21.02.21    Avyakt Bapdada     French Murli     06.11.87     Om Shanti     Madhuban


La méthode pour devenir un serviteur constant est de faire quatre sortes de service.


Aujourd’hui, le Bienfaiteur du Monde, le Père Serviteur du monde, regarde tous ses enfants serviteurs du monde coopératifs. Chaque enfant est non seulement un yogi facile et constant mais dans quelle mesure chacun est-il un serviteur constant? Dans votre vie brahmine, l’équilibre entre le souvenir et le service vous rend constamment dignes de recevoir les bénédictions de BapDada et de toutes les âmes brahmines élevées. Vous ne pouvez recevoir des bénédictions ou bienfaits de BapDada et de la famille brahmine qu’en cet âge de confluence et durant cette vie brahmine. C’est pourquoi, dans cette courte vie, vous recevez facilement tous les trésors pour toujours. On peut appeler cet âge de confluence l’âge spécial des bénédictions, des bienfaits; c’est aussi pour cela qu’on parle de l’âge élevé. Le Père Lui-même ne cesse de donner des bénédictions du fond de Son cœur à tous les enfants brahmines sur la base de chacune de leurs actions élevées et de chacune de leurs pensées élevées. Durant cette vie brahmine, vous grandissez avec le soutien des bénédictions et bienfaits de Dieu. Les enfants, le Père, le Seigneur Innocent, vous donne de pleines brassées de bénédictions, avec un grand cœur. Cependant, la base pour recevoir tous ces bienfaits est de maintenir un équilibre entre le souvenir et le service. Si vous êtes des yogis constants, vous êtes également des serviteurs constants. Gardez-vous toujours à l’esprit l’importance du service?

Certains enfants pensent qu’ils ne feront du service que lorsqu’ils en auront l’occasion, le temps ou qu’ils en recevront les moyens. Cependant, de même que BapDada vous permet de faire l’expérience du souvenir facilement et de façon constante, vous pouvez également servir constamment et facilement. Aujourd’hui donc, BapDada regardait le bilan de service des enfants serviteurs. Tant que vous ne devenez pas des serviteurs constants, vous ne pouvez faire l’expérience de recevoir tout le temps des bénédictions. Par exemple, si vous servez selon le moment, selon l’occasion ou en fonction d’un programme établi, en résultat de ce service, vous recevez le succès ainsi que les bénédictions du Père et de la famille, mais pas pour toujours. En conséquence, comme vous ne recevez pas ces bénédictions, vous sentez parfois que vous progressez facilement, intérieurement et dans le service, mais à d’autres moments, comme vous ne maintenez pas l’équilibre entre le souvenir et le service, vous ne rencontrez le succès qu’après avoir travaillé dur. Aujourd’hui, Baba va vous dire comment devenir des serviteurs constants et vous parler de l’importance de ce service.

Toute la journée, vous pouvez servir de nombreuses façons différentes. En premier vient le service de soi; autrement dit toujours faire attention à soi et veiller à devenir complet et parfait. Vous devez faire en sorte de réussir avec les honneurs dans toutes les matières de cette étude. Vous devez devenir des incarnations de connaissance, des incarnations de souvenir et des incarnations de dharna; vous devez devenir complets dans tous les domaines. Gardez toujours dans votre intellect le service de soi. Le service de soi permet automatiquement à l’âme de servir par sa forme parfaite. Néanmoins, la méthode pour ce faire est l’attention et la vérification. Vous devez effectuer cette vérification sur vous‑mêmes, pas sur les autres. En deuxième vient le service du monde, que vous pouvez faire de diverses façons, avec différentes méthodes, par vos paroles ainsi que par vos relations et contacts. Vous connaissez tout cela très bien. Le troisième service est celui du yagya, que vous faites avec votre corps et votre argent.

Le quatrième est le service de l’esprit. Où que vous viviez, vous pouvez servir beaucoup d’âmes avec vos sentiments purs, vos bons souhaits élevés, votre attitude élevée et vos vibrations élevées. La méthode est de devenir un phare et un générateur. A partir d’un endroit, un phare sert très très loin. De même, à partir d’un lieu, vous pouvez devenir des instruments pour servir beaucoup d’âmes. Vous pouvez le faire d’autant plus facilement que vous avez accumulé beaucoup de trésors de pouvoirs. Il n’y a pas là de problème lié aux moyens physiques, au temps ou aux occasions. Il vous suffit d’être emplis de lumière et de puissance, d’énergie. Votre esprit et votre intellect devraient rester libres de toute pensée perdue. Vous devriez facilement être les incarnations du mantra «manmanabhav».

