12.09.21    Avyakt Bapdada     French Murli     19.03.88     Om Shanti     Madhuban


Les méthodes pour donner de l’intérêt au souvenir, pour y mettre de la diversité.


Aujourd’hui, BapDada, Celui qui donne la loi, Celui qui donne des bénédictions, voit Ses enfants qui sont des maîtres donneurs de loi et des maîtres donneurs de bénédictions. Chaque enfant est devenu un donneur de loi et aussi un donneur de bénédictions. Et en plus de cela, BapDada voit combien le statut de chaque enfant est élevé. La vie brahmine de cet âge de confluence est tellement importante! Avec le Donneur de Loi et le Donneur de Bénédictions, vous aussi, les enfants brahmines, êtes des donneurs de loi, ceux qui démontrent les bons systèmes. Vous avez déjà entendu comment chacun de vos systèmes change pour les systèmes de l’âge d’or et donc les systèmes présents pour toute action se perpétuent dans le futur. Même durant l’âge de cuivre, sur le chemin de la dévotion, les méthodes des actions élevées accomplies en ce moment deviennent les systèmes du chemin de la dévotion. Ainsi, les lois de la période présente se perpétuent comme les lois élevées de votre vie d’âmes dignes d’adoration ainsi que sur le chemin de l’adoration, c’est-à-dire de la dévotion. Là aussi, chacune de vos lois se perpétue sous forme de coutumes et de systèmes. Vous êtes ceux qui donnent la loi, ceux qui donnent des bénédictions et ceux qui donnent les bonnes méthodes.

Vos principes de base deviennent la méthode pour obtenir un succès total. Par exemple, votre principe le plus important est qu’il y a le Père unique; nombreuses sont les âmes justes et droites et les grandes âmes, mais l’Ame suprême est unique. Grâce à ce principe de base, vous recevez l’héritage du Père comme votre succès pendant un demi-cycle. Obtenir la récompense veut dire être une incarnation du succès. Vous comprenez qu’il n’y a qu’un seul Père et que les grandes âmes et les âmes justes et droites ne sont pas des pères, mais vos frères. On reçoit l’héritage du Père et non d’un frère. À partir de ce principe majeur, vous obtenez le succès pendant un demi-cycle et ensuite, sur le chemin de la dévotion également, le principe de l’unicité de Dieu devient la base pour faire l’expérience du succès. La première forme de dévotion est également celle du Père sous la forme du Shiva Lingam qu’on appelle l’adoration inaltérée. Donc, sur le chemin de la dévotion également, c’est grâce à ce principe que «Dieu est unique» que l’on obtient le succès.

Ainsi, grâce à chacun de vos principes de base, vous ne cessez de recevoir le succès. Par exemple, le principe majeur de cette vie est la pureté. C’est grâce à ce principe de pureté que vous, les âmes, avez reçu pour toujours la future couronne de lumière comme une forme de succès. Le mémorial en est la double couronne. Dans bhakti, dès que les gens font une adoration précise, du fond de leur cœur, ils considèrent que la pureté est leur principe de base. Ils comprennent que sans pureté ils ne peuvent réussir leur adoration. Même si ce n’est que pendant peu de temps, ils adoptent la pureté et s’engagent dans leur dévotion. Ils adoptent assurément le principe, que «la pureté est la méthode pour réussir»! De la même façon, avec votre intellect, réfléchissez à tous les principes de la connaissance et à tous les principes de base de dharna et voyez comment ces principes constituent la méthode pour obtenir le succès. On vous donne à faire ce devoir de réflexion. Réfléchissez aux exemples qui vous ont été donnés et pensez de la même façon.

