour être un bienfaiteur et donner aux autres continueront facilement à se développer. Vous aurez une inspiration à ce moment-là. Voici la méthode correcte pour servir une âme en particulier ou voilà la bonne méthode pour le progrès personnel. Donc, à présent, ces deux pouvoirs sont particulièrement essentiels. Afin de les développer, vous devez devenir celui qui appartient à l’Unique (Eknami) et qui est économe. Vous appartenez donc au Père unique et à personne d’autre. L’attachement aux autres, c’est autre chose. L’attachement est faux de toute façon, mais l’influence de la nature des autres fait fluctuer votre niveau. Les sanskars des autres créent des conflits dans votre intellect. A ce moment-là, avez-vous le Père ou les sanskars dans votre intellect? Même si l’intellect est influencé par l’attachement ou par un conflit, la ligne de l’intellect devrait être constamment claire. Appartenir au Père et à personne d’autre c’est être constamment avec l’Unique (Eknami). Et qu’est-ce qu’être économe? Epargner simplement des biens matériels, ce n’est pas être économe. C’est nécessaire, mais le temps, les pensées et les pouvoirs sont eux aussi des biens, soyez donc économes également dans tous ces aspects. Ne les gaspillez pas. Etre économe veut dire faire fructifier votre compte d’épargne. Ceux qui ont les sanskars d’être avec l’Unique (Eknami) et d’être économes pourront faire l’expérience des deux pouvoirs: être inspiré et capter. Vous ne serez pas en mesure d’en faire l’expérience au moment de la destruction. Cette pratique est nécessaire en ce moment. C’est seulement grâce à cette pratique que vous pourrez obtenir les instructions élevées et la libération le moment venu. Vous pouvez penser qu’il reste encore du temps avant la destruction. OK, il peut se passer encore dix ans, mais si vous essayez de faire cet effort dans dix ans vous ne pourrez pas y arriver. Peu importe à quel point vous essaierez, vous ne pourrez pas y arriver. Vous vous affaiblirez et vous passerez votre fin à vous battre, et non à être couronné de succès. Vous n’allez pas être de l’âge d’argent, n’est-ce pas? Travailler dur signifie avoir un arc et des flèches. Etre constamment absorbé dans l’amour et rester heureux signifie devenir murlidhar (celui qui a une flûte), faire partie de la dynastie du soleil. Un murli vous fait danser, alors qu’un arc et des flèches vous font travailler dur pour atteindre la cible. Donc vous ne devez pas devenir ceux qui ont un arc et des flèches, mais ceux qui ont le murli. Par conséquent, ne venez pas vous plaindre à la fin et demander encore un peu de temps supplémentaire. «Donne-nous une chance et aie un peu de miséricorde!».Cela ne marchera pas. C’est pourquoi Baba vous en parle à l’avance. Que vous veniez à la fin ou au début, en fonction du temps, c’est le moment pour tous d’atteindre le niveau final. Vous devez donc avancer à vive allure. Comprenez-vous? Achcha.

A tous les enfants aimants de partout; aux enfants assis sur le trône du cœur de Baba; aux enfants qui révèlent le contentement; aux enfants qui ont toujours la personnalité du bonheur; à ceux qui ont toujours un grand cœur illimité; à ceux qui s’imprègnent de la connaissance avec un intellect vaste et illimité; aux âmes illimitées, BapDada donne un souvenir empli d’amour et dit: «Namaste».

Bénédiction:
Puissiez-vous être ceux qui triomphent de Maya, conquièrent le monde et transforment les ennemis, les cinq vices, les rendant coopératifs.

Un vainqueur change assurément la forme de son ennemi. Vous aussi donc transformez vos ennemis, les vices, et vous leur donnerez une forme coopérative de sorte qu’ils ne cesseront de vous saluer. Transformez le vice de la luxure, du désir, en bons souhaits; la colère en ivresse spirituelle; l’avidité en un état au-delà de toute tentation; l’attachement en amour et l’arrogance du corps en respect de soi, et vous deviendrez ceux qui triomphent de Maya et qui conquièrent le monde.

Devise:
La conscience de «mon, ma, mes, à moi» est l’alliage mélangé à l’or vrai et qui en réduit la valeur. Ainsi, mettez fin à toute conscience de «à moi».