15.01.23    Avyakt Bapdada     French Murli     18.11.93     Om Shanti     Madhuban


Les enfants royaux bien-aimés de l’âge de confluence et donc les souverains du royaume futur.


Aujourd’hui, le Père, Celui qui réconforte les cœurs de tous les enfants, voit tous Ses enfants royaux bien-aimés de partout. Chaque enfant est digne de l’affection de Celui qui réconforte les cœurs. Cette affection divine, cette affection suprême, seule une poignée d’âmes fortunées peuvent la recevoir, sur des millions et des millions. Pendant de nombreuses vies, vous avez fait l’expérience de l’affection d’âmes et de grandes âmes. A présent, dans cette vie alokik, vous faites l’expérience de l’amour et de l’affection suprêmes. Vous êtes devenus les enfants royaux et bien-aimés grâce à cette affection divine. C’est pourquoi le Père, Celui qui réconforte les cœurs, a cette ivresse alokik que chacun de Ses enfants est destiné à devenir un roi. Vous êtes des rois, n’est-ce pas? Vous n’êtes pas des sujets, n’est-ce pas? Quel est votre titre à présent? Raja yogis. Etes-vous tous des Raja-yogis ou certains sont-ils des praja yogis (des yogis sujets)? Si vous êtes tous des Raja yogis, d’où viendront les sujets? Sur qui régnerez-vous? Il faut qu’il y ait des sujets. Quand viendront les praja yogis? Enfants royaux bien-aimés (rajdulare), cela veut dire ceux qui sont des rois maintenant et aussi dans le futur. Vous avez un double royaume et pas seulement le royaume du futur. Avant de devenir des rois du futur, vous avez gagné le droit à la souveraineté de soi à l’heure présente. Vérifiez-vous donc l’activité de votre royaume intérieur? Vous faites l’éloge de votre royaume futur en disant que c’est un royaume unique, une religion unique, un royaume de paix complète, de bonheur complet et de richesse complète, et de même, ô les rois souverains d’eux-mêmes, ces aspects-là existent-ils constamment dans l’activité de votre royaume de souveraineté de soi?

Royaume de la souveraineté de soi, cela veut dire que moi, l’âme, je maîtrise constamment le royaume des organes physiques qui assurent le fonctionnement du royaume. Cependant, parfois, au lieu d’être des souverains de vous-mêmes, il arrive que quelqu’un d’autre s’arroge un droit, n’est-ce pas? Le fait que le royaume appartienne à quelqu’un d’autre indique que c’est alors le royaume de Maya. Le signe que le royaume appartient à quelqu’un d’autre est le fait de dépendre de cette personne. Le signe de la souveraineté de soi est que vous faites constamment l’expérience d’être une âme élevée qui a tous les droits. Un royaume qui appartient à quelqu’un d’autre vous rend dépendant et vous fait venir sous l’influence des autres. Lorsqu’un roi s’arroge un droit sur le royaume d’un autre roi, il fait de ce roi un prisonnier. Autrement dit ce dernier devient alors dépendant de l’autre. Alors, vérifiez si vous avez votre royaume ou si ceux qui ont un droit au royaume de Maya vous font venir encore et encore sous leur influence, vous-mêmes, les rois souverains de soi, ou vos organes physiques qui font fonctionner le royaume. Ainsi, avez-vous un ou deux royaumes? Les souverains de soi, est-ce votre loi et votre ordre à vous, qui règnent ou bien les ordres de Maya gouvernent-ils aussi de temps à autre?

En plus de cela, il y a aussi un dharma (religion/civilisation) unique. Dharma veut dire dharna (conduite/mise en application). Quelle est donc le dharma unique ou la dharna unique de la souveraineté de soi? La pureté. La pureté dans tous les aspects: dans vos pensées, vos paroles, vos actions, vos relations et contacts. On parle d’un seul dharma, c’est-à-dire d’une seule dharna. Il ne devrait pas y avoir d’impureté, autrement dit pas d’autre dharma, dans vos pensées, ni même dans vos rêves. Lorsque la pureté est présente, il ne peut y avoir aucune trace d’impureté, c’est-à-dire rien de ruineux ni de vicieux. Etes-vous devenus aussi puissantsou êtes-vous des rois faibles? Quel type de rois êtes-vous? Etes-vous parfois faibles et parfois forts? Si vous ne pouvez pas régner sur le royaume de cette courte vie, comment gagnerez-vous un droit au royaume pour 21 vies? Vous développez ces sanskars maintenant. Le monde futur sera créé avec vos sanskars élevés du présent. Ainsi, les sanskars du présent, ceux d’un seul royaume et d’une seule religion, sont la fondation du monde futur.

