19.11.23    Avyakt Bapdada     French Murli     03.04.96     Om Shanti     Madhuban


En plus de faire du service, libérez-vous de vos vieux sanskars ruineux
en ayant une attitude de désintérêt illimité


Aujourd’hui, le Père illimité voit Ses compagnons illimités constamment coopératifs. Les enfants coopératifs de toutes les directions sont constamment assis sur le trône du cœur du Père alors que le Père n’a même pas de trône immortel à Lui et que les enfants en ont tellement. BapDada est toujours heureux de voir les enfants assis sur le trône du cœur. «Ouah! Mes enfants qui sont assis sur le trône!». Les enfants sont toujours heureux de voir le Père. Vous faites tous l’expérience du bonheur en voyant BapDada. BapDada est tellement heureux de voir tous les enfants, parce que chaque enfant est une âme spéciale. Même s’il s’agit du dernier des enfants, bien qu’il occupe le dernier rang, il figure sur la liste de la poignée sur des millions et des millions. Ainsi, en voyant chacun, est-ce le Père qui a le plus grand bonheur, ou bien est-ce vous? (Les deux). Baba a tant d’enfants! Plus il y a d’enfants, et plus Il a de bonheur. Tandis que vous, vous n’avez qu’un double bonheur, c’est tout! Vous avez le bonheur de la famille, mais le Bonheur de Baba est permanent. Votre bonheur est-il permanent ou fluctue-t-il?

Baba pense que le souffle de la vie brahmine est le bonheur. Si vous n’avez pas de bonheur, vous n’avez pas une vie brahmine; et il devrait s’agir d’un bonheur impérissable, pas un bonheur dont vous ne fassiez l’expérience que parfois ou seulement dans une certaine mesure, avec un certain pourcentage. Le bonheur, c’est le bonheur. Si aujourd’hui, vous avez 50% de bonheur et demain, 100%, alors le souffle de la vie fluctue. BapDada vous a également dit précédemment que, même si vous quittez le corps, votre bonheur ne devrait pas disparaître. Donc, cette leçon est-elle ferme ou êtes-vous encore un peu faibles là-dessus? Est-ce constamment ferme? Avez-vous souligné le mot «constamment»? Que sont ceux qui n’expérimentent cela que de temps en temps? Ceux qui ont un bonheur constant sont ceux qui réussissent avec honneur et que sont ceux qui n’expérimentent le bonheur que parfois? Ont-ils réussi ? Ceux qui n’expérimentent cela que de temps en temps doivent passer par Dharamjpuri tandis que ceux qui réussissent avec honneur repartiront avec le Père en une seconde; ils ne s’arrêteront nulle part. Donc, qui êtes-vous tous? Ceux qui partent avec le Père ou ceux qui font une halte? (Ceux qui repartent avec le Père) Votre bilan est-il ainsi? Vous savez tous quel est l’espoir spécial de BapDada pour chaque enfant en cette année du Jubilé de Diamant, n’est-ce pas?

