15.11.20    Avyakt Bapdada     French Murli     18.01.87     Om Shanti     Madhuban


Les caractéristiques du niveau karmateet.


Aujourd’hui, Avyakt BapDada est venu rencontrer les anges avyakt, Ses enfants qui ont reçu la bénédiction: «Puissiez-vous être dans un niveau avyakt». Cette rencontre n’a lieu qu’une seule fois dans le cycle entier, en cet âge de confluence. Il y aura des rencontres de déités à l’âge d’or mais la rencontre avyakt des anges n’existe qu’en ce moment. Le Père incorporel célèbre aussi une rencontre par l’intermédiaire du Père Brahma. L’Incorporel aime profondément l’assemblée des anges. C’est pourquoi Il quitte Son monde pour venir dans les mondes subtil et corporel afin de célébrer une rencontre avec vous. L’amour des enfants angéliques L’attire et donc, le Père doit également changer de forme et d’habit et venir dans le monde des enfants. L’âge de confluence est le monde unique et très beau du Père et des enfants. L’amour est le plus grand pouvoir d’attraction; ce lien d’amour lie l’Ame suprême qui pourtant est libre de tout lien et libre d’un corps. Du fait de ce lien, l’Incorporel devient corporel en empruntant un corps. C’est la preuve concrète de l’amour des enfants.

Aujourd’hui est le jour où les fleuves d’amour de beaucoup d’enfants de partout se fondent dans l’Océan d’amour. Les enfants disent: «Nous sommes venus rencontrer BapDada». Les enfants sont-ils venus rencontrer le Père ou est-ce le Père qui est venu rencontrer les enfants? Ou encore, les deux sont-ils venus à Madhuban pour se rencontrer? Les enfants sont venus se baigner dans l’Océan d’Amour mais le Père est venu se baigner dans des milliers de Ganges. C’est pourquoi la rencontre de l’Océan et des Ganges est unique. Vous fusionnez avec l’Océan d’Amour et devenez comme un océan. Ce jour est appelé le jour pour devenir égal au Père – le Jour du Souvenir, autrement dit le Jour du Pouvoir. Pourquoi? Ce jour est le mémorial de l’accession du Père Brahma au niveau complet, parfait et égal au Père, l’enfant et le Père Brahma, parce que Brahma est un enfant ainsi qu’un père. En ce jour, Brahma a donné la preuve sous la forme de l’amour qu’il est un enfant digne; il a prouvé qu’il était devenu égal; il a prouvé qu’il était extrêmement aimant et totalement détaché; Il a prouvé qu’il était karmateet comme le Père; il a prouvé qu’il était libre de tous les comptes karmiques des actions de tout le cycle.

Il n’y a plus aucun lien à part celui de l’amour pour le service. Dans le service aussi, il n’est pas une âme prise dans le lien du service; parce que certains servent en étant libres des liens alors que d’autres servent tout en étant pris au piège dans les liens du service. Le Père Brahma est aussi un serviteur. Cependant, les formes royales de désirs dans le service peuvent également lier une âme dans les comptes karmiques du service. Les vrais serviteurs sont libres de ce compte karmique. C’est ce qu’on appelle le niveau karmateet. Il y a le lien du corps et le lien des relations du corps; de même, toute motivation intéressée, égoïste, dans le service est un lien et devient un obstacle qui vous empêche de devenir karmateet. Devenir karmateet veut dire se libérer de ce compte karmique royal.