Alors vérifiez: votre bonheur, votre paix et vos richesses reposent-ils sur des acquisitions limitées ou avez-vous le bonheur spirituel au-delà des sens du royaume divin suprême? Votre expérience de bonheur repose-t-elle sur des conforts et des louanges ou votre royaume est-il celui du bonheur au-delà des sens dont la fondation est l’Ame suprême? Idem pour la paix ininterrompue: une quelconque scène d’agitation peut-elle détruire la paix constante? Pour ceux qui sont des souverains d’eux-mêmes, toute tempête d’agitation, petite ou grosse, est là pour les rendre expérimentés et est donc un cadeau pour accéder au niveau volant. Elle devient un cadeau comme un ascenseur. C’est ce qu’on appelle une paix constante. Ainsi, vérifiez: votre royaume est-il celui de la paix ininterrompue et de la souveraineté de soi?

Et il en va de même pour les biens, les richesses: la richesse de la souveraineté de soi est la connaissance, les vertus et les pouvoirs. Etes-vous des souverains d’eux-mêmes qui sont emplis de tous ces types de richesses? Le signe que l’on est empli est que tout ce qui est empli est constamment contenté; il n’y a aucune trace de manque d’acquisition.

Ignorer tout désir limité, c’est ce qu’on entend par être riche. Et être un roi veut dire être un donneur. Si quelqu’un a des désirs limités ou tout désir d’acquérir quelque chose, alors au lieu d’être un roi, une telle âme devient un mendiant. Vérifiez donc très bien votre propre souveraineté. Vérifiez: «Ma souveraineté sur moi-même est-elle celle d’un royaume unique, d’une religion unique et est-elle emplie de paix et de bonheurou est-elle encore en train de le devenir? Si vous êtes encore en train de devenir des rois et que vous n’avez pas le niveau de souverains de soi, qu’êtes-vous donc en ce moment? Devenez-vous des sujetsou n’êtes-vous ni des sujets ni des rois, mais quelque chose entre les deux? Ne restez plus entre les deux maintenant. Ne pensez pas que vous deviendrez des rois à la fin. Si vous voulez vraiment obtenir la fortune du royaume pendant une longue période, alors assurément le fruit de la souveraineté de soi pendant longtemps est de recevoir le royaume pendant longtemps. La base pour obtenir un droit au royaume pour toute sa durée est d’avoir une souveraineté de soi constante à l’heure présente. Comprenez-vous? Ne restez jamais négligents, à penser: «Cela se fera, cela se fera». Les enfants divertissent BapDada avec beaucoup de douces choses. Au lieu d’être des rois, ils deviennent de très bons avocats. Ils récitent de tels aspects de droit que le Père ne cesse de sourire. Un avocat, est-ce donc mieux qu’un roi? Vous énoncez des points de droit avec une telle habileté. Dorénavant, cessez d’argumenter avec des points de droits. Devenez les enfants royaux bien-aimés. Le Père aime les enfants et c’est pourquoi, tout en voyant et en entendant tout cela, Il continue à sourire. Il n’utilise pas Dharamraj pour le moment.

L’amour fait avancer tout le monde. Vous êtes arrivés ici du fait de l’amour, n’est-ce pas? Ainsi, en réponse pour votre amour, BapDada vous donne aussi de l’amour des millions et des millions de fois plus. Les enfants de ce pays et de l’étranger sont arrivés à Madhuban en volant dans le véhicule de l’amour. BapDada vous voit tous (ceux qui sont présents ici) dans la forme sakar et Il voit aussi la forme aimante de tous les enfants de partout. Achcha.