BapDada a vu le bilan, la charte de tous les enfants. Qu’a vu Baba? Selon la période présente, un aspect particulier nécessite une attention toute particulière. Vous allez de l’avant dans le service avec beaucoup d’entrain et d’enthousiasme. Chacun a un entrain et un enthousiasme spéciaux pour le service de ce Jubilé de Diamant. Vous avez tous réussi en cela. Chacun fait du service selon ses capacités et continuera à agir ainsi. Cependant, qu’est-ce qui vous est tout spécialement nécessaire? L’heure se rapproche et étant donné la proximité du temps, quelle vague devrait-on sentir? (Celle du désintérêt). Quelle sorte de désintérêt? Limité ou illimité? Avez-vous un niveau de désintérêt illimitédans la même mesure que vous avez de l’entrain et de l’enthousiasme pour le service, selon les nécessités du moment? Le succès de votre service est que les sujets devraient être créés aussi rapidement que possible. C’est pour cela que vous faites du service, n’est-ce pas? Tant que vous, les âmes-instruments, n’aurez pas une attitude de désintérêt illimité, les autres âmes ne pourront pas avoir une attitude de désintérêt. Vous voulez que tous reçoivent la présentation du Père mais ils ne peuvent pas la recevoir tant que vous n’avez pas une attitude de désintérêt illimité. Qui dit désintérêt illimité dit désintérêt permanent. Si vous avez du désintérêt selon le moment ou selon les circonstances, alors c’est le temps qui revendique le n°1 et vous ne venez qu’en deuxième position, parce que c’est le temps, ou la circonstance, qui vous a inspiré ce désintérêt. Une fois que la situation est terminée et que le temps s’est écoulé, votre désintérêt disparaît également. Comment appelleriez-vous cela? Du désintérêt illimité ou limité? Ainsi, à présent, vous avez besoin d’avoir une attitude de désintérêt illimité. La raison principale qui fait disparaître le désintérêt, c’est la conscience du corps. S’il n’y a pas de désintérêt pour la conscience du corps, le désintérêt temporaire ne peut pas devenir un désintérêt constant. Il n’est alors question que d’un désintérêt temporaire. Ce n’est pas grand-chose d’avoir du désintérêt vis-à-vis des relations. Beaucoup de gens dans le monde ont eux aussi du désintérêt du fond de leur cœur. Cependant, ici, il y a diverses formes de conscience du corps. Vous devez connaître ces formes, n’est-ce pas? Vous connaissez le détail de vos différentes formes de conscience du corps. Quoi qu’il en soit, connaissant toutes les différentes formes que revêt la conscience du corps, vous devriez être en mesure d’avoir un désintérêt illimité, et la conscience du corps devrait se changer en conscience d’âme. De même que la conscience du corps vous est devenue naturelle, la conscience d’âme, elle aussi, devrait devenir naturelle. Dans chaque situation, le mot qui vient en premier est «le corps». En ce qui concerne les relations, vous parlez de relations du corps. Les objets, les possessions appartiennent au corps. Ainsi, la base principale est la conscience du corps. Tant que vous aurez de la conscience du corps, sous quelque forme que ce soit, vous ne pourrez pas avoir une attitude de désintérêt. BapDada a vu qu’à présent, la raison des obstacles de la conscience du corps est que vous n’avez pas de désintérêt pour les vieux sanskars du corps. Tout d’abord, vous devez avoir du désintérêt pour les vieux sanskars de votre corps. Les sanskars font baisser votre niveau. A cause des sanskars, il y a des obstacles dans le service et dans les relations et contacts. Donc, dans les résultats, Baba a vu que tant que vous n’aurez pas de désintérêt pour les vieux sanskars du corps, vous ne pourrez pas avoir constamment un désintérêt illimité. Les sanskars vous attirent à eux de différentes façons. S’il y a la moindre attraction envers quelque chose, il ne peut y avoir de désintérêt. Donc, contrôlez: «Me suis-je libéré de mes vieux sanskars, ou de mes sanskars ruineux? Peu importe combien vous essayez – et vous essayez bien d’avoir une attitude de désintérêt – mais certains, et même la majorité, ont des sanskars tellement forts dans certains aspects qu’ils sont attirés par eux. Il faut donc commencer par avoir du désintérêt pour les vieux sanskars. Pourquoi les sanskars ressortent-ils même contre votre souhait conscient? Vous ne le souhaitez pas, mais ils ressortent bien, parce que vous ne les avez pas brûlés sous une forme subtile. Il en reste encore une trace; elle est cachée et, involontairement et inconsciemment, elle refait surface par moments. Vous dites alors:«Je ne le souhaitais pas, mais c’est arrivé; que puis-je faire? Cela s’est produit». Qui dit cela: la conscience du corps ou la conscience d’âme?