Vous devenez ceux qui donnent la loi et aussi ceux qui donnent le succès. C’est pourquoi aujourd’hui encore, quel que soit le succès auquel les dévots aspirent, ils vont adorer les déités spécifiques qui, selon leur croyance, leur accorderont ce succès. Les enfants, considérez-vous que, avec le Père, vous êtes aussi devenus ceux qui donnent le succès? Seuls ceux qui ont eux-mêmes réussi en tout peuvent devenir des instruments pour permettre aux autres de réussir. Le succès (siddhi) n’est pas une mauvaise chose, parce que votre succès n’a rien à voir avec les pouvoirs occultes (riddhi-siddhi). Le pouvoir occulte impressionne seulement pour un temps. Alors que vous réussissez avec la bonne méthode, car réussir avec la méthode donnée par Dieu est un succès divin. Dieu est éternel et donc les méthodes de Dieu et le succès qui en découle sont également éternels. Ceux qui font montre de pouvoir occulte ont une connaissance limitée et leur succès est temporaire. Alors que vous réussissez avec la méthode du vrai principe. C’est pourquoi vous-mêmes devenez des incarnations du succès pendant un demi-cycle. Et pendant l’autre moitié, grâce à vos principes, les dévots continuent à en récolter le fruit en fonction de leur capacité et obtiennent le succès, même si au fur et à mesure, le pouvoir de la dévotion diminue également. Les âmes de dévots (de l’âge de cuivre) font, grâce au pouvoir de leur dévotion satopradhan, l’expérience d’un plus grand succès que les dévots d’aujourd’hui. Comme la dévotion d’aujourd’hui est tamopradhan, il n’y a plus les bons principes ni aucun succès.

Avez-vous donc une telle ivresse de ce que vous êtes? Restez-vous assis sur le siège de votre respect de soi élevé? Ce siège est tellement élevé. Si vous restez bien installés sur ce siège, vous ne serez pas sans cesse déstabilisés. C’est votre position, n’est-ce pas? Comme votre position est élevée, les donneurs de loi et les donneurs de succès! Quand vous resterez stables dans cette position, Maya sera incapable de s’opposer à vous. Vous resterez constamment à l’abri, en sécurité. La raison pour laquelle vous êtes déstabilisés est que vous passez du siège de votre conscience élevée à un niveau de conscience ordinaire. Rester dans le souvenir ou faire du service devient une routine ordinaire dans votre emploi du temps. Cependant, quand vous vous asseyez dans le souvenir, asseyez-vous sur le siège d’une forme ou une autre de votre respect de soi élevé. Il ne faudrait pas que vous sortiez simplement de votre lit pour aller là où se fait le yoga, dans la salle de méditation ou la Baba’s room, ou encore que vous vous asseyiez en yoga toute la journée, mais de même que vous donnez au corps un endroit approprié où s’asseoir, commencez par donner à votre intellect un bon niveau dans lequel s’installer. Avant toute autre chose, vérifiez si vous avez donné un lieu adéquat à votre intellect. Avec le bon siège, vous avez automatiquement cette ivresse divine. De nos jours, les gens parlent de «l’ivresse de leur position». Votre siège est celui d’un niveau élevé. Asseyez-vous parfois sur le siège de maître graine, parfois sur celui de l’ange avyakt; d’autres fois, asseyez-vous sur le siège de bienfaiteur du monde. De cette façon, asseyez-vous chaque jour sur le siège de différents niveaux. Si l’on ne s’assoit pas convenablement sur son siège, on est instable. On bouge alors par ici puis par là. De même, votre intellect connaît des fluctuations si vous n’êtes pas bien installés sur votre siège. Vous savez tous que vous êtes ceci et cela. Si l’on vous demandait maintenant qui vous êtes, vous penseriez à une longue liste de réponses. Cependant, à tout moment, considérez-vous comme ce que vous savez être. Ne vous contentez pas de vous connaître, mais acceptez-vous comme tels parce qu’en vous connaissant, vous restez dans un bonheur subtil. «Oui, je suis ceci ou cela». En vous acceptant vraiment comme tels, vous recevez du pouvoir et en agissant tout en vous considérant comme tels, vous avez également de l’ivresse. Lorsqu’une personne qui occupe une position est installée sur son siège, elle a du bonheur, mais pas ce pouvoir. Donc vous savez, mais vous devez également avancer en vous considérant ainsi et encore et encore vous devez vérifier et vous demander si vous êtes bien installés sur votre siège ou si vous êtes descendus dans un niveau ordinaire. Ceux qui aident les autres à réussir seront eux-mêmes assurément les incarnations du succès dans toutes leurs pensées et toutes leurs actions; ils seront des donneurs. Un donneur de succès ne pensera jamais qu’il est incapable de voir ses efforts ou son travail couronné de succès ni qu’il fait plus l’expérience des efforts que du succès dans le souvenir, car cela indiquerait que sa façon de s’asseoir sur son siège (spirituel) n’est pas la bonne.

