19.06.22    Avyakt Bapdada     French Murli     06.04.91     Om Shanti     Madhuban


Les signes du niveau karmateet


Vous rapprochez-vous continuellement du niveau karmateet? Les actions augmentent, mais être karmateet signifie être au-delà de l’effet d’un quelconque lien de karma. Cette expérience devrait toujours augmenter. Soyez détachés. Tout comme en tant qu’âme, j’accomplis des actions par l’intermédiaire de ce corps, puis je m’en détache, vous ne devriez être affectés par aucune tâche, aucune action. Le fruit de l’action est que vous ne devriez pas être affectés, quel que soit le résultat, et que vous devriez continuer à faire l’expérience d’un détachement absolu. Ce devrait être comme si quelqu’un d’autre vous avait fait agir et vous l’ayez simplement fait. Quelqu’un vous l’a fait faire et vous n’avez été que l’instrument. Cependant, même en étant un instrument, vous devriez être détaché. Sentez-vous que votre niveau karmateet grandit de cette façon?

Le niveau des maharathis continue clairement à devenir empli d’amour différent de celui des autres, n’est-ce pas? De même que le Père Brahma était très clair, les âmes instruments deviennent également claires dans la forme corporelle. Karmateet veut dire empli d’amour et détaché. Les autres agissent et vous aussi, vous agissez, mais votre façon d’agir est différente. Il y a une différence dans le niveau. Quoi qu’il arrive, soyez-en simplement détachés. Vous agissez et une fois l’action accomplie, vous avez le sentiment de n’avoir rien fait. Celui qui vous a inspirés vous l’a fait faire. Vous continuerez à faire l’expérience d’un tel niveau. Vous serez légers. Au moment d’agir, vous sentez de la légèreté au niveau de votre corps et de votre état d’esprit. Le résultat de l’action ne devrait pas attirer l’esprit. Avez-vous un tel niveau? Plus la tâche augmentera, plus votre légèreté aussi augmentera. Les actions ne vous attireront pas, mais vous les accomplirez comme si le Maître inspirait l’instrument à agir et l’instrument le fait en tant qu’instrument.

Le signe de la légèreté dans l’âme est que ses pouvoirs spéciaux, l’esprit, l’intellect et les sanskars, continueront aussi à devenir légers de la même façon. Vos pensées vous donneront l’expérience d’une légèreté totale. Le pouvoir de décision de l’intellect fonctionnera comme s’il n’avait rien fait, et aucun sanskar ne vous attirera. Ce sera comme si c’était les sanskars du Père qui agissaient. Vous ferez l’expérience de la légèreté dans les trois pouvoirs subtils: l’esprit, l’intellect et les sanskars. Tous diront, verbalement et dans leur cœur: «Les enfants sont comme le Père, emplis d’amour et détachés, parce qu’étant donné l’heure, l’atmosphère à l’extérieur va continuer à devenir de jour en jour de plus en plus lourde. Plus l’atmosphère extérieure devient lourde, plus les pensées, les actions et les relations des enfants spécialement aimés deviendront légères; et du fait de cette légèreté, toutes les activités continueront à se faire d’une façon très légère. Comme l’atmosphère est tamopradhan, les autres feront l’expérience de la lourdeur de nombreuses façons. Il y aura de la lourdeur dans la nature et dans les attitudes des êtres humains. Pour cela également, votre légèreté rendra les autres légers. Achcha. Tout va bien, n’est-ce pas? Vous n’êtes pas affectés par les actions, mais vous êtes en mesure d’avoir un impact sur elles. Votre niveau de légèreté a un impact sur tout ce que vous faites et entendez. Les fluctuations dans tout ce qui se passe ne vous affectent pas. Un niveau inébranlable rend également la tâche accomplie inébranlable. Un travail impossible à accomplir par d’autres moyens devient facilement possible et cela continuera. Achcha.

Afin d’être assis sur le trône du cœur et le trône du monde, donnez et recevez du bonheur.