Ainsi, BapDada a vu qu’il y a encore une faiblesse dans le fait d’avoir une attitude de désintérêt pour les sanskars. Vous en avez fini avec eux, mais vous n’en avez pas fini au point qu’il n’en reste même plus une trace. S’il reste une trace de quelque chose, cela «fera des petits»; il y aura une descendance, une progéniture. La moindre trace, en fonction du temps, prend la forme d’une progéniture, et cela vous conduit sous une influence extérieure. Que dites-vous tous? «De même que le Père est empli de connaissance, nous sommes nous aussi emplis de connaissance». Mais qu’êtes-vous quand les sanskars vous attaquent: emplis de connaissance (knowledgeful) ou tirés par la connaissance (knowledge-pull)? Ainsi, au lieu d’être emplis de connaissance, vous êtes tirés par la connaissance: vous n’êtes pas knowledgeful. Si vous deviez poser la question à quelqu’un, il répondrait: «Effectivement, je comprends que cela ne devrait pas arriver, que je ne devrais pas le faire, mais cela arrive». Donc, à ce moment-là, êtes-vous emplis de connaissance ou tirés par la connaissance? Ceux qui sont emplis de connaissance ne peuvent pas être attaqués par des sanskars, des relations ou des possessions, quels qu’ils soient.

Vous êtes donc en train de célébrer le Jubilé de Diamant. Le Jubilé de Diamant signifie devenir un diamant, c’est-à-dire être celui qui a un désintérêt illimité. Vous ne portez pas autant d’attention au fait d’avoir une attitude de désintérêt que vous avez d’enthousiasme pour le service. Vous vous montrez négligents en cela, vous dites: «Tout avance bien; cela continue de se produire. Au bon moment, cela s’arrangera». Le temps est-il votre professeur ou bien est-ce Baba? Qui est votre professeur? Si vous vous transformez en fonction du temps, alors le temps est votre professeur. Est-ce bien si votre création est votre professeur? Quand de telles circonstances se produisent, que dites-vous? «Cela ira bien à ce moment-là, cela va s’arranger». Vous rassurez même Baba: «Ne t’en fais pas, Baba, tout ira très bien, nous progresserons au bon moment !». Cela convient-il aux maîtres-créateurs de faire du temps leur professeur? Aimez-vous tous cela? Non. Le temps est la création et vous êtes les maîtres-créateurs. Cela ne sied pas aux maîtres-créateurs que la création devienne leur professeur.

Ainsi BapDada vous a maintenant donné un certain temps pour faire apparaître votre attitude de désintérêt. Dans l’attraction pour le service, l’attitude de désintérêt disparaît parce que vous recevez du bonheur et du pouvoir à travers le service et vous recevez également le fruit instantané. Mais le désintérêt illimité cesse lui aussi, en faisant du service. Par conséquent, éveillez cette attitude de désintérêt en vous. Est-ce vous qui êtes devenus cela au cycle précédent ou était-ce quelqu’un d’autre? Vous étiez cela, n’est-ce pas? Alors, faites simplement ressortir ce qui est enfoui. De même que vous faites ressurgir les plans concrets de service, et c’est pour cela que vous recevez le succès, à présent, faites ressortir votre attitude de désintérêt illimité. Peu importe combien de moyens vous avez obtenus – et jour après jour, vous continuerez d’en obtenir davantage – ne gardez pas enfoui en vous cet effort spirituel d’avoir une attitude de désintérêt illimité; faites-le ressortir. Qu’il y ait un équilibre entre les moyens dont vous disposez et l’effort spirituel. Au fur et à mesure que vous progresserez, la matière deviendra votre servante. Vous recevrez de la considération et du respect, mais en disposant ainsi de toute chose, faites en sorte que votre attitude de désintérêt ne disparaisse pas. Faites-vous l’expérience d’une atmosphère où il y a une attitude de désintérêt illimité en vous ou êtes-vous devenus trop occupés dans le service? De même que les gens du monde peuvent voir l’impact du service, ils devraient être en mesure de voir aussi une attitude de désintérêt illimité. Quel était votre niveau à tous au début? Quand vous étiez au Pakistan, il n’y avait pas de service; vous aviez des moyens et, à travers une atmosphère due à une attitude de désintérêt illimité, vous avez fait augmenter le service. Ainsi, tous ceux qui célèbrent leur Jubilé de Diamant possèdent ces sanskars originels, mais ils sont maintenant enfouis en eux. A présent, que cette attitude refasse surface. L’attitude de désintérêt illimité des joyaux originels a rendu possible l’établissement et maintenant, afin d’établir le nouveau monde, faites ressurgir cette même attitude et cette même atmosphère. Alors avez-vous entendu ce qu’il est nécessaire de faire?