La plupart de ceux qui sont venus sont des serviteurs instruments pour des Gita Pathshalas. Servir veut dire libérer les autres. Vous n’entrez pas vous-mêmes dans des liens en libérant les autres, n’est-ce pas? Ayant renoncé à tous les attachements envers vos enfants physiques, etc., vous ne vous attachez pas à vos étudiants au lieu de triompher de l’attachement, n’est-ce pas? Tout en disant: «celle-ci est très bien, celui-ci est très bon» et en considérant ainsi que quelqu’un est bien, vous ne vous liez pas dans les liens du désir que cette personne soit particulièrement proche de vous, n’est-ce pas? Vous n’aimez pas les chaînes en or, n’est-ce pas? Ainsi, célébrez ce jour comme le jour pour se libérer de la conscience limitée des «à moi», c’est-à-dire comme le jour avyakt pour devenir karmateet. C’est ce qu’on entend par «donner la preuve de l’amour». Le but de tous est bon: devenir karmateet. A présent, vérifiez à quel point vous vous êtes libérés du lien du karma. Commencez par vérifier si vous êtes libres de toute motivation ou sentiment intéressé dans vos actions et dans vos relations, aux niveaux lokik et alokik. Deuxièmement, vous êtes-vous libérés des comptes karmiques de vos actions des vies passées et de l’influence de la nature et des sanskars ruineux résultant de la faiblesse de vos efforts à l’heure actuelle? S’il vous arrive d’être influencés par une nature ou des sanskars faibles ou par la nature ou les sanskars du passé, vous êtes alors pris dans un lien et non libres. Ne pensez pas: «Je ne voulais pas que cela se produise, mais ma nature et mes sanskars m’ont poussé(e) à agir ainsi». Ce n’est pas là le signe d’une âme libre des liens mais plutôt d’une âme prise dans des liens. Autre chose encore: lorsqu’une situation de service, l’assemblée ou les éléments font fluctuer votre niveau originel c’est-à-dire votre niveau élevé, cela aussi indique que vous n’êtes pas libres de tout lien. Libérez-vous aussi de ces liens-là. Troisièmement, libérez-vous également de toute fluctuation de votre niveau qui pourrait survenir suite à une quelconque maladie de votre dernier vieux corps dans ce vieux monde. Que la maladie apparaisse, c’est une chose; c’en est une autre qu’elle vous fasse fluctuer. C’est sa destinée de venir mais le fait que votre niveau fluctue montre que vous êtes pris dans un lien. Libérez-vous de toute pensée relative à la maladie du corps. Pensez plutôt à votre être originel, à la connaissance; ayez des pensées pures et positives pour les autres parce que trop de pensées sur la matière se transforment en soucis. Ainsi, se libérer de tout cela veut dire devenir karmateet. Renoncer à tous ces liens indique le niveau karmateet. Le Père Brahma s’est libéré de toutes ces sortes de liens et a atteint le niveau karmateet. Aujourd’hui est donc le jour pour devenir karmateet, comme le Père Brahma. Avez-vous compris ce que signifie ce jour? Achcha.