La connaissance est divertissante et des expériences divertissantes chasseront automatiquement la paresse. Certains disent: «En général, j’ai du mal à trouver le sommeil, mais dès que je m’assois en yoga, j’ai envie de dormir». Pourquoi cela arrive-t-il? Ce n’est pas que vous êtes fatigués, mais vous n’installez pas votre intellect sur son siège d’une façon naturelle et divertissante. Ainsi, ne l’y installez pas d’une seule façon, mais de plusieurs façons. Si vous utilisez quelque chose de diverses façons, dès que vous le voyez différemment, votre cœur est heureux. Peu importe combien un mets est délicieux, si vous ne mangez que cela, encore et encore, ou si vous regardez toujours la même chose, que se passe-t-il? De même, soyez dans le niveau de graine mais faites aussi parfois l’expérience de la forme de phare, parfois, celle du générateur, parfois la graine à la cime de l’arbre; d’autres fois, tenez-vous au sommet du cycle du monde et donnez du pouvoir à tous. Chaque jour, faites l’expérience des différents titres que vous avez reçus, de diverses façons. Parfois, faites cette expérience: «Je suis le joyau des yeux de BapDada, fondu dans Ses yeux»; parfois, soyez le joyau du front. Parfois, installez-vous sur le trône de Son cœur. Faites l’expérience des différentes formes. Qu’il y ait de la diversité; ainsi, vous serez divertis. BapDada vous donne toutes sortes de titres chaque jour dans le murli. Pourquoi? Pour que vous puissiez vous installer sur ces sièges. Vérifiez simplement de temps en temps. Vous savez comment vous oubliez puis après six ou huit heures, vous y repensez. C’est pourquoi vous perdez votre bonheur une fois que la moitié de la journée s’est écoulée. Rendez donc cette pratique naturelle parce que seulement alors deviendrez-vous ceux qui donnent la loi, ceux qui donnent le succès et seulement alors serez-vous capables d’apporter du bénéfice à toutes les âmes du monde. Comprenez-vous? Achcha.

Aujourd’hui est le jour pour les résidents de Madhuban. C’est bien que les doubles-étrangers vous aient donné une chance, sur leur temps, parce qu’ils sont heureux de voir les résidents de Madhuban. Les résidents de Madhuban disent: «Ne nous louez pas; nous avons entendu beaucoup de louanges». En entendant votre louange, vous devenez grands parce que cette louange devient un bouclier. Sur le champ de bataille, un bouclier est un moyen de se protéger et de même, cette louange vous rappelle combien vous êtes grands. Madhuban n’est pas seulement Madhuban; c’est la scène du monde. Vivre à Madhuban veut dire vivre sur la scène du monde. Quand on est sur scène on fait tellement attention. D’une façon ordinaire, où que l’on vive, on ne fait pas autant attention. Madhuban est la scène du monde. Les regards de toutes les âmes du monde convergent vers Madhuban. L’attention de tous est toujours concentrée sur la scène. Ainsi, les résidents de Madhuban sont constamment stables sur la scène du monde.