Qui vous croirait si, ne disposant d’aucun moyen, vous disiez que vous avez du désintérêt? Vous devriez avoir du désintérêt, tout en disposant de moyens. Il y a une grande différence entre les moyens dont vous disposiez au début et ceux dont vous disposez maintenant. L’effort spirituel est à présent caché et les moyens sont visibles. Achcha; c’est bien d’utiliser les moyens dont vous disposez; utilisez-les généreusement parce qu’ils sont là pour vous, mais que l’effort spirituel ne reste pas enfoui. Il devrait y avoir un parfait équilibre. Vous dites aux gens de devenir comme des fleurs de lotus; vous leur dites de devenir comme des fleurs de lotus tout en disposant de toutes les facilités, de tous les moyens. Les moyens ne sont pas mauvais en eux-mêmes; en réalité, ils sont le fruit de votre karma yoga. Cependant, il est question de votre attitude. Il ne faudrait pas que vous soyez pris au piège dans l’expansion des moyens et que vous veniez sous l’influence des facilités et des moyens, n’est-ce pas? Soyez détachés comme des fleurs de lotus et emplis d’amour envers le Père. Tout en les utilisant, ne soyez pas influencés par les facilités, soyez détachés. Les moyens ne devraient pas faire disparaître votre attitude de désintérêt illimité. En ce moment, celle-ci est grandement nécessaire. Tout, dans le monde, tend vers un extrême et donc, il vous faut avoir une attitude de vrai désintérêt. Vous êtes ceux qui créeront cette atmosphère; tout d’abord en vous, puis dans le monde.

Donc, que feront ceux qui célèbrent le Jubilé de Diamant? Vous propagerez cette vague, n’est-ce pas? Vous êtes tous expérimentés. Vous en avez fait l’expérience au début; vous aviez tout. Mangez autant de vrai ghee que vous le pouvez, mais ayez néanmoins une attitude de désintérêt illimité. Les gens mangent du vrai ghee traditionnel, mais vous, vous en buviez! Avez-vous vu les rivières de ghee? La tâche spéciale de ceux qui célèbrent le Jubilé de Diamant est d’avoir une conversation de cœur à cœur, puisque vous êtes tous ensemble maintenant. De même que vous avez des rencontres pour le service, ayez également une rencontre pour cela – pour ce que BapDada dit. Quand vous souhaitez devenir sans corps en une seconde, la fondation pour cela est l’attitude de désintérêt illimité. Autrement, peu importe combien vous essayez, vous ne serez pas en mesure de le devenir. Vous serez pris au piège dans des batailles, alors que là où il y a désintérêt, le terrain est fertile; tout ce que vous y semez donnera instantanément un fruit. Donc, que devez-vous faire? Chacun devrait sentir maintenant qu’il devrait avoir une attitude de désintérêt. Achcha. Comprenez-vous ce que vous devez faire? Est-ce facile ou difficile? Aurez-vous une petite attraction ou non? Les moyens et facilités ne vous attireront-ils pas?

Maintenant, vous avez besoin de vous entraîner: quand vous le voulez, où que vous le voulez et comme vous le voulez, vous devriez être en mesure de vous installer dans ce niveau en une seconde. Quand vous devez venir dans le service, faites ce service; quand vous devez vous détacher du service, devenez détachés. Il ne faudrait pas que ce service vous attire et que vous ne puissiez pas vous passer de service. Vous avez besoin du pouvoir de volonté pour faire ce que vous voulez, quand vous le voulez, comme vous le voulez. Avez-vous le pouvoir de volonté? Vous devriez être en mesure de vous arrêter dès qu’on vous dit «stop». Il ne faudrait pas que vous appliquiez un point final et qu’il se transforme ensuite en point d’interrogation. Point final. Pas seulement un point, mais un point final. Vous devriez être en mesure de faire concrètement ce que vous voulez. Vous voulez devenir ainsi, mais c’est difficile; alors comment appelleriez-vous cela? Avez-vous le pouvoir de volonté ou seulement du pouvoir? Dès que vous avez une pensée d’en finir avec le gaspillage, celui-ci devrait se terminer en une seconde.