Aujourd’hui, le Maître du Monde voit Ses enfants qui sont les enfants (balak) et les maîtres (malik). Tous les enfants sont eux-mêmes des maîtres à présent, et dans d’autres vies, ils sont aussi des maîtres du monde. Les enfants Divins deviennent les maîtres. Les «âmes Brahmines», cela veut dire les âmes qui sont des maîtres. A présent, vous les maîtres de tous les organes des sens; vous n’êtes pas des âmes dépendantes. Vous êtes ceux qui ont un droit, c’est-à-dire que vous êtes les maîtres. Vous n’êtes pas sous l’influence des organes physiques. C’est pourquoi vous êtes les enfants qui sont les maîtres. Vous faites l’expérience de l’ivresse Divine d’être des enfants, et vous faites également l’expérience d’être des souverains de soi. Vous avez la double ivresse. Le signe de l’ivresse est le bonheur spirituel impérissable. Faites-vous constamment l’expérience d’être les âmes dans le monde entier qui ont la fortune du bonheur? Wah! Ma fortune élevée, c’est-à-dire ma chance élevée. Vous avez la fortune du bonheur et vous mangez constamment la nourriture du bonheur et vous en nourrissez les autres également. En même temps, vous vous balancez toujours dans la balançoire du bonheur. Vous faites aux autres le grand don du bonheur et vous créez leur fortune de bonheur. De même, avez-vous rendu votre vie tel un diamant précieux, ou êtes-vous encore en train de le faire? L’avez-vous déjà fait ou bien est-ce encore à faire maintenant? La vie Brahmine signifie rester dans le bonheur, manger la nourriture du bonheur et rester dans la balançoire du bonheur. Vous êtes de tels Brahmines, n’est-ce pas? Qu’y a-t-il dans la vie mis à part le bonheur? Votre vie elle-même est une vie de bonheur. Si vous n’avez pas le bonheur, vous ne menez pas une vie Brahmine. Rester dans le bonheur, c’est mener une vie qui en vaut la peine.

Aujourd’hui, BapDada voyait le compte de charité de tous les enfants, parce vous êtes toutes des âmes charitables. Vous accumulez sur un compte de charité pour d’innombrables vies. Combien de charité avez-vous accumulée tout au long de la journée? Vous pouvez le vérifier, non? C’est une chose de faire un don, et c’en est une autre de faire la charité. La charité a plus d’importance qu’un don. Un acte de charité est un acte de service altruiste. Un acte de charité n’est pas superficiel, mais il est fait de tout votre cœur. Un don peut être superficiel ou venir du cœur. Un acte de charité est un acte dans lequel vous coopérez avec les âmes quand c’est nécessaire, c’est-à-dire que vous leur êtes utiles. Une âme qui fait des actions charitables reçoit des bénédictions du cœur de nombreuses âmes. Ils ne disent pas simplement «merci» oralement, mais vous accumulez d’une façon incognito les acquisitions des bénédictions émanant de leur cœur. Une âme charitable déborde du fruit instantané des bénédictions qu’elle reçoit de Dieu et des âmes. La vision et l’attitude d’une âme charitable procurent aux autres l’expérience des bénédictions. L’éclat de la satisfaction et du contentement sont constamment visibles sur le visage d’une âme charitable. A cause du fruit qu’elle a réclamé, une âme charitable est constamment au-delà de l’arrogance et des insultes parce que l’âme est un empereur qui déborde constamment. C’est un empereur sans souci au-delà de l’arrogance et des insultes. Une âme charitable utilise à bon escient le pouvoir de sa charité dans chacune de ses pensées dès qu’il y a de l’agitation et dans chaque situation. Le signe indiquant que le compte de charité fructifie est que le gaspillage cesse. Une telle âme charitable réclame le trône du royaume du monde Par conséquent, vérifiez votre compte: Dans quelle mesure suis-je devenue une telle âme charitable? Si l’on vous posait la question: «Etes-vous tous des âmes charitables?» vous répondriez tous: «Ha ji, Oui Seigneur», n’est-ce pas? Vous êtes toutes des âmes charitables, mais numberwise. Ou êtes-vous tous numéro 1? Vous êtes numberwise, n’est-ce pas? Combien s’assiéront sur le trône à l’âge d’or et à l’âge d’argent? Tous s’assiéront-ils dessus ensemble? Par conséquent, tous sont numberwise, non? Pourquoi un numéro est-il créé? Quelle en est la raison? BapDada a tout spécialement vérifié un aspect spécial chez les enfants. Cet aspect vous empêche de devenir numéro 1.