L’assemblée d’aujourd’hui réunit tout spécialement des serviteurs spéciaux, c’est-à-dire ceux qui deviennent des âmes pures et charitables. Ouvrir une Gîta Pathshala signifie devenir une âme pure et charitable. La plus grande charité est de libérer chaque âme pour toujours, c’est-à-dire la libérer de ses péchés de nombreuses vies. «Gîta Pathshala»; ce nom est très bon. Les âmes d’une Gîta Pathshala étudient les leçons de la Gîta et les enseignent aux autres. La première leçon de la Gita est de devenir une âme sans corps et la dernière est de triompher de l’attachement et de devenir une incarnation du souvenir. La première leçon est donc la méthode et la dernière est le résultat que l’on obtient grâce à cette leçon. Ceux des Gîta Pathshalas, apprenez-vous cette leçon à tout instant ou vous contentez-vous de lire le murli? Parce que la méthode, pour une vraie Gîta Pathshala, est de commencer par étudier soi-même, autrement dit de se transformer et ensuite, de devenir un instrument pour enseigner aux autres. Vous tous qui êtes dans des Gîta Pathshalas, servez-vous avec cette méthode? Car vous êtes tous des échantillons de cette étude divine face au monde. Un échantillon est important. Un échantillon inspire beaucoup d’âmes à devenir comme lui. Ceux des Gîta Pathshalas ont par conséquent une grande responsabilité. Si vous faites preuve de la moindre faiblesse en tant que modèles, au lieu de créer la fortune de beaucoup d’âmes, vous deviendrez des instruments pour les priver de leur fortune parce que ces âmes vous voient, vous entendent et vous regardent, vous les âmes instruments dans la forme corporelle. Le Père est incognito, n’est-ce pas? Par conséquent, en accomplissant des actions tellement élevées, montrez que beaucoup d’âmes, en voyant vos actions élevées, agiront elles aussi de façon élevée et seront en mesure d’accroître la ligne de leur fortune. Ainsi, commencez par toujours vous considérer comme des échantillons, des modèles. Ensuite, rappelez-vous toujours votre symbole. Connaissez-vous le symbole de ceux qui vivent dans les Gîta Pathshalas? La fleur de lotus. BapDada vous a dit de devenir des fleurs de lotus au quotidien. Devenir une fleur de lotus signifie mettre ce que l’on apprend en pratique dans sa vie. Si vous ne mettez rien en pratique, vous ne pouvez pas devenir des lotus. Ainsi, restez toujours conscients: «Je suis un échantillon, un modèle». Gardez aussi toujours dans votre intellect le symbole de la fleur de lotus. Peu importe combien le service augmente, restez détachés et emplis d’amour tout en servant. Pas seulement emplis d’amour mais détachés et emplis d’amour. Parce que avoir de l’amour pour le service, c’est bien mais vous devez vous assurer que cet amour ne se transforme pas en attachement. C’est ce qu’on entend par être empli d’amour tout en étant détaché. Vous êtes devenus des instruments pour le service et c’est très bien. Au moins, vous avez reçu le titre d’âmes pures et charitables. Aussi, comme vous avez fait acte de charité, vous avez reçu une invitation spéciale. Désormais, pour le futur, continuez à progresser avec le niveau de succès que Baba vient de vous décrire en détail. Comprenez-vous ce que vous devez faire dans le futur? Achcha.

Aujourd’hui, vous attendez tous une chose en particulier; de quoi s’agit-il? (Nous attendons que Baba nous donne le résultat). Est-ce le Père qui donnera le résultat ou bien vous? Qu’a dit BapDada? Allez-vous voir le résultat ou Baba vous le donnera-t-Il? Conformément au plan du drama, on dira que tout ce qui s’est passé et la façon dont cela s’est passé, tout cela était bien. Vous avez tous gardé un bon but et vous avez démontré vos qualifications par vos actions, en fonction de votre capacité. Vous avez, chacun à son propre niveau, adopté la bénédiction «sur une longue période» et les bénédictions que vous avez obtenues et obtenez même maintenant vous font devenir des images qui donnent des bienfaits et vous continuerez à être des donneurs de bienfaits, de bénédictions, comme le Père. Que veut BapDada maintenant? Vous avez reçu des bénédictions et dorénavant, cette année, tout en vous entraînant tout particulièrement à vous libérer des liens pendant une longue période, c’est-à-dire à être dans le niveau karmateet comme le Père, donnez au monde une expérience du niveau détaché et empli d’amour. Changez à présent la méthode qui consistait à n’en faire l’expérience que de temps en temps et révélez l’expérience d’être inébranlables, immuables, libres des obstacles, des liens, des pensées et des actions pécheresses, c’est-à-dire d’être incorporels, sans vice et sans ego, pendant une longue période. Faites venir concrètement ce niveau face au monde. C’est ce qu’on appelle devenir égal au Père. Comprenez-vous?

Combien d’entre vous ont été contents de leur résultat? Le contentement est avant tout intérieur; à un deuxième niveau vient le contentement de la famille brahmine et troisièmement, celui du Père. Vous devez maintenant réclamer davantage de points dans le résultat des trois. Devenez donc contentés et rendez les autres contents. Devenez les joyaux de contentement du Père et continuez sans cesse d’étinceler. BapDada vous respecte, les enfants, et c’est pourquoi Il vous montre les registres incognito. Vous allez le devenir dans le futur et c’est pourquoi le Père voit votre niveau constamment parfait. Achcha.