BapDada vous a dit plus tôt également que beaucoup d’enfants disent: «Nous nous asseyons pour le yoga, mais au lieu d’être en yoga, nous bataillons». Ce ne sont pas des yogis, mais des yodhas (des guerriers). Et si vous avez les sanskars de batailler pendant une longue période, que deviendrez-vous? Ferez-vous partie de la dynastie du soleil ou de la dynastie de la lune? Dès que vous y pensez, cela devrait se produire. Entre le moment où vous y pensez et le moment où cela se passe, il n’est question que d’une seconde. C’est ce qu’on entend par pouvoir de volonté. Avez-vous ce pouvoir de volonté? Ou bien est-ce que vous créez de très bons plans, mais que sur 10 plans, 5 seulement se concrétisent? Il n’en est pas ainsi, n’est-ce pas? Vous pensez très bien: «Nous ferons ceci, puis cela arrivera», mais ce qui se produit réellement est quelque chose de différent. Donc, maintenant, vous devriez avoir un tel pouvoir de volonté que vous ayez l’expérience, dès que vous pensez à quelque chose, que c’est déjà accompli. Autrement, on a pu voir qu’à l’amrit vela, vous avez une très bonne conversation de cœur à cœur avec Baba et que vous dites de très bonnes choses: «Nous ferons ceci, nous ferons cela», et quel est le résultat le soir venu? Vous rendez Baba très heureux en disant des choses tellement douces, des choses tellement belles. Baba est très heureux. «Ouah, Mes enfants!». Vous dites «Baba, tout ce que Tu nous as dit, tout cela doit arriver; en fait, c’est déjà accompli». Vous dites de très bonnes choses. Certains rassurent tellement le Père en disant: «Si ce n’était pas nous, qui donc cela pourrait-il bien être? Baba, nous sommes les mêmes à chaque cycle»; et ils deviennent très heureux. Ceux qui sont assis au fond écoutent-ils attentivement?

Ceux qui sont assis au fond feront-ils cela avant ceux qui sont assis devant? Vous êtes assis au fond, mais vous êtes très proches, dans le cœur. Pourquoi? Vous avez fait le service de donner une chance aux autres. Donc, les serviteurs sont constamment dans le cœur du Père. Ne pensez jamais: «Si nous étions nous aussi des Dadis, alors, nous aussi…». Vous êtes non seulement devant, mais vous êtes dans le cœur. Et le cœur n’est pas un cœur ordinaire, c’est un trône. Donc, vous êtes ceux qui sont assis sur le trône du cœur, n’est-ce pas? Peu importe où vous vous trouvez, dans un coin, en bas, ou dans une cabine (de traduction), vous êtes dans le cœur du Père.

Aux âmes de partout qui ont la fortune la plus élevée et qui sont assises sur le trône; aux âmes spéciales qui créent constamment l’atmosphère d’une attitude de désintérêt illimité; aux âmes spéciales qui utilisent constamment leurs spécialités élevées; aux âmes proches qui font constamment l’expérience de la compagnie du Père unique et de la main de shrimat, BapDada donne Son amour, Son souvenir et dit: «Namaste».

Bénédiction:
Puissiez-vous devenir des incarnations du succès total en sachant ce que signifie être fidèle à l’Unique et plaire au Donneur de Bénédictions.

Les bénédictions du Père, le Donneur de Bénédictions, sont infinies et quiconque en veut peut en prendre autant qu’il le souhaite: le stock de trésors est grand ouvert. Certains enfants s’emplissent complètement à partir de cette mine de trésors, alors que d’autres ne s’en emplissent qu’en fonction de leur capacité. Le Seigneur innocent, sous la forme du Donneur de Bénédictions ou de Bienfaits, emplit vos tabliers au maximum. Vous devez simplement savoir comment Lui plaire et vous obtiendrez alors le succès total. Le Donneur de Bienfaits aime surtout cette expression: «Être fidèle à l’Unique». Qu’il n’y ait personne d’autre dans vos pensées ni dans vos rêves. Ayez dans votre attitude que vous appartenez à l’Unique et à personne d’autre. Le tablier (intellect) de ceux qui comprennent ce que cela signifie restera constamment empli.

Devise:
Servez par vos pensées et vos paroles simultanément et vous continuerez à recevoir un fruit double.