Toutes ces sortes de service ne peuvent-elles pas faire de vous des serviteurs constants? Continuez toujours, à tout moment, à faire l’une ou l’autre de ces quatre sortes de service parce qu’en restant constamment occupés, vous triompherez facilement de Maya. Faites, parmi ces quatre types de service, celui que vous pouvez faire mais ne vous en privez pas, ne serait-ce qu’une seconde. Vous devez être des serviteurs 24 heures sur 24. Vous n’êtes pas des yogis ou des serviteurs seulement pendant 8 heures mais des serviteurs constants. C’est facile, n’est-ce pas? Au moins, le service de soi est important. A tout instant, quelles que soient les occasions que vous avez, vous pouvez servir.

A cause de leur corps ou parce qu’ils n’ont pas de temps, certains enfants se disent qu’ils sont incapables de servir. Pourtant, parmi les quatre sortes de service, si vous restez occupés dans l’une d’elles, selon la bonne méthode, vous pouvez accumuler des points dans le sujet du service et ces points seront comptabilisés dans votre résultatfinal. De même que ceux qui servent par les mots accumulent des points, le service du yagya, le service de soi et le service par l’esprit ont tout autant d’importance et vous permettront d’accumuler tout autant. Chaque type de service donne droit au même nombre de points. Ceux qui font les quatre types de service accumulent de nombreux points. Ceux qui ne font qu’une ou deux sortes de service accumulent des points en proportion. Même alors, si vous êtes incapables de faire les quatre sortes de service et que vous n’en faites que deux, vous êtes tout de même en mesure d’être des serviteurs constants. Et parce que vous êtes constants, votre note augmente. C’est pourquoi la vie brahmine est la vie pour être un serviteur constant et un yogi facile.

Vous veillez à entretenir un souvenir constant et vous forgez ce lien de souvenir constamment; de la même façon, le lien du service devrait lui aussi rester constant. Vous connaissez différents niveaux de souvenir: parfois le niveau de graine, parfois la forme angélique, parfois le churning, parfois encore une conversation de cœur à cœur, et vous les comptabilisez tous comme du souvenir constant dans le sujet du souvenir. De même, faites ces diverses formes de service parce qu’une vie sans service, ce n’est pas une vie. Qu’il y ait du souvenir à chaque souffle et du service à chaque souffle. C’est ce qu’on appelle l’équilibre. Alors seulement ferez-vous continuellement l’expérience de recevoir des bénédictions à chaque instant et votre cœur dira constamment et naturellement que vous recevez le soutien de ces bénédictions. Vous volez avec des bénédictions, en faisant l’expérience du niveau volant. Vous vous libérerez du labeur et des luttes. Vous vous libérerez des questions: «Quoi? Pourquoi? Comment?», et resterez toujours heureux. Vous continuerez à faire l’expérience du succès comme votre droit de naissance. «Je ne sais pas ce qui va se passer… J’ignore si j’y parviendrai ou non. Je ne sais pas si je vais pouvoir continuer dans le futur ou non…». Quand vous transformerez ces pensées, ces «je ne sais pas…», vous ferez l’expérience du niveau de maître trikaldarshi. Vous aurez constamment la foi et l’ivresse que la victoire est garantie. Ce sont là les signes des bénédictions. Comprenez-vous? Achcha.

Dans la vie brahmine, en cet âge élevé, si vous devez travailler dur après avoir réclamé un droit à BapDada, si vous passez toute votre vie à batailler… BapDada ne peut le supporter. Il ne peut supporter de voir Ses enfants passer leur vie à se battre. C’est pourquoi devenez des yogis et des serviteurs constants. Comprenez-vous? Achcha.