A présent, durant l’Année de la Tapasya, le but de tout le monde est-il de devenir complet ou de devenir numberwise? Vous souhaitez devenir complets, n’est-ce pas? Vous scandez tous un slogan, vous l’écrivez et le brandissez. Ce slogan est: Donnez du bonheur et prenez-en. Ne donnez pas de peine, et n’en prenez pas. Ce slogan est bien ferme. Par conséquent, quel résultat Baba a-t-Il vu? Tous font attention à ne pas donner de peine. Cependant, seule la moitié du slogan est couverte. Quand il s’agit de donner, vous pensez que vous ne devriez pas donner de peine, mais quand il s’agit de prendre, vous dites: «Celui-ci m’a causé de la peine, c’est pourquoi ceci est arrivé». «Celui-là a dit ceci, a fait cela, et c’est pourquoi cela s’est produit». Vous émettez un jugement de cette façon, n’est-ce pas? Vous devenez votre propre avocat, et vous présentez votre dossier de cette façon. Par conséquent, vous faites bien attention à la moitié du slogan; vous devriez le souligner encore plus. Au moins vous faites attention à la moitié du slogan! Cependant, vous dites que vous faites attention à l’autre moitié du slogan, mais cela ne va pas plus loin. Celui-ci a causé de la peine, mais pourquoi l’avez-vous acceptée? Qui vous a dit de l’accepter? Est-ce la shrimat de Baba de prendre de la peine, d’emplir votre tablier de peine? Par conséquent, ne donnez pas de peine, mais n’en prenez pas non plus. Alors seulement, deviendrez-vous des âmes charitables; alors seulement deviendrez-vous des âmes tapaswi. Etre un tapaswi signifie se transformer. Par conséquent, acceptez la peine que l’on vous donne sous la forme de bonheur. Opérez cette transformation; alors seulement serez-vous appelés des tapaswi. Considérez la diffamation comme une louange. Vous serez alors appelées des âmes charitables. La Mère Jagadamba a toujours rendu cette leçon bien ferme pour tous les enfants: Voyez les âmes qui vous insultent ou qui vous causent de la peine avec la vision d’être une incarnation de miséricorde Ne les voyez pas comme des gens qui vous diffament. Ils peuvent vous insulter, mais vous devez leur offrir des fleurs. Vous serez alors appelées des âmes charitables. Serrez sur votre cœur ceux qui vous insultent. Ne les étreignez pas superficiellement, mais de tout votre cœur, à travers votre esprit. Voilà l’aspect qui vous empêche d’accumuler sur votre compte de charité. Je ne dois pas donner de peine; Je ne dois pas en donner, mais je ne dois pas en prendre non plus. Puisque ce n’est pas bon, pourquoi acceptez-vous la saleté et pourquoi l’accumulez-vous? Quand vous acceptez de la peine, vous accumulez de la saleté. Qu’est-ce qui sort de la saleté? Des microbes sous la forme de traces de péchés. Vous ne commettez pas de gros péchés. A présent, il reste des traces de péchés. Cependant, il ne devrait même pas y avoir une trace. Beaucoup d’enfants disent des choses très douces à Baba. Tous ont une conversation de cœur à cœur et tous disent des choses très douces. Tout le monde s’accroche fermement à un slogan «Nous ne voulions pas que cela arrive, mais c’est arrivé». Si vous ne vouliez pas que cela arrive, qui d’autre le voulait, puisque vous dites que cela s’est produit quand même? Y a-t-il une autre âme? «Cela ne devrait pas de produire, mais c’est arrivé». Qui le dit? Est-ce une autre âme qui le dit ou est-ce vous? Ce n’est pas le genre de chose qui témoignera de votre tapasya. Que ce qui ne devrait pas se produire ne se produise pas, ne pas faire ce qui ne doit pas l’être, voilà le signe d’une âme charitable. BapDada reçoit de telles histoires tous les jours de la part de nombreux enfants. Quand ils parlent, ils racontent l’histoire d’une façon tellement intéressante que l’on continue à l’écouter. Certains d’entre vous ont l’habitude de créer de longues histoires, et d’autres en racontent de courtes, mais vous en racontez beaucoup. Aujourd’hui, c’est le dernier tour des rencontres de cette année. Vous êtes tous venus vous immerger, n’est-ce pas? Sur le chemin de la dévotion également, quand ils font un dernier plongeon ils ont une pensée ou une autre. Ils sacrifient même quelque chose, ou ils ont un motif égoïste. Ils ont les deux sortes de pensées. Durant l’Année de la Tapasya ayez cette pensée: «Tout au long de la journée, au travers de mes pensées, mes paroles et mes actions, je serai une âme charitable et je ferai la charité». On vient juste de vous dire quel était le signe de la charité: Le fruit instantané de la charité, ce sont les bénédictions que l’on reçoit de chaque âme et la charité qui est accumulée dans chaque pensée. Vous accumulez des bénédictions au travers de vos paroles et tous devraient vous remercier de tout leur cœur pour votre coopération au travers de vos relations et connexions. C’est ce que l’on appelle la tapasya. Une telle tapasya deviendra la base pour la transformation du monde. Vous recevrez un prix avec un tel résultat. Par conséquent, ne racontez pas d’histoire sur ce qui s’est passé. En réalité, tous les professeurs devraient réclamer le premier prix. En même temps, les résidents de Madhuban devraient eux aussi le réclamer. Pourquoi? La vague de Madhuban, et la vague des professeurs qui sont des instruments atteindra facilement ceux qui sont en charge d’une famille, et les étudiants Divins. Vous allez donc tous réclamer un rang en tête de toute façon. A présent, on verra quels noms sortent pour le prix. Est-ce que ce seront les noms des professeurs, des résidents de Madhuban ou celui des étudiants Divins?