A tous les enfants absorbés dans l’amour; aux âmes élevées qui ont la souveraineté d’elles-mêmes et qui ont donc droit au royaume du monde; aux âmes spéciales, élevées et riches qui ont toutes les acquisitions, tous les trésors de toutes sortes; aux enfants qui ont obtenu le droit au royaume unique, à la religion unique et au royaume complet, et qui sont comme le Père, aux âmes fortunées, BapDada, le Donneur de Fortune, donne Son Amour, Son Souvenir et dit: «Namaste».

BapDada rencontre les Dadis:

Tout continue à bien se passer, n’est-ce pas? Les diverses tâches sont menées à bien avec entrain et enthousiasme. Karavanhar permet que tout se fasse et ceux qui sont des instruments le mènent à bien. Est-ce votre expérience? Chaque entreprise est facile et couronnée de succès grâce à la coopération de chacun. Comment tout cela se fait-il? On dirait de la magie, non? Les gens du monde le voient simplement et sont stupéfaits alors que vous, les âmes instruments, continuerez constamment à bien avancer parce que vous êtes des rois sans souci. Les gens dans le monde s’inquiètent à chaque pas alors que vous êtes libres de tout souci parce que vous vous souvenez du Père suprême à chaque pensée. Vous êtes sans souci, n’est-ce pas? C’est bien. Vous avez une relation éternelle. Achcha. Tout avance bien et cela continuera ainsi. Vous avez la foi et vous êtes libres de tout souci. Vous n’avez pas le souci de vous demander ce qui arrivera, ni de savoir comment cela arrivera.

Les professeurs ont-ils des soucis? Vous inquiétez-vous de savoir comment les centres prendront de l’expansion? Vous souciez-vous de savoir comment le service grandira? Avez-vous ce souci? Etes-vous libres des soucis? Penser à quelque chose et s’en soucier sont deux choses différentes. Vous pouvez penser à augmenter le service, autrement dit vous pouvez faire des plans pour le service, mais jamais les soucis n’ont engendré le succès. Celui qui vous permet d’avancer vous fait avancer, Celui qui permet que tout se passe fera que cela se produise. Tout se fera donc facilement. Soyez simplement des instruments et employez utilement vos pensées, votre corps, votre esprit et vos biens. Toute tâche accomplie à tout instant, quelle qu’elle soit, c’est notre tâche. Lorsque vous avez la conscience qu’une tâche est la vôtre, si vous avez cette conscience que c’est «à vous», vous y consacrez tout. Or, quelle est la tâche spéciale de la famille brahmine? Les professeurs devraient répondre. Les professeurs, quelle est la tâche spéciale de la famille brahmine à l’heure présente? Pour quoi utiliserez-vous tout à bon escient? (Pour Gyan Sarovar.) Sacrifierez-vous tout dans le sarovar (le lac)? Lorsqu’une tâche spéciale est menée à bien au sein de la famille,vers quoi se tourne l’attention de chacun? L’attention de tous est tournée vers cette tâche spécifique. A l’heure actuelle, c’est le grand travail de la famille brahmine, n’est-ce pas? Chaque moment a sa propre importance. Au sein de la famille brahmine, la coopération de chacun, ici et à l’étranger, se tourne vers cette tâche spéciale, n’est-ce pas? Se tourne-t-elle vers votre propre centre? C’est une tâche très grande et vous avez donc un cœur tout aussi grand. Plus vous avez un grand cœur et plus la tâche est accomplie automatiquement. Si votre cœur est rétréci, tout ce qui devait venir s’arrêtera. Tout ce qui devait se produire sera stoppé alors qu’avec un grand cœur, même l’impossible devient possible. Est-ce le Gyan Sarovar de Madhuban ou le vôtre? A qui appartient Gyan Sarovar? A Madhuban, n’est-ce pas? Ce n’est pas au Gujarat. Est-ce à Madhuban? Est-ce au Maharashtra? Est-ce le Gyan Sarovar des pays étrangers? Il est à tout le monde. Le lieu illimité pour un service illimité permettra à beaucoup d’âmes de recevoir leur héritage illimité. C’est bien. Achcha.