En plus de cela, Madhuban est aussi un dôme unique. Le moindre son résonne dans ce dôme. Madhuban est un dôme tellement unique que le moindre son à Madhuban résonne dans le monde entier. A l’heure actuelle, ils ont de tels lieux de mémoriaux (de nom seulement) dans lesquels si vous touchez un mur ou émettez un son contre un mur, ce son se répercute sur une dizaine de murs. Madhuban est donc un dôme tellement unique que ce son résonne non seulement à Madhuban mais il se propage dans toutes les directions. Il se propage de telle façon que ceux qui vivent à Madhuban n’en sont même pas conscients. C’est le côté unique de Madhuban et c’est pourquoi il se répand partout à l’extérieur. Par conséquent, ne pensez jamais que tout ce qui s’est produit ici s’est produit seulement ici ou que tout ce qu’on voit ici ne se voit qu’ici ou qu’on n’en parle qu’ici. Quoi qu’il arrive, le son parvient au monde à la vitesse du vent parce que tous les regards et tous les intellects sont toujours tournés vers Madhuban et BapDada. Votre regard est empli du Père de Madhuban; par conséquent, Madhuban aussi sera dans votre regard, n’est-ce pas? Si le Baba de Madhuban est ici, Madhuban aussi doit y être. Il n’y a pas que Baba à Madhuban; il y a aussi les enfants. Les résidents de Madhuban sont donc automatiquement dans la vision de chacun. Demandez à n’importe quel brahmine, même s’il vit très loin, de quoi il se souvient. De Madhuban et du «Baba de Madhuban». Les résidents de Madhuban ont une telle importance! Comprenez-vous? Achcha.

A tous ceux de partout qui maintiennent entrain et enthousiasme pour le service; à ceux qui restent constamment absorbés dans l’amour du Père; à ceux qui font constamment l’expérience du succès avec la méthode élevée dans chaque action; à ceux qui font constamment l’expérience d’être des bienfaiteurs du monde et qui restent occupés dans le service avec leurs bons souhaits élevés et leurs sentiments purs et élevés, par chacune de leurs pensées et de leurs paroles; aux enfants serviteurs constamment infatigables qui sont comme le Père, BapDada donne Son Amour, Son Souvenir et dit: «Namaste».

Rencontres personnelles:

1. Faites-vous l’expérience d’être des âmes karma yogi élevées? Un karma-yogi fait constamment l’expérience du fruit de ses actions d’une façon naturelle. Le fruit instantané est le bonheur et le pouvoir. Un karma yogi fait donc l’expérience du fruit instantané du bonheur et du pouvoir. Les enfants, le Père vous rend toujours capables de recevoir le fruit instantané. A un moment donné, vous agissez et tout en agissant, vous faites l’expérience du bonheur et du pouvoir. Continuez donc constamment à avancer avec cette conscience: «je suis une telle âme karma yogi».

2. En faisant un service illimité, vous faites automatiquement l’expérience d’un bonheur illimité, n’est-ce pas? Le Père illimité vous donne tous les droits à l’illimité. Comme fruit du service illimité, vous recevez automatiquement la fortune illimitée du royaume. Si vous servez en restant stables dans un niveau illimité, les bons souhaits que vous recevez de ceux pour qui vous devenez des instruments vous donneront assurément l’expérience du pouvoir et du bonheur. Tout en vous trouvant en un seul endroit, vous recevez le fruit du service illimité. Avec cette ivresse illimitée, créditez votre compte illimité et continuez à avancer.

Bénédiction:
Soyez toujours emplis de tous les pouvoirs et remportez la victoire sur la souffrance du karma en vous détachant du costume de votre corps en une seconde.

Quand la force de la souffrance du karma est présente, vos organes physiques vous attirent vers cette souffrance de karma. Dans ces moments-là, quand il y a beaucoup de souffrance du fait de cette la douleur, ceux qui transforment la souffrance du karma (karma bhog) en karma yoga, qui traversent la souffrance avec leurs organes physiques en tant qu’observateurs détachés, sont appelés ceux qui font partie des huit joyaux victorieux emplis de tous les pouvoirs. Pour cela, exercez-vous sur une longue période à être détachés du costume du corps. Que votre costume ne soit pas serré du fait de l’attraction du monde ou de Maya, autrement dit, l’âme doit faire en sorte de ne pas être attirée. Alors seulement, la souffrance pourra facilement disparaître.

Devise:
Afin de recevoir le respect de tous, ayez un cœur humble; l’humilité est un signe de grandeur.