Les espoirs des enfants plus anciens sont comblés, n’est-ce pas? Bravo aux enfants serviables qui ont accompli le service de fournir de l’eau et qui ont coopéré jour et nuit afin de combler les espoirs de beaucoup d’enfants. Vous êtes devenus les conquérants du sommeil et les conquérants de la matière. Remerciez donc les serviteurs de Madhuban, ceux qui ont élaboré les plans, ceux qui ont apporté l’eau, ceux qui ont reçu les autres dans le confort, qui leur ont fourni un hébergement confortable, ceux qui ont préparé et servi les repas à l’heure; remerciez tous ceux qui ont été des instruments pour toutes ces différents types de service. BapDada, de toute façon, vous remercie. Le monde implore pour avoir de l’eau et les enfants du Père font leur travail avec tant de facilité. BapDada voit sans cesse le service de tous les enfants serviables. Les résidents de Madhuban sont devenus des instruments et vous permettent de recevoir une chance de venir ici avec tant de confort. Vous aussi avez coopéré, n’est-ce pas? Eux sont devenus coopératifs et vous en avez reçu le fruit; de même, si vous continuez tous à avancer de la même façon dans chaque tâche en fonction du moment, beaucoup d’autres brahmines continueront à recevoir le fruit de votre coopération.

BapDada souriait: des fleuves de lait coulent à l’âge d’or mais à l’âge de confluence, l’eau est devenue comme du ghee, tellement précieuse. Des fleuves de ghee s’écoulent des robinets. L’eau est devenue comme du ghee tant elle est devenue précieuse, n’est-ce pas? De cette façon, beaucoup recevront une chance. Néanmoins, il y a une telle différence entre le monde et vous, les brahmines. Vous bénéficiez tous d’un confort bien plus grand que partout ailleurs et vous apprenez à vous adapter. Par conséquent, continuez à augmenter cette pratique de comprendre le sens de tous les secrets et restez heureux en toute situation. Achcha.

A tous les yogis constants, les serviteurs constants, les âmes élevées; à ceux qui sont toujours trikaldarshi et qui font l’expérience de leur droit au succès; aux âmes élevées constamment contentées et heureuses; aux enfants qui font l’expérience des bénédictions à chaque seconde, BapDada, le Donneur de Fortune et le Donneur de Bénédictions, donne Son Amour, Son Souvenir et dit: «Namaste».

A Dadiji: Tu as eu la pensée et tous ont reçu le fruit de cette pensée élevée. Tu as reçu tant de guirlandes de bénédictions. En plus de la louange du Père, les gens chantent aussi la louange de ceux qui deviennent des instruments. C’est pourquoi les enfants sont également adorés avec le Père; le Père n’est pas adoré tout seul. Tous reçoivent tellement de bonheur. Ces guirlandes de bénédictions vous donnent le droit de recevoir des guirlandes sur le chemin de la dévotion.

Avyakt BapDada rencontre des groupes:

1. Vous toutes, les âmes élevées, étanchez la soif de tous, n’est-ce pas? Là, c’est de l’eau, alors que vous avez le nectar de la connaissance. L’eau étanche votre soif de façon temporaire et fait de vous des âmes satisfaites. Vous êtes donc devenues des instruments pour satisfaire toutes les âmes avec du nectar, n’est-ce pas? Avez-vous toujours cet enthousiasme? Parce qu’étancher la soif de quelqu’un est un acte de grande charité. Ceux qui étanchent la soif des âmes assoiffées sont appelés des âmes charitables. Vous aussi devenez des âmes grandement charitables et vous étanchez la soif de tout le monde. La soif rend les gens désespérés. Si on ne leur donnait pas d’eau, ils seraient complètement désespérés n’est-ce pas? De même, parce qu’elles ne reçoivent pas le nectar de la connaissance, les âmes implorent dans la peine et l’agitation. Vous êtes donc les âmes charitables qui leur donnent le nectar de la connaissance et apaisent leur soif. Vous créditez sur votre compte de charité pour de nombreuses vies, n’est-ce pas? En une seule vie, vous accumulez sur votre compte pour de nombreuses vies, n’est-ce pas? Vous avez donc beaucoup accumulé, n’est-ce pas? Vous vous êtes tellement emplies de tous les trésors que vous êtes en mesure d’en distribuer aux autres. Vous avez accumulé pour vous-mêmes et êtes également devenus des donneurs qui distribuent aux autres. Ainsi, vérifiez toujours: «Ai-je été une âme charitable durant la journée? Ai-je accompli des actes de charité ou me suis-je contenté de manger, boire et prendre du bon temps?». Ceux qui accumulent sont qualifiés de sensés alors que ceux qui dépensent tout ce qu’ils gagnent sont appelés insensés. Tout comme vous trouvez du temps pour prendre vos repas parce que vous savez que c’est essentiel, il est également essentiel d’accomplir cet acte de charité. Vous êtes donc toujours des âmes charitables et pas seulement de temps en temps; vous n’allez pas le faire uniquement si vous en avez l’opportunité; vous devez saisir ou même créer l’opportunité. Ce n’est pas que vous n’avez pas le temps, vous devez prendre ou créer du temps; alors seulement serez-vous en mesure d’accumuler. En ce moment, vous pouvez vous tracer une ligne de fortune aussi longue que vous le souhaitez parce que le Père est le Donneur de Fortune et le Donneur de Bénédictions. Le Père a donné à Ses enfants la plume de la connaissance élevée. Avec cette plume, vous pouvez tracer une ligne aussi longue que vous le souhaitez. Achcha.