Vous êtes tous des joyaux de contentement, n’est-ce pas? Restez heureux en voyant l’expansion. Vous attendiez tous qu’il y ait une file d’Abu Road à ici. A l’heure actuelle, seul le hall est plein et qu’allez-vous faire ensuite? Dormirez-vous ou aurez-vous un yoga constant toute la nuit? Cela arrivera aussi. Par conséquent, restez heureux avec des choses simples. Si vous ne recevez que 50 cm² au lieu d’1m², restez contents avec ce que vous recevez. Ne vous dites pas: «Avant, c’était comme ceci». Célébrez le bonheur de la famille grandissante. Le ciel et la terre ne manqueront jamais de place. Il existe beaucoup de montagnes. Quand vous vous dites: «Il devrait y avoir ceci, je devrais recevoir cela», vous compliquez les choses. Ensuite, les Dadis doivent réfléchir à ce qu’elles peuvent faire et comment elles doivent le faire. Le jour viendra où vous dormirez le jour au soleil et resterez éveillés la nuit. Les gens allument un feu, s’assoient autour du feu pour se tenir chaud; et vous, vous allumerez tous des feux de yoga et vous vous assiérez. Aimez-vous cela ou voulez-vous des lits? Voulez-vous des chaises pour vous asseoir? Faites du support de la montagne votre chaise. Prenez le confort de tous les moyens dont vous disposez et si vous n’en disposez pas, faites de la roche votre chaise. Vous devez seulement reposer votre dos et rien d’autre. Si 5.000 personnes viennent, là, évidemment, il faudra retirer les chaises. Et quand beaucoup feront la queue, vous devrez renoncer à vos lits. Restez toujours-prêts. Si on vous donne un lit, «ha-ji» et si on vous demande de dormir par terre, «ha-ji» aussi. Au début, vous vous êtes beaucoup entraînés à cela. Le dispensaire restait fermé pendant 15 jours. Les patients souffrant d’asthme étaient également nourris de chappattis au millet et de lassi (mélange de lait et d’eau). Pourtant, ils ne tombaient pas malades; tous recouvrèrent la santé. Tout comme ils l’ont démontré en pratique au début, cela se reproduira à la fin. Donc, réfléchissez: si vous demandiez à un asthmatique de boire du lassi, cela lui ferait peur. Cependant, mélangé au médicament des bénédictions, cela devient agréable. Cela n’apparaît pas comme un test et ne semble pas difficile. Vous n’aviez pas alors le sentiment de renoncer; c’était plutôt comme une aventure. Etes-vous tous prêts ou les professeurs devront-ils donner une liste (de réclamations) à ceux qui s’occupent de la logistique? C’est pourquoi vous n’êtes pas nombreux à être appelés ici. Le moment venu, vous ferez l’expérience d’être les incarnations du succès de vos efforts spirituels, étant au-delà de toutes ces commodités. Vous êtes les militaires spirituels, n’est-ce pas ? Vous devez aussi jouer le rôle de cette armée. A présent, ici, c’est une famille emplie d’amour; c’est une maison. C’est bien votre expérience, n’est-ce pas? Cependant, quand le jour viendra, vous devrez être l’armée spirituelle et surmonter avec amour toutes les situations qui surviendront. C’est là aussi une spécialité de l’armée. Achcha.