Rencontres personnelles avec Avyakt BapDada:

Les vibrations de transformation personnelle engendreront la transformation du monde.

Faites-vous tous l’expérience d’être les âmes qui possèdent la fortune du bonheur? Vous avez obtenu la fortune du bonheur dont vous n’aviez jamais rêvé. Ainsi le cœur de chacun chante cette chanson: «Si quelqu’un possède la plus grande fortune du bonheur, c’est moi!». Telle est la chanson de votre esprit. Il faut faire des efforts pour chanter une chanson, mais tout le monde peut chanter la chanson dans son esprit. Le plus grand de tous les trésors est celui du bonheur parce que le bonheur vient lorsqu’on fait une acquisition. S’il y a un manque d’acquisition, alors peu importe combien on dit à une personne de rester heureuse, et peu importe tous les efforts fournis pour la maintenir heureuse artificiellement, elle en est incapable. Restez-vous donc heureux tout le temps ou seulement parfois? Puisque vous lancez le défi que vous êtes les enfants de Dieu, là où il y a Dieu, peut-on manquer de quoi que ce soit? Vous êtes également toujours heureux parce que vous êtes toujours les incarnations de toutes les acquisitions. Quelle était la chanson du Père Brahma? «J’ai acquis tout ce que je voulais». Est-ce la chanson du Père Brahma seulement ou est-ce aussi la vôtre, à vous tous? Une vague de peine vient-elle parfois? Jusqu’à quand continuera-t-elle à venir? A présent, aucune vague de peine ne devrait venir, même très peu de temps. Puisque vous êtes des instruments pour la transformation du monde, ne pouvez-vous pas opérer cette transformation en vous? Voulez-vous du temps, maintenant encore? Mettez simplement un point final. Jamais plus dans le cycle, vous ne recevrez un moment aussi élevé, une acquisition aussi élevée ni des relations aussi élevées. Alors avant tout, opérez une transformation en vous. Ces vibrations de transformation personnelle engendreront la transformation du monde.

La spécialité des doubles étrangers est une vie qui va vite. Allez-vous tout aussi vite dans votre transformation? Si quelqu’un marche lentement à l’étranger, les gens n’aiment pas cela. Utilisez donc cette spécialité pour la transformation. Vous avancez vite et vous continuerez d’avancer. Votre faculté pour reconnaître, pour réaliser, est très affûtée; vous avez reconnu le Père. A présent, soyez intenses (rapides) dans vos efforts, dans le service et dans le fait de devenir complets et d’atteindre votre destination. Vous voulez obtenir le n°1, n’est-ce pas? De même que le Père Brahma était n°1, devenez les compagnons du Père Brahma et vous deviendrez les premiers et viendrez avec le n°1. Vous aimez le Père Brahma, n’est-ce pas? Achcha. Les mères, vous ferez des merveilles, n’est-ce pas? Ce que le monde considère impossible, vous l’avez fait et vous avez montré que c’était facile. Vous accomplissez de telles merveilles, n’est-ce pas? Les gens dans le monde pensent que les mères sont faibles et incapables alors que vous rendez l’impossible possible et vous dépassez tout le monde dans la transformation du monde. Que font les Pandavs? Vous rendez l’impossible possible, n’est-ce pas? Vous avez hissé le drapeau de la pureté, n’est-ce pas? Tenez-vous bien le drapeau dans votre main ou retombe-t-il parfois? Continuez constamment à hisser le drapeau du défi de la pureté.

A l’amrit vela, mettez le tilak de la conscience d’être combinés.