Les doubles étrangers font eux aussi des efforts intenses. BapDada a de nombreux prix. Quiconque souhaite les réclamer peut le faire. Les prix ne manquent pas. La boutique aux trésors est pleine. Achcha.

Vous êtes tous arrivés dans l’assemblée. Vous êtes-vous réjouis ou y a-t-il eu des difficultés? La pluie vous a souhaité la bienvenue, car la nature vous aime. Vous n’avez pas eu peur, n’est-ce pas? Vous avez reçu Brahma Bhojan, non? Vous avez été menés par le bout du nez pendant 63 vies et maintenant vous avez trouvé la destination. Vous avez au moins 1 m²! Un si grand hall a été construit, et grâce à vous, il est encore plus beau. Le hall est bien utilisé. Il n’y a pas eu de difficultés, n’est-ce pas? Mais cela ne veut pas dire que vous continuiez à organiser des réunions comme celle-là. Les moyens doivent également venir avec la création. Achcha.

A toutes les âmes élevées qui sont les enfants et donc les maîtres, aux âmes charitables qui accumulent constamment la charité à chaque pas, aux âmes spéciales qui sont constamment assises sur le trône du cœur et qui ont un droit au trône du monde, aux âmes qui sont des maîtres océans de bonheur et qui donnent constamment le bonheur et qui prennent du bonheur, aux enfants qui sont des maîtres bienfaiteurs et qui restent constamment heureux et qui donnent du bonheur à tous, BapDada donne Son amour, Son souvenir et dit Namaste.

BapDada parle aux Dadis: BapDada a vu que tous les maharathis ont fait le très bon service de tout leur cœur de rendre tout le monde puissant et donc, Baba n’a pas besoin de vous remercier, mais vous avez accumulé beaucoup sur votre compte. Vous avez accumulé un très gros compte. BapDada est plus que des millions et des millions de fois content de voir le courage, le zèle et l’enthousiasme des enfants mahavir. Vous avez gardé courage, et l’assemblée est toujours restée liée dans le fil de l’amour, cela a été un succès. L’assemblée est forte, n’est-ce pas? Le petit chapelet est solide. Le bracelet est prêt. Le chapelet n’est pas prêt, mais le bracelet est prêt, non? C’est pourquoi les gens adorent même un petit chapelet. Le gros est en train d’être préparé. Il sera lui aussi préparé; il doit l’être. On vous a dit que certaines des perles sont prêtes pour le grand chapelet. Il y a une petite marge pour assembler les perles ensemble. La petite guirlande est en train d’être très bien préparée. A cause de cette guirlande, il y a un succès facile. Et le succès est toujours autour du cou des perles de la guirlande. Le tilak de la victoire est mis. BapDada est content. Des millions et des millions de fois félicitations. Vous êtes les instruments. Le Père est Karavanhar (Celui qui inspire). Quels sont ceux qui doivent le faire? Vous êtes les instruments qui le font. Le Père est la Colonne Vertébrale. C’est pourquoi, c’est très bien. Vous avez très bien rempli la responsabilité de l’amour et du soutien. Achcha.

Bénédiction:
Puissiez-vous devenir des incarnations du succès en recevant de bons fruits des graines de vos bonnes pensées.

Chaque pensée des âmes qui sont les incarnations du succès, pour elles-mêmes et pour les autres, portera des fruits. Elles recevront du succès de tout ce qu’elles font. Leurs paroles se concrétiseront et c’est pourquoi on dit que ce sont des paroles vraies. Chaque pensée, parole et action des âmes qui sont les incarnations du succès leur apporteront le succès; elles ne seront jamais inutiles. Si une graine de pensées est très bonne, mais que le fruit qui en naît n’est pas bon, c’est que le terrain de la dharna déterminée n’est pas bon ou qu’il y a une lacune au niveau de l’attention qui y est portée.

Devise:
Si vous voulez être libérés des vagues de peine, faites tout en tant que karma-yogis.

NB – Aujourd’hui, c’est la Méditation Internationale de 18h30 à 19h30. Au moment d’être en yoga, stabilisez-vous dans votre forme subtile angélique et en faisant le tour du monde, faites le service de donner lumière et pouvoir à toutes les âmes et à la matière.