2. Vous êtes tous des raj rishis, n’est-ce pas? Raj signifie ceux qui ont un droit et rishi veut dire tapaswi. Le pouvoir de la tapasya est le moyen qui vous permet de vous transformer facilement. Avec l’amour de Dieu, vous pouvez vous rendre, vous-mêmes ainsi que le monde, libres des obstacles pour toujours. Etre libre des obstacles et en libérer les autres; vous faites ce service, n’est-ce pas? C’est vous qui libérez toutes les âmes de toutes les sortes d’obstacles. Vous êtes ceux qui réclament au Père la bénédiction de la libération dans la vie et vous la donnez aux autres, n’est-ce pas? «Libre des obstacles» veut dire libéré dans la vie.

3. Quand l’enfant a du courage, le Père aide. Les enfants, si vous avez du courage, vous recevez toujours une aide du Père multipliée des millions et des millions de fois. C’est le Père qui porte le fardeau, mais soyez des gérants (trustees) et continuez constamment à aller de l’avant avec le souvenir du Père. Le souvenir du Père est le dais de protection. Les comptes du passé sont comme un crucifix, mais avec l’aide du Père, ils deviennent comme une épine. Des situations adverses se présenteront assurément, parce que tout doit être réglé ici. Cependant, l’aide du Père rend tout comme une simple épine. Tout est relativisé, et diminué, parce que le Père élevé est avec vous. Ayez une foi constante et vous continuerez à progresser. Soyez des gérants à chaque pas. Gérant veut dire que tout est «à Toi» et c’en est fini de toute conscience de «à moi». Un chef de famille pense «à moi, mon, ma mes». Quand vous dites: «à Toi, Ton, Ta, Tes», même une situation importante devient petite alors que si c’est «à moi, mon, ma, mes», ce qui est insignifiant prend de l’importance. La conscience de «à Toi» vous rend légers et la conscience de «à moi» vous alourdit. Ainsi, dès que vous vous sentez lourds, vérifiez: qu’il n’y ait aucune conscience de «à moi». Changez les «à moi» en «à Toi» et, immédiatement, vous deviendrez légers et tous vos fardeaux disparaîtront en une seconde.

Bénédiction:
Puissiez-vous être des images qui donnent des bénédictions et qui sont spécialement aimées par tous du fait de votre spécialité de contentement (de vous sentir comblés) et de votre grandeur.

Seuls ceux qui restent toujours satisfaits d’eux-mêmes et des autres peuvent devenir des déités spécialement aimées et faire partie des huit déités spéciales. Le contentement est la plus grande de toutes les vertus; vous pouvez aussi l’appeler une spécialité, de la grandeur ou un don. Seules les âmes contentées sont aimées de Dieu, des gens et d’elles-mêmes. De telles âmes comblées sont réputées comme des âmes qui distribuent des bénédictions. A présent, dans les moments ultimes, encore plus que par la forme de grands donneurs, vous ferez davantage de service en étant ceux qui donnent des bénédictions.

Devise:
Un joyau victorieux est celui qui porte constamment sur le front un tilak de victoire éclatant.