Faites-vous constamment l’expérience d’être des yogis faciles? Peu importe combien les circonstances vous font faire l’expérience de difficultés, vous êtes les yogis faciles qui rendent facile tout ce qui est difficile. Etes-vous bien ainsi ou faites-vous l’expérience que c’est difficile quand vous rencontrez une difficulté? Est-ce toujours facile? La raison qui vous fait sentir que c’est difficile est que vous lâchez la compagnie du Père. Lorsque vous devenez seuls, vous devenez faibles; et ceux qui sont faibles trouvent difficile ce qui est facile. C’est pourquoi BapDada vous a dit par le passé de rester constamment combinés. Rien ne peut séparer ceux qui sont combinés. De même qu’en ce moment, vous, les âmes, êtes combinées à vos corps, vous et le Père devez rester combinés. Qu’en pensent les mères? Etes-vous combinées ou êtes-vous parfois séparées et parfois combinées? Recevrez-vous une telle compagnie à un autre moment? Dans ce cas, pourquoi quittez-vous Sa compagnie? Quel travail vous a-t-Il donné? Simplement de vous souvenir de «mon Baba»! Quel travail peut être plus facile que celui-ci? Est-ce difficile? (Nous avons eu ces sanskars pendant 63 vies.) Vous avez désormais une nouvelle vie, n’est-ce pas? Qui dit nouvelle vie dit nouveau sanskars. Etes-vous à présent dans votre nouvelle vie ou dans l’ancienne? Ou est-ce moitié, moitié? Dans la nouvelle vie, avez-vous des sanskars de souvenir ou d’oubli? Alors, pourquoi quittez-vous la nouvelle pour retourner à l’ancienne? Aimez-vous ce qui est neuf ou ce qui est vieux? Alors pourquoi revenez-vous vers le vieux? Chaque jour, à l’amrit vela, parez-vous du tilak de la conscience de la vie brahmine. Les dévots mettent un tilak sur leur front; alors, avez-vous mis le tilak de la conscience (du souvenir)? En tout cas, les mères qui mettent un tilak, mettent le tilak de la compagnie (suhag, tilak indiquant qu’elles sont mariées). Ainsi, ayez toujours cette conscience: «Je suis toujours combinée». Mettez toujours ce tilak de la compagnie. Si une femme est mariée, elle portera un tilak; sinon, elle n’en portera pas. C’est le tilak de la compagnie. Ainsi, appliquez-vous chaque jour un tilak de la conscience ou oubliez-vous? Parfois vous oubliez de le mettre et parfois il s’efface. On n’oublie jamais son conjoint, sa compagnie. Gardez donc toujours votre Compagnon avec vous.

Ce groupe est un beau bouquet. Un bouquet de fleurs variées et beau. Ainsi, vous tous, qui que vous soyez, d’où que vous veniez, vous êtes tous plus aimés les uns que les autres. Vous êtes tous contents, n’est-ce pas? Vous avez constamment la compagnie et vous êtes toujours contents. C’est tout; souvenez-vous simplement de ce mot: «Je suis combiné» et vous resterez toujours combinés et repartirez en même temps. Cependant, c’est seulement si vous restez avec Lui que vous repartirez avec Lui. Vous devez rester avec Lui et repartir avec Lui. On ne peut pas être séparé de quelqu’un qu’on aime. Vous êtes avec Celui-là à chaque seconde et dans chaque pensée. Achcha.

Bénédiction:
Puissiez-vous être des serviteurs puissants qui donnent des bénédictions à tous en vous imprégnant de la spécialité de garder l’équilibre.

Le service que vous, les âmes puissantes, devez faire maintenant est de donner des bénédictions à tout le monde, que ce soit par vos yeux ou par votre front. Vous avez vu comment sakar Baba, dans ses derniers instants, dans son niveau final karmateet, avait la spécialité de maintenir un équilibre et (vous avez vu) aussi la merveille des bénédictions. Donc, suivez le père. C’est un service puissant et facile. Faire cela demandera moins de temps, moins d’efforts et vous obtiendrez de meilleurs résultats. Continuez donc à donner des bénédictions à tous par votre forme de conscience d’âme.

Devise:
Fondre l’expansion en une seconde et donner l’expérience de l’essence de la connaissance, c’est être un phare et un générateur de pouvoir.

NB: C’est le 3ème dimanche du mois; tous les frères et sœurs raja-yogis et tapaswi méditeront spécialement de 18h30 à 19h30. A ce moment-là, soyez stables dans votre niveau de lumière et de pouvoir, soyez des phares et propagez le sakaash de la paix et du pouvoir dans le monde entier.