Le Gujarat a la bénédiction spéciale de rester toujours-prêt. Vous ne vous inventez pas d’excuses: «Que pouvons-nous faire? Comment pouvons-nous faire?». Ils n’avaient pas de réservation, mais ils sont simplement venus ici. Il y a du bénéfice à être proche. Ceux du Gujarat ont la bénédiction spéciale d’être obéissants parce qu’ils disent:«Ha-ji» au service. Tout service qui nécessite de travailler dur est donné au Gujarat. Qui fait le service de cuisiner les chapattis? Qui s’occupe de la logistique et du logement? C’est le Gujarat. BapDada observe tout. Ne pensez pas que BapDada n’est pas conscient de tout. Ceux qui font des efforts tout particulièrement reçoivent l’amour du Bien-Aimé. Vous avez la fortune d’être proches et vous avez maintenu une bonne méthode pour accroître votre fortune. Tous ne savent pas comment accroître leur fortune. Certains reçoivent une fortune mais ils se contentent de la garder, ils ne savent pas comment la faire grandir. Alors que ceux du Gujarat sont fortunés et savent aussi comment accroître leur fortune. C’est pourquoi vous faites grandir votre fortune. BapDada est content de voir cela. Recevoir les bénédictions spéciales du Père est aussi un signe de fortune. Comprenez-vous?

A tous les enfants emplis d’amour qui sont arrivés ici de partout, à tous les enfants aimants de partout, de ce pays comme de l’étranger, BapDada donne, en retour pour leur amour, cette bénédiction: «Puissiez-vous rester éternellement emplis d’amour». Vous êtes venus ici de très loin, en courant, par amour, vous êtes venus en courant physiquement ici, tout près, devant Baba, et de même, dans vos efforts, devenez égaux au Père grâce à votre niveau volant; autrement dit, restez toujours près du Père. Vous êtes venus ici personnellement devant le Père, de la même façon, restez toujours proches du Père par votre niveau volant. Comprenez-vous ce que vous devez faire? L’amour de votre cœur parvient à BapDada, Celui qui réconforte les cœurs, avant même que vous n’arriviez ici. Que vous soyez personnellement devant Baba ou physiquement éloignés, en ce jour, même en étant loin physiquement, dans ce pays ou à l’étranger, tous les enfants sont dans le lieu de plus proche; tous sont assis sur le trône du cœur. Le lieu le plus proche de tous est le cœur. Vous ne vous trouvez donc pas à l’étranger ou quelque part dans ce pays, mais vous êtes sur le trône du cœur. Vous êtes donc proches, n’est-ce pas? L’amour, le souvenir et les plaintes de tous les enfants, leurs conversations de cœur à cœur et leurs cadeaux sont parvenus au Père. BapDada donne à tous les enfants emplis d’amour cette bénédiction spéciale: «Puissiez-vous rester toujours libres du labeur en étant perdus dans l’amour!». Ainsi, vous avez tous reçu le retour, n’est-ce pas?

A tous les enfants emplis d’amour; à toutes les âmes qui restent toujours proches; à toutes les âmes spéciales qui restent libres du lien du karma et qui font l’expérience du niveau karmateet pendant une longue période; à tous les joyaux de contentement assis sur le trône du cœur; en plus de la bénédiction du niveau avyakt, BapDada donne Son Amour, Son Souvenir et dit: «Bonne nuit et Bonjour».

Bénédiction:
Puissiez-vous devenir complets et parfaits, et égaux au Père en mettant fin à tous les vieux comptes et en portant les vêtements neufs de sanskars neufs.

Au moment de Deepawali, les gens portent des vêtements neufs. De même, en cette nouvelle vie où vous mourez vivants, célébrez le Nouvel An en portant les vêtements neufs de sanskars neufs. Soldez tous les vieux comptes, de vos faiblesses et défauts, de manques de force et de susceptibilité qui subsistent et célébrez le vrai Deepwali. Dans cette nouvelle vie, imprégnez-vous de sanskars neufs et vous deviendrez égaux au Père, Bapsaman.

Devise:
Accumulez le trésor des pensées pures et votre temps ne sera pas gaspillé dans des pensées perdues.


NB: Aujourd’hui, c’est le 3ème dimanche du mois et tous les frères et sœurs Raj-yogi tapaswi vont méditer de 18h30 à 19h30. Avec l’attitude élevée de sentiments purs, devenez de grands donneurs avec votre esprit et faites le service de donner à tous la bénédiction d’être sans peur.